Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1998 Under Fire
2004 Abyss

LIONSHEART - Under Fire (1998)
Par THE MARGINAL le 13 Octobre 2004          Consultée 1970 fois

Avec "Under fire", Lionsheart accouche en 1998 de son troisième album studio. Par rapport à son prédécesseur, "Pride in tact", 4 années d'écart se sont écoulées. On peut dire que le combo britannique a mis son temps pour conceptualiser "Under fire", mais ça valait le coup de patienter car le contenu de cette galette correspond assez à ce qu'on était en droit d'attendre.

Tout d'abord, la pochette de ce disque est très classieuse et, comme c'est par son intermédiaire que j'ai découvert Lionsheart, celle-ci m'a fait penser à House of Lords sur le coup.

Musicalement, Lionsheart n'a rien inventé ; mais ce combo a le talent pour composer des titres bien fichus, qui tiennent la route. Ce "Under fire" se situe dans la lignée de Mr. Big, Whitesnake, Pink Cream 69 (période David Readman) et a les qualités nécessaires pour ravir les amateurs de heavy-rock mélodique teinté de consonances bluesy. Il est vrai que la voix puissante et chaleureuse de Steve Grimmett, ainsi que le savoir-faire des musiciens (notamment le guitariste Brooke St.James) sont des atouts considérables pour ce disque.

Les titres les plus larges, pour la plupart, sont des mid-tempos carrés et efficaces. Les plus convaincants d'entre eux sont "Go down", qui a la particularité d'inclure quelques percussions tribales au beau milieu du titre, le bluesy "Blue sky", "Devil's train" qui évolue sur un tempo infernal (comme son titre le laisse suggérer), l'énergique "Under fire" qui est le titre qui botte le plus sur l'album, ou encore "On a roll".

Les 2 ballades de l'album, "Let the children play" et "Flight of angels", n'ont rien de plus par rapport à ce qui a été fait dans ce domaine auparavant. Toutefois, "Let the children play" est suffisamment efficace pour attirer l'attention, tandis que de l'autre ballade, on retiendra surtout le solo de guitare.

"Under fire" est un bon disque dans le genre, très homogène. Néanmoins, il lui manque quand même un ou deux classiques mortels, et un peu de magie pour pouvoir être comparé aux meilleurs albums du genre. Lionsheart a quand même eu le mérite de faire cet album sans se soucier des modes et la production, qui met bien les guitares en avant, est remarquables.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


CHEAP TRICK
In Color (1977)
Un des albums-référence de cheap trick




KILLER DWARFS
Big Deal (1988)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Steve Grimmett (chant)
- Graham Collet (clavier)
- Brooke St. James (guitare)
- Mike O'brien (batterie)


1. 1. Lonely Tonight
2. 2. Go Down
3. 3. Blue Sky
4. 4. Let The Children Play
5. 5. Devil's Train
6. 6. Dark Of The Night
7. 7. Flights Of Angels
8. 8. Make Believe
9. 9. On A Roll
10. 10. Cold Heart
11. 11. Under Fire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod