Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (14)
Questions / Réponses (3 / 3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DARK AGE - Dark Age (2004)
Par JULIEN le 5 Juillet 2004          Consultée 4243 fois
Dites, ça remonte à quand votre dernier gros coup de cœur ? Personnellement, je serais farouchement tenté de désigner le quatrième album de DARK AGE comme lauréat ! « Quatrième » ? Eh oui, un peu à la manière d’un ARCH ENEMY, DARK AGE est de ces spécimens qui mettent un certain temps à s’affirmer au milieu du peloton, calé dans le sillage des grosses locomotives du genre. Quelques amateurs éclairés sont là, tapis dans la foule, à les acclamer sous l’œil intrigué de quidam interloqués d’entendre quelques vivats s’échapper en direction de groupes « fantômes »... et comme ARCH ENEMY avec le tuant « Wages Of Sin », DARK AGE, avec son album éponyme, a enfin trouvé l’impulsion nécessaire, mobilisé toute sa masse, et produit cette accélération fulgurante le propulsant d’un seul coup, et sans complexes, aux avant postes. Présentation du coureur !

Né en Allemagne, DARK AGE s’est vite trouvé en Eike Freesen, son chanteur guitariste, un ferme leader et un compositeur de talent... mais la reconnaissance tarde souvent, la conjoncture est parfois sans pitié, et l’espoir se marie alors à la foi, l’alliance des bonnes volontés faisant parfois le lit des grands destins... et ce « Dark Age » me semble appelé à écrire un chapitre enfin conséquent : assez dispersée jusqu’ici, l’inspiration a rassemblé sa motivation et, la pertinence accouchée de l’expérience aidant, celle-ci a mis le doigt sur une carte menant tout droit à la réussite. Enfin !

Pour se montrer moins énigmatique, munissons nous du carton de visite de DARK AGE : Originellement plus secoué de Death que d’autre chose, DARK AGE a opté, à l’instar d’un SOILWORK, pour une approche de l’extrême ouvrant de plus en plus de perspectives à la mélodie, jusqu’à s’incarner aujourd’hui en une entité évoluant sur un terrain de jeu quasi exclusivement fréquenté par les suédois, qu’il s’agisse d’IN FLAMES, DARK TRANQUILLITY, ARCH ENEMY ou SOILWORK... Pfuuuu, encore un combo qui fait sa soupe à partir de grosses rythmiques Death allégées par un sens mélodique hérité de MAIDEN et de refrains accrocheurs en chant clair... Avouons-le, il y a de ça... mais pas seulement ! Car, loin d’être un vulgaire clone allemand des maîtres suédois précités, DARK AGE parvient sans problèmes à imposer sa réelle personnalité, et ce à tous les niveaux.

De fait, dès l’entame du monstrueux « Fix The Focus », on comprend que l’on n’a pas affaire à n’importe qui : Assurée par Eike Freese (on n’est jamais si bien servi...), l'excellente production mordante de « Dark Age », rabrouant la perfection clinique des grosses sorties, officie comme une catapulte nous jetant en pleine face un Death Mélodique généreusement gavé d’un esprit Heavy/Thrash subtil : ca cogne dur mais avec une grande intelligence, les musiciens sont au top, les riffs lacèrent, un break casse le tout et s’orne de vocaux trafiqués, ça repart à fond... l’accroche est instantanée ! Et puis vient le refrain, une merveille assurée par le chant clair original de Eike Freese, de ceux qui attaquent le cortex au burin et y impriment une trace tenace... et les titres de s’enchaîner, concis, meurtriers et terriblement mélodiques à la fois : une vraie bonne recette, un savoureux plat que je n’avais plus goûté avec autant de félicité depuis le « Natural Born Killers » de SOILWORK !

J’en vois déjà qui grimacent... allons, pas de soucis : Si les « Zero », « Dare To Collapse » (avec l’intervention d’un Johan Edlund, chanteur de TIAMAT, qui agrémente ce titre de sa voix fantomatique) ou l'aérien « The Elegy Of Forgotten Science» (avec une nouvelle intervention de Johan Edlund) arborent de fait pléthore d’arguments aguicheurs, il vous suffira de vous manger le solo mémorable de « Zero » (un vrai petit délice IRON MAIDEN-CHILDREN OF BODOM), considérer l’étonnant mélange entre les prétentions atmosphériques des riffs et l'esprit quasi Rock’n’Roll sous-jacent de « Pulse Of Minority » (à noter ici aussi un sacré solo, diablement piquant et inspiré et un refrain aux faux airs de PARADISE LOST période Post "Draconian Times"), ou accueillir la ballade acoustique « My Own Darkness » (quelques lignes vocales évoquent même un peu le « Losing My Religion » de REM !) pour tranquilliser votre fiel : DARK AGE n’est en rien un plat prototype de la machine à tube, et ne tombe pas dans le piège du « Figure Number Five » de SOILWORK, ultra prévisible et figé dans une logique de composition systématique. « Dark Age », au contraire, fait preuve d’une belle diversité et témoigne de son inventivité dans le cadre restreint du Death/Thrash mélodique : « Nikita » est un tube tournoyant aux airs Electro/Thrash adressant un clin d'oeil au SAMAEL dernière époque, « Neurosis 404 » trace sa route aux milieux d'arguments futuristes (pertinents claviers d'ailleurs) et de chorus de guitare chantants, et « Neokillers » surprend avec son savoureux mélange de vivacité Thrash mélodique, de coloration quasi Electro et d'accalmies planantes ambiancées.

Quarante petites minutes donc (dont une reprise inutile du « Suicide Solution » de Ozzy Osbourne que j’aurais préféré voir replacée par une autre composition des allemands), et au final un geste assez rare chez moi : le doigt qui s’active sur la touche « Repeat ». Car trouver son propre espace de liberté dans un genre a priori grillagé et codifié jusqu’à la caricature n’est pas simple... mais DARK AGE y parvient avec brio : les arrangements et autres claviers ne sont pas aussi prépondérants que chez les IN FLAMES, SOILWORK voire même DARK TRANQUILLITY, les riffs sont inscrits à l'école de l'excellence mélodique percutantes et font preuve d'une appréciable recherche de texture et de climat, les solos débordent de feeling heavy, les compos ont toutes leur raison d’être, et le musiciens comme le chant sont impeccables.

Déçus du dernier IN FLAMES, amateurs de Death/Thrash généreux en émotion tout en vibrant d’une saine brutalité, Metalheads curieux, accordez votre chance à DARK AGE et son album éponyme : c’est mon gros coup de coeur, et je n’aurais de plus grand plaisir que de recevoir quelques petits mots laissant entendre que je ne suis pas le seul (avec, notons-le, la très grande majorité de la presse écrite et web) à m’enthousiasmer pour cette formation peu connue et cet album qui n’a qu’un défaut : Son atroce pochette, monstre de laideur... « Dark Age » ? Une vraie (et tardive) révélation.

NOTE : Pas chien, le groupe a réservé pour les fans une édition limitée de l’album avec, en bonus, un DVD bien garni : Prestation Live d'une heure (enregistrée de façon artisanale en deux lieux différents) et n’incluant qu’un seul titre de « Dark Age », ce qui permet de découvrir un petit résumé alléchant des antécédents de nos allemands, entrecoupée d'un footage malheureusement non sous-titré (mais bon, le délire sur le "Shop Suey!" de SYSTEM OF A DOWN est bien marrant)... L'idéal pour faire plus ample connaissance, et les "Last Words", "Storm", "Trial By Fire" ou "Silent Republic" notamment font plus que donner envie de découvrir le reste de la discographie des allemands ! Notons aussi un clip classique du très bon "The Fall", une fiche biographique et un chouette reportage "Studio" de quarante minutes capturé pendant l'enregistrement de "Dark Age"... ça c'est du bonus ! On se fout pas de la gueule du monde chez DARK AGE et, mine de rien, ça fait sacrément plaisir ! Inutile donc de vous conseiller cette édition là, elle ne fait qu'appuyer mon sentiment qu'ignorer la sortie de cet album serait des plus dommageable... Vivement la suite !




Marquez et partagez





Par RENAUD STRATO




 
   JULIEN

 
  N/A



- Eike Freese (chant, guitare)
- Jörn Schubert (guitare solo et acoustique)
- Torsten Eggeri (basse)
- André Schuman (batterie)
- Martin Reichert (claviers)


1. Fix The Focus
2. Zero
3. Dare To Collapse
4. Pulse Of Minority
5. Neokillers
6. Nikita
7. My Own Darkness
8. Neurosis 404
9. The Elegy Of A Forgotten Science
10. Suicide Solution (ozzy Osbourne)
11. ----------------------------------------
12. Dvd : Concert
13. Last Words
14. The Chaos Of The Gods
15. Dare To Collapse
16. Killing Crisis
17. Storm
18. Silent Republic
19. Suicide Crew
20. Daily Combat
21. Trial By Fire
22. Know Me Strong
23. Guitar Solo



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod