Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Book Of Reflections, Outworld

Rusty COOLEY - Rusty Cooley (2002)
Par NAUSICA75 le 8 Mars 2006          Consultée 1601 fois
Hein quoi ? Ah mince, je venais de m'endormir ... Pas facile de chroniquer l'album de Rusty Cooley (guitariste du groupe Book of reflection), originaire de Georgie (USA), le dernier phénomène guitariste en date. C'est moi le plus technique, le plus rapide, Angelo, Malmsteen et les autres ne sont que des petits rigolos par rapport à moi. Telle est surement la devise de ce prodigieux guitariste. Prodigieux, tout le monde sera d'accord mais trop démonstratif, insipide, et sans réel talent de composition. Ça aussi c'est sûr ! L'album est composé de 10 titres pour 55mn de pur hard instrumental mélangeant tous les maîtres du genre tels Malmsteen, Becker, Housholder (à re-découvrir) et consorts ... Inspiré très tôt par le guitariste Randy Rhoads, Rusty Coooley a développé un style alliant métal, musiques prog et jazz.
Il est toujours difficile de chroniquer des albums qui sont entièrement instrumentaux surtout celui-ci qui est dépourvu d'émotion ... Les morceaux passent et semblent se répéter à l'infini.

L'album débute sur le titre "Under the influence", d'influence néo-classique, où Rusty Cooley nous montre qu'il a bien écouté le maître suédois lorsqu'il était jeune. Rusty varie les titres et les styles comme avec "The Butcher", titre assez progressif dans l'âme avec une mélodie très "catchy".
Quelques titres surnagent dans ce déluge sonore tel que "Dark Matter" où Rusty nous balance en plein milieu du morceau un riff d'enfer suivi d'une tempête de notes en arpège et en tapping. Du grand art. L'intro de ce titre nous fait de suite penser au regretté Jason Becker.
Le très bon "Dominion" est son rythme enlevé mâtiné d'un peu de néo-classicisme, le très progressif "Hillbilly's song" ainsi que le heavy "The duel" font parti des réussites de cet album avec ses duels guitare/clavier. On atteint les sommets avec le très Symphony X "Piece of mind" de par ses ambiances et la lourdeur des riffs de Cooley. "E.B.E." avec ses riffs décoiffants et "Jazzmine's Song" avec son style très années 80, très mélodique, font aussi partie des bonnes surprises de l'album.
Cependant tous ces titres n'arrivent pas vraiment à sauver l'album de l'échec. Vraiment peu d'émotion ressort de cet album qui n'est pas foncièrement mauvais mais qui fait trop penser aux albums enregistrés dans les années 80 par tous les apprentis shredders de l'écurie de Mike Varney, Shrapnel.
Bref, un album qui, vous le comprendrez, ne possède pas de réelle originalité du point de vue musical mais aussi guitaristique. Après plusieurs écoutes, on n'arrive pas vraiment à retenir quelques chose de cet opus. Style insipide, peu d'originalité, virtuosité effrayante mais stérile, voici les ingrédients qui composent cet album. A trop pousser la guitare dans les limites de l'extrême, on arrive à un style dépouillé de musicalité, ce qui est un comble pour un musicien. A recommander aux seuls fans des virtuoses de la guitare ...

A noter un titre bonus, la version de "Dominion", avec le chanteur Kelly Carpenter, du meilleur effet.




Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Rusty Cooley (guitars)
- Bobby Williamson (keyboards)
- Brent Marches (bass)


1. Under The Influence
2. The Butcher
3. Dark Matter
4. Dominion
5. E.b.e.
6. Hillbilly Militia
7. Jazzmine's Song
8. War Of The Angles
9. The Duel
10. Piece Of Mind



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod