Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ARCANA - Le Serpent Rouge (2004)
Par VOLTHORD le 19 Avril 2005          Consultée 2433 fois

J’ai connu Arcana sur l’album « The Last Embrace », album qui avait de quoi placer Peter Bjargo au rang des nombreux prétendants au trône de la musique gothique à tendances symphoniques et/ou médiévales (tout comme un que Dargaard, Dark Sanctuary ou Die Verbannten Kinder’s Eva)... Voici déjà le cinquième album du groupe, avec à la clé un changement de direction qui ne plaira pas à tout le monde!

Et moi le premier! Alors que je m'attendais à retrouver de l'ambient médiéval "européen" et ce mélange de musique funèbre et fantaisiste, je me retrouve à suivre un "serpent rouge" à la forme trompeuse. En effet, il donne plus l'impression d'être une suite de musiques d’ambiances aux fortes consonnances orientales, allant plus pêcher dans les influences Dead Can Dance-iques que dans le gothic medieval ("européen" je précise encore^^) de « The Last Embrace ». Je n’ai rien contre les changements de direction, encore moins venant d’une scène ambient qui a parfois une sévère tendance à se répéter, mais là j’avoue l’impression d’avoir perdue quelquechose se fait ressentir...et au bout de plus d’une dizaine d’écoutes, je ne suis toujours pas satisfait de cet album.

Déjà première chose, les chants (autant féminins que masculins) ont été relégués par quelques murmures discrets et énigmatiques (la majeure partie du temps, des voix féminines qui vont et viennent), créant une atmosphère plus angoissante, particulière certes, mais ne compensant tout de même pas la perte d'une beauté et d'une grâce qui faisait à mon avis la force de "The Last Embrace" . La musique de Arcana s'articule désormais autour de percussions orientales et arabisantes (timpani, "Duduk" arménien, tam-tams...), peut-être trop mises en avant et guidant des claviers mystérieux et quelques instruments traditionnels. Une musique qui a assez de force pour faire souffler un vent chaud dans nos oreilles et évoquer quelques lieux mysterieux, quelques paysages désertiques aux couleurs du moyen âge oriental, sans oublier bien entendu les peintures de ce magnifique artwork signé Agnieszka Szuba.

Mais bien que tout à fait capable de créer une ambiance originale, l'ami Peter ne parvient plus à me garder en haleine à long terme. Autant en musique de fond (pour lire par exemple!), ce cd passe merveilleusement bien, autant il m'est vraiment difficile de l'écouter attentivement, et cela dû en partie au manque de surprises (les morceaux se ressemblant tous les uns des autres), son manque de mélodies accrocheuses et de chants accrocheurs, et sa linéarité.

L’idée est là, et ça se voit, l’originalité également, mais il y a ce petit quelquechose qui fais que je n’accroche pas à cet opus.
Et Je tiens bien à insister sur la première personne, car j’ai également lu d’autres chroniques largement plus positives que la mienne. Cela ne m’étonnerait donc pas qu'avec « Le Serpent Rouge », de nombreux adeptes de Dead Can Dance, Rajna et consors s’attachent à cette bien étrange oeuvre.

2.5/5

A lire aussi en AMBIENT par VOLTHORD :


SOPOR AETERNUS
Dead Lover's Sarabande 2 (1999)
Gothic médiéval sombre et tourmenté




QNTAL
V: Silver Swam (2006)
Planant, serein, voluptueux...la beauté incarnée:)


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Peter Bjärgö (instruments, samples, prog)
- Stefan Eriksson (choeurs et percu)
- Ann-mari Thim (choeurs)
- Cecilia Bjärgö (choeurs)


1. In Search Of The Divine
2. Le Serpent Rouge
3. Cathar
4. Under The Sun
5. Amber
6. Seductive Flame
7. Serpents Dance
8. The Passage
9. The Nemesis



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod