Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ASTROFAES - Heritage (2002)
Par POSSOPO le 28 Juillet 2007          Consultée 2985 fois

Replonger dans la géographie morose de la grande plaine à la fertilité insolente, revivre l'histoire tourmentée des Knjazs et des Getmans, chevaucher avec les cosaques, s'agenouiller encore une fois devant le désastre de Tchernobyl, retenter de comprendre le puzzle religieux, s'intéresser aux nouvelles affres politiques, s'émerveiller devant la beauté très centrale de Lvov, tellement industriello-tsariste d'Odessa et purement orthodoxe de Kiev, s'émouvoir pour des paysages d'une infinie mélancolie.

Enième retour en Ukraine donc et le prochain billet est déjà réservé, il s'appelle DUB BUK. Mais aujourd'hui, je visite le village d'ASTROFAES, duquel je garde un charmant souvenir du aux nombreuses écoutes de "Those Whose Past Is Immortal". A quoi ressemblait le bourg trois ans plus tôt ? La réponse se nomme "наследие".
Mais le bourg est petit, les moyens de la mairie limités, les travaux d'urbanisation plus que raisonnables. Comprenez, ce disque ressemble très fortement à son successeur, en légèrement moins poli et inspiré.
Ah ? En moins inspiré ? Ceux qui connaissent "Those Whose Past Is Immortal" savent que la galette ne révolutionnait déjà rien, qu'elle se contentait de reprendre des éléments piochés à droite à gauche au sein du terreau local. Un brin de talent permettait au disque de surnager élégamment dans le flot des productions slaves, productions pourtant d'une grande qualité générale. C'est-à-dire que "Those Whose Past Is Immortal", malgré un climat de concurrence surdimensionné, pouvait se qualifier de très bon disque, à la durée de vie incroyablement satisfaisante.

Alors tout cela en moins inspiré, cela donne quoi ? Simplement la redescente dans un peloton de plus en plus fourni. Je parle comme si "наследие" suivait "Those Whose Past Is Immortal" dans la discographie du groupe mais je le découvre bel et bien après son aîné, à un moment où la scène ukrainienne est devenue plus que mature et où il convient de faire preuve de plus en plus de qualités pour éveiller le tympan. Toujours fortement champêtre, l'ouvrage est difficilement critiquable tant le respect du devis semble parfaitement exécuté. Mais cela commence vraiment à faire beaucoup de travaux du même genre et comment orienter l'acheteur potentiel sans mettre un peu de relief critique à son argumentaire ?

Alors, bien que "наследие" surclasse une infinité d'autres galettes black, bien que le loup ASTROFAES (comment ça, la pochette représente un aigle ?) possède en 2002 une robe déjà tout à fait séduisante, il me paraît essentiel de souligner le moindre intérêt de l'opus qui, tout en jouant sur un terrain tout à fait similaire, peine à égaler la version 2005 de l'animal. Un soupçon plus guerrier (quelques samples batailleurs attestent de 10% de GRAVELANDisme), un chouia moins naturaliste (le canidé sauvage reste coi), tout de même extrêmement ressemblant.
Souvenez-vous de cet avis et ne regardez pas trop la note incapable de départager les deux co-sanguins, elle n'est jamais qu'un reflet très approximatif de l'avis d'un chroniqueur qui se refuse ici à reléguer ASTROFAES dans la ligue des médiocres.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


GRAVELAND
Carpathian Wolves (1994)
Black metal




DRUDKH
Estrangement (2007)
Le début de la fin, et c'est toujours aussi bien


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



Non disponible


1. The Spirit Born Of Freedom
2. Forgotten Name
3. Ancestors' Shadows
4. Awakening
5. Through Time Of Memory



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod