Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
14 commentaires notés  
[?]



Bathory
Hammerheart
Page  1 | 2 | 3 |

le 12 Avril 2020 par MR TINKERTRAIN


Entièrement d'accord avec le commentaire précédent, cet univers médiéval est grandiose. comment Quorthon a-t-il réussi à pondre cette merveille et la suivante ? Quel est son secret ? Nul ne le sait. Homme ou machine ? Nul n'imagine... Désolé c'est le confinement.

le 11 Avril 2020 par ZEPEKENIO


Une véritable merveille.

Comment résister à l'aura de cet album?

Immersion totale dans un monde médiéval, Quorthon fait un doigt d'honneur aux puristes du Black Metal et assouvit sa passion, nous plonger dans une Scandinavie pré-chrétienne.

Malgré ses défauts (production perfectible, chant très hésitant dans les aigus), on se laisse prendre au jeu et on découvre avec lui un monde désormais oublié.

La passion, l'envie de partage, cette rage plus rentrée qu'avant, transpirent à chaque piste.

Ne me parlez pas de MANOWAR, pas de frime, pas de testostérone, pas de "j'ai la plus grosse", Quorthon était un passionné, un pur qui voulait que chacun d'entre nous découvre ses centres d’intérêts les plus intimes.

Il faut plusieurs écoutes pour appréhender ce disque si introspectif et passé l'apprentissage, on se vautre avec délice dans ce disque si passionnant.

"Valhalla", "Home Of Once Brave","Baptised In Blood And Ice", entre autres, c'est tout simplement magnifique.

Épique et essentiel.

le 28 Décembre 2019 par MEGIDDO


Un chef d’œuvre. Quorthon avait déjà compris sur le fantastique album précédent "Blood Fire Death" qu'il était temps de changer son approche artistique. On sentait que quelque chose se préparait. Il trouve sa nouvelle voie dans une introspection culturelle et enfonce le clou. Bienvenue au Moyen-Âge scandinave avant sa christianisation. Les reconstitutions sonores sont juste incroyablement réalistes. On s'y croirait.
Les chevaux, le vent, la mer, le quotidien dans ce village suspendu quelques secondes par le cri d'une femme qui donne la vie. Quelle inspiration pour un musicien si décrié pour ses limites de techniques vocales ou instrumentales. On s'en fout royalement de ces quelques notes approximatives. Cet album est un nouveau départ, une seconde naissance pour son créateur et une découverte encore jamais entendue pour son auditeur. Si un choix était à faire entre un album si maîtrisé de Malmsteen et "Hammerheart", Le cinquième album de Quorthon remporterait mon suffrage pour une raison très simple : l'authenticité d'un musicien qui veut nous communiquer quelque chose de profond.
L'homme n'en abandonne par pour autant son goût pour la musique extrême, et malgré une forte baisse de rythme, la guitare est toujours délicieusement saturée ce qui accentue le contraste avec certaines ambiances, tout comme peuvent l'être le feu et la glace dans la rudesse de la vie en contact direct avec la nature à l'époque.
L’étiquette Viking Metal lui sera apposé des années plus tard , mais Hammerheart est bien plus que cela.
Il clôturera sa première incursion dans ses racines historiques par l'album suivant "Twilight Of The Gods" dans lequel Quorthon affinera encore plus ses compositions mais c'est un avis personnel. Son retour final avec le dyptique "Nordland" sera de même qualité. En souhaitant que ce grand artiste ait une place de choix à la table d'Odin.

le 13 Avril 2019 par MR G


Album totalement épique, habité, ambiance grandiose! Bref, un moment à part, ailleurs, dans une époque viking, et on s'y sent, comme si Quorthon avait des réminiscences d'une vie antérieure passée a arpenter les océans à la recherche de pillages et de massacres, mais pas seulement car l'album dégage une ambiance parfois sombre et empreinte d'une certaine nostalgie ! Alors certes, ça manque de technique il paraît, mais l'émotion est présente et c'est tout ce qui compte ! 4 sur 5 car le mixage empêche quand même la note maximum, cela dit le Walhalla n'est pas loin !

le 12 Février 2019 par DJINN


Un excellent album aussi fondateur et essentiel que la légende le prétend.

Ça continue à pomper METALLICA sur les bords. Sur les morceaux Thrash de "Blood Fire Death", ça diminuait franchement l'album. Dans le contexte viking, on y verra plutôt un clin d’œil.

L'album, sans être acoustique, a une production simple (dans sa version originelle de 90) qui lui octroit un vernis d'authenticité. Certains groupes que BATHORY a inspirés s'essaieront au gros son, qui sied mal à cette musique.















1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod