Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ATMOSPHERIQUE  |  DEMO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Orakle

LYR DROWNING - The Orchestral March (2005)
Par VOLTHORD le 2 Septembre 2005          Consultée 3996 fois

Tiens, un petit nouveau se tape l’incruste ! Et un français en plus !
Et encore mieux : avec une première (et dernière, espérons le) démo tout simplement excellente !
Démo, démo… tout est relatif, après une bonne quinzaine d’écoute, je me demande encore si on peut appeler « Orchestral March » ainsi. Non, c’est bel et bien un véritable album (ou mini album comme on veut, le tout faisant au total une petite trentaine de minutes) que j’ai entre les mains, et comme je vous l’ai dts plus haut, pas des moindres !

Dès les premiers instants de "Orchestral March To The Dark Way", le ton est donné : Arpèges accrocheurs, tempo lent, voix masculine doucereuse, piano mélancolique…
Captivant, reposant, jusqu’aux premières apparitions de guitares électriques. Progressivement, les riffs apparaissent, puis quelques nuances de colères viennent noircir le tableau harmonieux… pour ensuite s’en aller, telle une ombre, et nous replonger dans cette mélancolie des premiers instants.
Un long morceau (presque neuf minutes) tout simplement splendide qui plante on ne peut mieux le décor : une maîtrise absolue, une production tout simplement nickel (meilleure que certains albums non auto produits !) et un style se rapprochant d’Anathema et Opeth et lorgnant sur le death et le black mélodique et atmosphérique. Pour la suite tout n'est qu'une question de dosage, Lyr Drowning vogue entre ses différentes influences et le fait avec naturel et simplicité, sans quitter une certaine qualité dans les compositions.

"Dementia And Distant Horizons" et ses tempos progressifs nous amène sur des sentiers plus escarpés, avec un goût nettement plus marqué pour l’extrême (il ne reste plus que le chant black/death), tout comme le plus épuré "Ecstasy Through Hysteria", virant plus vers le black mélodique.
Le riff de "To Rain" quant à lui m'évoque Estatic Fear (le groupe de doom atmosphérique le plus sous estimé de l'histoire du métal), et ce morceau là, sûrement le meilleur de l'album, est une véritable perle de mélancolie et d'onirisme. Je ne développerai pas trop sur "Lycanthropia", commençant à arriver à cours d'argument, le morceau, est, tout comme ses voisins, d'une qualité supérieure.

Vous cherchiez du métal atmosphérique aux tournants extrêmes ? Et de l'excellent "siiiilvouplé". Impossible alors de passer à côté de ce « Orchestral March »... le début de l'ascension vers la reconnaissance a commencé pour Lyr Drowning. Bonne route!

A lire aussi en METAL ATMOSPHERIQUE par VOLTHORD :


GIANT SQUID
The Ichtyologist (2009)
Tentacules, solitude et mélanges subtils




ESTATIC FEAR
A Sombre Dance (1999)
L'automne en un chef d'oeuvre

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez



Par VOLTHORD




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Goulven (guitare, chant)
- Seb (basse)
- Olivier (guitare)
- Manu (clavier)


1. Orchestral March To The Dark Way
2. Dementia And Distant Horizons
3. To Rain
4. Lycanthropia
5. Ecstasy Through Hysteria



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod