Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Trans-siberian Orchestra, Doctor Butcher, Cellador, Power Quest, Aquaria, Oliva
- Style + Membre : Savatage, Circle Ii Circle
 

 Jon Oliva's Pain (616)
 Myspace.com/jonoliva (431)

Jon Oliva's PAIN - Global Warning (2008)
Par JEFF KANJI le 13 Janvier 2019          Consultée 168 fois

Nul besoin de refaire une énième fois l'historique qui a mené à la perpétuation de cette douleur de Jon Oliva, l'esprit des deux frères et leur lien étant au cœur même de la philosophie du projet. Il est surtout, dans la logique de Jon, la meilleure manière d'écouter du SAVATAGE, depuis la prise de pouvoir du TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA, et dans le prolongement de "Poets And Madmen".

"Global Warning" montre un Jon tout à fait surprenant d'agressivité, s'épanchant moins dans les introspections improvisées, livrant quatorze titres (tout de même) dont la plupart ne dépasse pas les quatre minutes. Et c'est incontestablement le registre Heavy qui en bénéficie le plus rapidement, accentuant la force de frappe des riffs signés Oliva et des salves dégueulées par Jon. "Adding The Cost" en montre une version old school, façon "Dungeons Are Calling", "Before I Hang" la version plus moderne, classieuse, façon "Handful Of Rain". Mais il est indéniable que quelque chose cloche globalement chez Jon à cette époque-là, tant sa voix en a pris un coup en tout peine deux ans. Oubliez les falsetti encore relativement purs de "Maniacal Renderings" et ce côté Jekyll & Hyde qui a fait la réputation du Mountain King. Ici même sur les ballades, le chant se fait lourd, très éraillé, et la théâtralité en prend, elle aussi, un coup, la versatilité étant moins présente (même si l'idée du vocoder sur "Master" c'est bien vu).

Pour autant, en portant à la postérité l'art de Criss Oliva, il se retrouve à composer ou terminer des pièces aux ambiances assez différentes, et cet album semble contenir du coup tantôt sa douleur, tantôt sa colère, tantôt sa mélancolie, sans qu'il soit franchement évident de deviner laquelle s'exprime réellement. Je trouve "Firefly" assez parlante de ce point de vue. Jon est bien entouré, et le secours des quatre musiciens est primordial, tant au niveau de la guitare, dont le travail de mixage mélange assez habilement les prises de Criss et de Matt LaPorte, que de l'enrichissement sonore, auquel John Zahner fait plus qu'apporter sa contribution, trouvant en Jon un partenaire idéal de bidouille.

Par contre, je dois bien avouer qu'on s'emmerde assez régulièrement sur les titres plus lents et plus calmes de ce "Global Warning", et qui constituent le cœur du disque, lui donnant un ventre mou que je trouve particulièrement handicapant. Jon Oliva se rattrapera bien vite avec le fabuleux "Festival", qui combinera tous les atouts contenus dans l'imposante manche de Jon Oliva.

Note réelle : 2,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


VOLBEAT
Beyond Hell/above Heaven (2010)
Nouveau leader




PRIMAL FEAR
Primal Fear (1998)
Comme la plume d'acier au vent

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   SHUB-NIGGURATH

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Jon Oliva (chant, claviers)
- Matt Laporte (guitares)
- Kevin Rothney (basse)
- John Zahner (claviers)
- Christopher Kinder (batterie)


1. Global Warning
2. Look At The World
3. Adding The Cost
4. Before I Hang
5. Firefly
6. Master
7. The Ride
8. O To G
9. Walk Upon The Water
10. Stories
11. Open Your Eyes
12. You Never Know
13. Someone/Souls



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod