Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
6 commentaires notés  
[?]



Body Count
Body Count
Page  1 | 2 |

le 08 Avril 2019 par BABAR


Je cite dans les commentaires plus bas "très cliché par moments", oui ça l'est mais ça reste un excellent délire auditif. Avant l'écoute on s'attend à du Rap de gangsta entendu mille fois (encore pire presque 30 ans après lol), et on se prend une tarte Punk Hardcore dans la tronche bien envoyée. Mais ils sont pas bourrins sur la longueur, de temps en temps on a de la douceur et ça c'est génial !
Album culte pour ma part, ça fait du bien de se l'envoyer de temps en temps !

le 30 Septembre 2017 par PILGRIMWEN

C'est dommage que l'album soit plombé par du bla-bla de la part d'Ice-T... Les discours en moins, le disque devient plus intéressant, plus percutant !

le 13 Octobre 2010 par LUDOVICO


En 1992, le Thrash, qui était à son apogée il y a encore peu, subit de plein fouet les évolutions culturelles et musicales de ce début de décennie. Non content de s’en prendre plein la poire, soit par de nouveaux styles musicaux comme le Grunge, soit par un changement d’orientation par ses plus dignes représentants, voilà que maintenant le Hardcore se met de la partie et l’écrase de sa supériorité par des formations comme BIOHAZARD, SUICIDAL TENDENCIES et cet album de BODY COUNT, dont je possède la version expurgée du titre polémique “Cop Killer“.

Des formations dont les textes et les visuels sont à bases de fortes critiques sociales et politiques, sans compter RATM qui viendra mettre tous le monde d’accord.

Cet album, que j’ai découvert sur le tard, m’a surpris à plus d’un titre. Déjà, je trouve que la musique proposée est beaucoup plus classe et stylée que ce à quoi je m’attendais. Plusieurs morceaux comportent de calmes introductions (“Body Count“ et “The Winner Loses“). De plus certains passages sont vraiment très techniques et certains soli sont proprement époustouflants.
Les titres plus typés Punk ainsi que la production sont très ancrés dans les 80’s. Ce qui est étonnant, c’est que les morceaux les plus Hardcore, style revendiqué par le groupe, sont ceux qui sont le plus linéaires et BODY COUNT parvient, je pense, à franchir un palier supplémentaire quand il tente, toujours avec succès sur ce disque, de s’affranchir de son genre de prédilection.

Un album qui virevolte dans tous les sens, qui passe par plusieurs styles, sans jamais donner l’impression d’un manque de cohésion ou d’une quelconque cacophonie.

Une totale réussite.

le 05 Janvier 2009 par ANGEL D


Oula mes quinze ans sont finis depuis un moment et il faut se rendre à l'évidence.
Je ne peux plu écouter ce rafut.

J'ai réécouté ce disque deux fois pour être sur, mais aujourd'hui je vous le dis net : il ne vaut pas un caramel mou.

Hardcore/rap/metal ??
Peu importe le disque ne tient pas debout.
C'est un bordel, tout simplement.

A part "body count" et la ballade "the winner loose", rien de correct.

Des riffs en mousse; des morceaux déstructurés, sans queue ni tête, entrecoupés d'interludes sans intérêt et une section rythmique critique. Ice rap, à mon goût, plus que la chronique le dit pour boucler les lignes de chant foireuses. Les paroles sont à l'image de la musique : cru et pathétique.

L'album forme un bloc compact de monotonie et de médiocrité : un vide musical complet mais fortement assumé. Je me rappel qu' Ice disait qu'il voulait rivaliser avec le Metal "blanc".
De la provocation, certes, mais c'est ridicule tellement que son groupe ne vaut pas une flèche.

Je préfère largement écouter un bon RUN DMC dans la catégorie "rap n' roll" et écouter du "vrai " Metal que cette chose qui fait honte à tous les styles musical singer par body "fother ficka"clown.

La pochette avertie le consommateur que le contenue sera très nanard voir navet : tout dans la gueule et dans les muscles mais rien de musical.

le 17 Août 2006 par KELU


Trés certainement l'album que j'ai le plus ecouté de ma vie... j'ai du racheté le cd car celui de l'époque ne ressemble plus qu'à un morceau de plastique terne....

Chose rare pour un 1er album, il transpire plus la maturité que la naïveté et les chansons s'enchainent sans se ressembler en mettant en avant tour à tour chacun des musiciens...

Je tenais aussi à tirer mon chapeau à l'équipe de Nightfall qui a eu l'intelligence de voir plus loin que la carrière HipHop d'Ice-T et de ne pas classifier ce groupe dans la catégorie "Rap Metal".













1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod