Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


KID EGO - Ignite The Tide (2006)
Par THE MARGINAL le 26 Novembre 2006          Consultée 1700 fois

Voilà une réalité que l'industrie musicale britannique ne pourra pas ignorer longtemps: le succès foudroyant du premier album de The Darkness en 2003/2004 a ouvert une grosse brèche dans laquelle se sont engouffrés pas mal de jeunes combos britanniques désireux de remettre le hard rock au premier plan dans le royaume de la Perfide Albion.

Parmi ces groupes, il y a le quartette Kid Ego, qui s'est formé en 2004 dans le nord de l'Angleterre. Ce combo pratique un hard rock/sleaze décapant et le revendique en puisant son inspiration aussi bien chez les suèdois de Backyard Babies, Hardcore Superstar(c'est surtout à eux qu'on pense, là) que dans la spontanéité qui caractérisait Mötley Crüe, Guns N' Roses et Skid Row à leurs débuts. D'ailleurs, les musiciens arborent un look typé fin 80's et semblent affectionner le cuir(le batteur porte même une ceinture à cartouchière).

La sortie de "Ignite the tide" en 2006 marque les débuts discographiques de Kid Ego et, manifestement, ce groupe a de l'énergie à revendre, semble très affamé. Le premier titre "Ignite the tide" plante le décor: intro basse/batterie, suivie aussi sec de l'arrivée des grosses guitares, puis des hurlements du chanteur(Zakk Taylor) et c'est parti: le combo britannique déploie une grosse débauche d'énergie, le titre est tapageur comme ce n'est pas permis, est joué sur le tempo de l'urgence. Il n'y a pas de doute: on est vraiment en plein territoire hard rock/sleaze avec, en prime, quelques relents punkisants. Kid Ego poursuit sur sa lancée avec "Lady Conniver", un peu dans la lignée des Backyard Babies, qui évolue sur les chapeaux de roue avec, pour contraster, quelques passages plus aériens, voire glam, "Till I die", un pur morceau sleaze/hard rock avec un refrain 70's survolté qui met bien en évidence la voix éraillée de Zakk Taylor (dans un registre proche de celui de Jocke Berg), le furibard "Magic Candy" sur lequel le groupe balance la sauce sans arrière-pensée et nous régale avec les guitares qui fusent de partout, les choeurs insolents, fiers-à-bras, l'énergique "Heartbreak hooker" avec un refrain accrocheur, catchy (bien que la fin répétitive, redondante, lasse un peu), mais aussi "Hellshot", un titre rapide, rythmé, musclé.

Le combo britannique sait toutefois ralentir le tempo, le rendre moins agressif comme le prouvent la ballade acoustique "Ufo" typiquement british sur laquelle les guitares électriques, heavy durcissent le ton, le rythme s'accélère de manière inattendue avant de revenir à un tempo plus calme, ou encore le mid-tempo heavy-rock "Deathrow" qui rappelle Mötley Crüe à l'époque de "Too fast for love" avec ses relents glam, ce chant plus mélodique, et "Flirtin' with suicide", un mid-tempo énergique très typé 80's avec des riffs crunchys et sur lequel Zakk Taylor module sa voix.

Mais la palme de l'originalité devrait être décernée à "Unbreakable": le début acoustique calme laisse à penser qu'on a affaire à une ballade bien dans la style britannique, puis sans prevenir, les guitares électriques, saignantes dévastent tout et le morceau devient plus rapide, façon uppercut soudain dans la gueule. Ensuite, le refrain devient un peu plus mélodique (quoique sur un tempo très soutenu) avec les guitares électriques et acoustiques qui se suprposent avant que ça redémarre façon rouleau compresseur. Enfin, l'outro est assez semblable à l'intro pour terminer.

On peut dire que Kid Ego a passé l'examen du premier album avec réussite. En effet, celui-ci est plein de spontanéité, de punch, de vitalité. Bien sûr, on relèvera quelques imperfections à certains endroits du CD, mais c'est un peu normal, vu que c'est le premier disque du groupe. Quoi qu'il en soit, un disque aussi énergique qui met en avant les guitares tranchantes, ça fait du bien pour les esgourdes.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


EZO
Ezo (1987)
Débuts discographiques prometteurs pour ezo




MC QUEEN STREET
Mc Queen Street (1991)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Zakk Taylor (chant)
- Birdy (guitare)
- Phil Morfitt (guitare)
- Rookie (basse)
- Nicky Miller (batterie)


1. Ignite The Tide
2. Lady Conniver
3. Till I Die
4. Magic Candy
5. Sweet Bectoria
6. Ufo
7. Heartbreak Hooker
8. Deathrow
9. Flirtin With Suicide
10. Long Time Runnin
11. Unbreakable
12. Hellshot



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod