Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (25)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Adagio, Darkwater, Waverly Lies North, Circus Maximus, Dgm, Myrath, The Armada , Appearance Of Nothing, Majestic, Arachnes, Time Requiem
- Membre : Mike Lepond's Silent Assassins , Adrenaline Mob, Mindmaze, Seven Witches, Waken Eyes, Allen - Lande, Michael Romeo
- Style + Membre : Tomorrow's Eve

SYMPHONY X - V - The New Mythology Suite (2000)
Par JANETHEFUCKINJURIST le 30 Novembre 2002          Consultée 3755 fois

Si dans 500 ans, nos descendants se penchent sur la musique du passé, ils en viendront à se demander quels étaient les dignes héritiers de la Grande Musique, la musique classique en l'an 2000. Et il est fort probable qu'ils désignent d'emblée Symphony X.
Sans tomber dans les clichés néo-classiques quelquefois ridicules (certains morceaux de Rhapsody ou Malmsteen), Symphony X propose une musique ultra-puissante alliant des guitares très lourdes type heavy metal (le début de "Evolution"), une batterie tour à tour dévastatrice ("A fool's paradise") ou d'une légèreté surprenante ("Communion and the oracle"), une basse discrète venant appuyer les guitares, une voix (des voix) merveilleuses, et enfin, un clavier exceptionnel, créant une ambiance fantastique tout au long de l'album.

Ce concept-album semble l'oeuvre la plus aboutie d'un groupe extraordinaire, pas encore reconnu à sa juste valeur. Pourtant, les musiciens sont tous des virtuoses, à commencer par Michael Romeo le guitariste, dont les rythmiques sont d'une complexité telle, qu'elles feraient passer celles de Dream Theater pour du rockabilly ! Je ne parle même pas des solos...Et que dire de Michael Pinella, le claviériste ! On pourrait écrire des pages, rien que pour vanter ses qualités techniques !

Mais, je vous vois venir, vous allez penser que ce groupe est inécoutable, que sa musique est inaccessible pour l'auditeur si il n'a pas au moins dix ans de conservatoire derrière soi, que trop de technique nuit à l'émotion,etc, etc... Or c'est là que le bât blesse : au bout de la deuxième écoute, on est déjà complètement dedans ! L'émotion et le feeling sont omniprésents au travers de la voix puissante de Russell Allen, ou encore avec les nombreux passages d'accalmie entre les morceaux ("Transcendence", "On the breath of Poseidon"...).

Un album FABULEUX du début à la fin, que tous les amateurs de grande musique (classique,jazz, progressif, heavy metal) se doivent de posséder ! Une grande leçon de musique.

A lire aussi en METAL PROG :


SYMPHONY X
The Damnation Game (1995)
Metal prog




VANISHING POINT
Embrace The Silence (2005)
Ça valait bien ses cinq ans d'attente


Marquez et partagez



Par EDEN, JULIEN



Par DAVID



Par BAST, STEF




 
   NICO

 
   JANETHEFUCKINJURIST
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Jason Rullo (batterie, percussions)
- Michael Lepond (guitare basse)
- Michael Pinnella (claviers, chant)
- Mikael Romeo (guitare électrique et acoustiq)
- Russell Allen (chant)


1. Prelude
2. Evolution (the Grand Design)
3. Fallen
4. Transcendence (segue)
5. Communion And The Oracle
6. The Bird-serpent War / Cataclysm
7. On The Breath Of Poseidon (segue)
8. Egypt
9. The Death Of Balance / Lacrymosa
10. Absence Of Light
11. A Fool's Paradise
12. Rediscovery (segue)
13. Rediscovery Part Ii - The New Mythology



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod