Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


HYPONIC - The Noise Of Time (2005)
Par MOX le 11 Novembre 2006          Consultée 1464 fois

Alors…et voici un nom de plus à rajouter dans la liste des albums à ne pas mettre en fond de Resident Evil (le premier volet seulement, il m’a marqué, j’étais minot). C’est bien mal introduire la chose que de la comparer directement à un jeu vidéo, mais son atmosphère suinte suffisamment le malaise pour s’emparer illico presto des pensées d’auditeurs (devenus gamers) un peu trop cardiaques. Issu d’une province chinoise pour le moins verte en ce genre de musiques -Hong-Kong (ça fait bientôt dix ans que ce n’est plus anglais, cette histoire, suivez quoi !)- , Hyponic illustre lui aussi la propriété qu’on attribue aux formations sud-asiatiques : metal brut et sans concessions. Ce n’est évidemment pas IMPIETY, mais dans son domaine, Hyponic s’acoquine du glauque de manière simple et directe.

Deux adjectifs rarement usités pour qualifier le doom sous ses formes les plus extrêmes, mais qui conviennent pourtant parfaitement à cette formation. Qu’entends-je par doom « extrême » ? Pour faire simple, ce serait faire le distinguo entre doom traditionnel et versions plus sombres de celui-ci. Et c’est ce cas qui nous intéresse : pas d’accélérations, pas de mixture doom/death, mais une musique plus proche de la frange « funeral doom », ultra-lourde et abordée d’un point de vue plus radical.

Le premier élément remarquable est l’étrange ressemblance avec ESOTERIC, notamment l’utilisation de nappes de guitares dissonantes et de rythmiques harassantes. L’idée est employée avec succès sur le premier titre, mais très vite le groupe s’essaie à d’autres thèmes, comme s’il puisait chez ses influences la quintessence de leur son et y bâtissait leurs propres morceaux, regorgeant de trouvailles. La plus importante d’entre elles réside en la longueur des compositions, tout à fait standardisée, sur laquelle les musiciens parviennent, sans aucun mal, à apposer leurs atmosphères. Mortuaires, cela va sans dire. Terriblement mortuaires.

Avouons pour autant qu’il est de coutume de laisser des riffs s’épancher de très longues minutes, de provoquer le break après d’innombrables atermoiements et d’utiliser ce temps pour concocter la fameuse ambiance « doom », en quelque sorte. Nul besoin de cet artifice sur ce « Noise of Time » ! Les structures sont humaines et rassemblent en huit minutes des riffs qui n’auraient pas rechigné à être étalés, en vraies litanies, jusqu’aux Calendes Grecques. Cette condensation absolument ingénieuse appuie Hyponic dans sa recherche de rythme, laquelle est soutenue par une batterie vivace et intelligente (loin du poum[1sec]poum[1sec]poum[1sec]tchac[1sec]) et édifiée par des guitares qui n’admettent aucun répit. Je parviens même à l’imiter, ce rythme, en gardant en mémoire l’ambiance méga-sombre de l’objet.

« The Noise of Time » est un spectacle sans faiblesse de riffs lourds, vibrants et funéraires, sans cesse renouvelés d’un morceau à l’autre, sans cesse épaulés par des bruitages de toutes sortes, des soli impromptus, des passages ambient ou complètement drone. Et enfin une progression gigantesque, sur huit minutes peut-être, mais gigantesque tout de même. Du malsain vers le glauque sur fond de funeral doom.

Assez loin de SKEPTICISM dont Hyponic a emprunté le son de cymbales envoûtant, ce premier essai approche le mal-être et la mort d’un point de vue extrêmement brut, comme le font déjà certains, mais en y incorporant un grand travail sur le son (et c’est pourtant fait maison) et les expérimentations qui classent ce groupe loin devant beaucoup d’autres. Un véritable régal, une jouissance rarement égalée à l’écoute de ce déballage de mélodies funèbres. Hyponic a les moyens de devenir énorme, c’est une évidence.

A lire aussi en DOOM METAL par MOX :


KHANATE
Capture & Release (2005)
Pareil, mais comme si c'était mieux




UNHOLY
The Second Ring Of Power (1994)
Doom frappé, mal compris à sa sortie


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Roy (chant, guitares, batterie)
- Kin (guitares, effets)
- Mei Fun (basse)


1. The Noise Of Time
2. Subconscious Attack
3. Hymn Ot The Dark
4. The Dead, The Stranger



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod