Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


L.A. - L.a. (1984)
Par THE MARGINAL le 24 Février 2007          Consultée 1568 fois

Originaire du Danemark, L.A (initiales de Lost Angels) est apparu au milieu des 80's, mais on ne peut pas dire que ce combo ait marqué les esprits. Il a sorti un premier album éponyme en 1984, a enregistré un second album qui attendra près de 20 ans avant d'être publié. Mais dans le cadre de cette chronique, c'est ce premier album éponyme qui nous intéresse le plus.

Musicalement, L.A évolue dans un heavy mélodique et musclé qui n'est pas sans rappeler Iron Maiden, voire le Europe des 2 premiers albums. Seulement, il faudrait être sacrément culotté pour oser mettre ce quintette danois au même niveau que les 2 groupes que je viens de citer. La lecture plus détaillée de cette chronique permettra de comprendre pourquoi L.A n'était pas vraiment de taille pour lutter avec les cadors de l'époque, même si ce n'était pas un groupe foncièrement mauvais.

Il y a tout de même quelques bonnes choses sur cet album. Comme, par exemple, "Gates to the sky", un mid-tempo heavy énergique, rythmé, joué sur le fil du rasoir et servi par une intro futuriste, un solo dévastateur, "Hunted", à la fois heavy, mordant et hargneux, très proche de Iron Maiden, justement, "Winner 'N' Sinners", une compo heavy-rock de bonne facture avec un bon travail vocal du chanteur Jan Achmann, des lignes de basse omniprésentes, "The end", un long titre épique, prenant qui alterne passages calmes, acoustiques et moments plus heavy, plus mordants avec les mélodies qui progressent crescendo, puis un final qui s'emballe de façon surprenante par le biais de nappes de claviers. Dans un tout autre genre, on ne peut passer sous silence l'instrumental "Second dawn", à la fois lent, classieux et très mélodique: c'est en effet le seul titre sortant un peu de l'ordinaire sur l'album, faisant même figure d'ovni sur cet album.

Par contre, on préférera oublier "20th Century" avec son refrain téléphoné, "Times coming up", un titre sans surprise, ou "The oldest world(part 1)", une compo plutôt barbante et dont le titre nous incite à nous demander où est la seconde partie, voire la suite de la chanson...

Finalement, on peut dire que ce premier effort discographique de L.A est complètement ancré dans son époque et ne sort pas vraiment de l'ordinaire. Les musiciens du groupe s'avèrent être compétents, mais il manque quelque chose pour permettre au groupe danois de tutoyer les ténors du heavy mélodique classieux. Sur le coup, cet album est sympa à écouter. Mais, en fin de compte, il y a peu de titres marquants et l'ensemble est très commun, par instants prévisibles (à de rares exceptions près). Bref, c'est un album dans la moyenne, rien de plus.

A lire aussi en HEAVY METAL par THE MARGINAL :


LEATHERWOLF
Street Ready (1989)
Heavy metal




T.T. QUICK
Metal Of Honor (1986)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jan Achmann (chant, basse)
- Jens Impgaard (guitare)
- Lars Impgaard (guitare)
- Kim Christiansen (batterie)
- Soren Impgaard (claviers)


1. Gates To The Sky
2. Hunted
3. 20th Century
4. Second Dawn
5. Time's Coming Up
6. Breakdown
7. The Oldest World (part I)
8. Winners 'n' Sinners
9. The End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod