Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK INDUS  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2000 1 Thorns
 

- Style : Mysticum, Aborym
- Membre : DØdheimsgard, Emperor, Mayhem, Satyricon
- Style + Membre : God Seed, Gorgoroth, Thorns Vs Emperor
 

 Site Officiel (70)

THORNS - Thorns (2000)
Par PERE FRANSOUA le 6 Octobre 2017          Consultée 266 fois

"Thorns" est le seul véritable album du groupe de Snorre Ruch, guitariste génial qui eut la malchance d’accompagner Varg Vikernes lors de la nuit de l'assassinat d’Euronymous. En prison pour complicité passive, c'est l'ami Satyr (SATYRICON) qui vint le motiver et lui donner du matos pour enfin concrétiser son art. Cela donna vie au split album "Thorns vs Emperor" sur lequel la musique étrange et unique de Snorre prit une couleur industrielle et symphonique.
Dans la foulée, et toujours poussé par Satyr, Snorre réalisa son premier album tant attendu, accompagné de guests de choix, à la batterie Hellhammer (le seul capable d'imiter la régularité d'une boîte à rythme) et au chant Aldrhan de DØDHEIMSGARD et bien évidemment Satyr de SATYRICON.

Le résultat surprend par son efficacité et son côté rendre-dedans. THORNS nous avait habitués à des mid-tempi alambiqués et versatiles développant des ambiances étranges et oppressantes. Ici, la musique est toujours oppressante mais définitivement plus agressive et rapide, les riffs catchy se répétant sur des rythmiques martiales, quasi techno (grâce à la frappe robotique du mythique batteur de MAYHEM).
Les sonorités sont carrément Indus (le pesant et robotique "Shifting Planet"), voire spatiales (l'ambiant "Underneath The Universe 1"). Les claviers presque sympho qu'on trouvait sur le split avec EMPEROR sont totalement absents. Seule la guitare, toute puissante, règne en maîtresse, à travers un festival de riffs Black Metal exceptionnels comme seul Snorre sait les écrire. Rythmiques et martiaux, en arpèges dissonants ou en trémolo surprenant, THORNS nous régale en nous clouant au mur.
Les morceaux rapides (et courts) sont tous très accrocheurs, les performances des vocalistes rajoutant encore au côté jouissif de l'ensemble. Aldrhan continue son travail de déconstruction du chant (la claque "Existence") tandis Satyr nous offre les vocaux les plus bestiaux de sa carrière ("Interface To God").

Il est surprenant d'apprendre (*) que cette réussite totale a été accouchée dans la douleur et restera pour son géniteur une expérience désagréable et épuisante. Ceci explique en partie pourquoi il ne renouvela jamais l’expérience et qu’il n’y eut jamais de suite à ce qui est sans doute un de mes disques préférés, tous styles confondus, et je pèse mes mots.
"Thorns" est mètre-étalon posé pour l’éternité à l’aune duquel tous les autres disques de Metal extrême, passés, présents et à venir, doivent être juger.

(*) voir l’indispensable ouvrage "Black Metal: Evolution Of The Cult" de Dayal Patterson.

A lire aussi en BLACK METAL par PERE FRANSOUA :


SATYRICON
Deep Calleth Upon Deep (2017)
Grand Cru




BLACKLODGE
T/me (3rd Level Initiation = Chamber Of Downfall) (2010)
La Chute de Sa-Temps


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   PERE FRANSOUA

 
   (2 chroniques)



- Snorre Ruch (guitares)
- Aldrahn (voix)
- Satyr (voix)
- Hellhammer (batterie)


1. Existence
2. World Playground Deceit
3. Shifting Channels
4. Stellar Master Elite
5. Underneath The Universe - Part I
6. Underneath The Universe - Part Ii
7. Interface To God
8. Vortex



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod