Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Lamb Of God
Ashes Of The Wake
Page  1 |

le 02 Mars 2017 par OLI'


Après quelques albums mineurs, LAMB OF GOD passe dans la cour des grands avec ce monumental "Ashes Of The Wake".
Il m'est difficile de classer LAMB OF GOD dans une catégorie propre, j'ai toujours trouvé que le groupe avait créé sa propre étiquette, dû à des compositions quasiment mathématiques (écoutez donc ce putain de break sur "Hourglass"). Effectivement, sous couvert d'une production et d'un mixage extrêmement puissant, les cinq membres forgent des morceaux solides, aux riffs/breaks qui donnent une envie folle de se casser le cou. Le tout orchestré par un Randy Blythe qui n'a rien à envier au Phil Anselmo période "The Great Southern Trendkill" ("Break You" & la tuerie "Blood Of The Scribe" en témoignent allègrement).

Classique déjà bien implanté dans le paysage métallique, "Ashes Of The Wake" reste à ce jour le meilleur disque de LAMB OF GOD.

le 11 Août 2009 par SAM


Rigolo qu'il n'y ait aucun commentaire pour cet album chroniqué il y a 3 ans dans l'indifférence totale semble-t-il, alors que le groupe a depuis fait son petit bonhomme de chemin, en particulier ouvert pour SLAYER lors de leur tournée mondiale de passage à Bercy à l'époque (ok le son était horrible si mes souvenirs sont bons, donnant l'impression de vaste bouillie surtout en écoutant depuis l'autre bout du POPB et sans connaître aucun titre du groupe...).
Il est souvent cité comme digne successeur de METALLICA et apte à redorer le blason du trash qui repose toujours sur des groupes emblématiques quelque peu vieillissants, pour ne pas commenter la qualité des récentes productions et rester poli.

J'avoue que si l'expérience live ne m'a pas du tout convaincue, jeter une oreille sur les albums n'est pas désagréable loin s'en faut ; d'entrée le côté à la fois propre carré et en place avec un son énorme accroche, la section rythmique rappelle furieusement PANTERA avec la double grosse caisse parfaitement synchro avec la rythmique tonique du guitariste, la basse suivant le tout à la perfection.
Ici contrairement à Dimebag c'est plutôt le batteur qui prend le dessus tellement il envoie (mais il me semble que le sieur Adler est relativement connu et populaire dans le milieu pour sa technique irréprochable autant que son énergie - Jarzombek l'avait invité pour son projet de prog-metal-extreme, invitation qu'il a refusée à cause de son implication dans LAMB OF GOD).

Les compos sont efficaces encore une fois on n'est pas désorienté mais on ne peut pas s'empêcher de headbanger après quelques secondes de certains riffs décapants.

Encore une fois ce n'est pas mon style de prédilection, pas assez prog pour moi ; mais à bon entendeur...













1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod