Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Enslaved

TARTAROS - The Red Jewel (1999)
Par JULIEN le 1er Août 2003          Consultée 2616 fois

Approchez, approchez ! Le train fantôme à destination de la lugubre demeure de Charmand Grimloch, maître solitaire, incontesté et omnipotent de TARTAROS, n’attend que votre assentiment. Vous vous êtes bien attachés ? Alors, faites bon voyage… Charmand Grimloch est assurément un personnage à part, mystérieux mais pas totalement anti-social, puisqu’il tenait les claviers lorsque les gigantesques EMPEROR venaient à se produire sur scène…

Pourtant, alors que vos premiers pas résonnent sur le sol de son intriguante demeure, vous sentez de curieux bruits envahir vos oreilles, que vous bouchez instantanément. Trop tard ! L’âme sombre de Charmand Grimloch vous possède déjà, infiltrant dans votre tête l’esprit de TARTAROS. Et la musique s’ébroue, s’installe, prend possession de tout l’espace qu’elle peut trouver, vous promenant dans les différentes pièces de cette terrifiante demeure hantée d’une multitude de fantômes malfaisants, et autres créatures innommables et hostiles. Et tandis que vous tentez de vous extraire de l’emprise de murs qui soudain s’animent et cherchent à vous dévorer, vous vous enfoncez dans les entrailles de cette maison fantôme, votre crâne soumis à rude épreuve.

C’est que le propriétaire des lieux n’accompagne toute visite que d’une déchaînement Black Metal aux couleurs du lieu : Violent, hystérique, d’une intensité à fissurer les murs, se faufilant dans votre corps par l’entremise de sévères assauts de guitares aux sonorités uniques, presque grésillantes, et pourtant si pleines, si massives, d’une profondeur sidérante… Elles construisent avec un brio proprement diabolique un matelas de pulsions sourdes, parfois déraisonnablement graves, basses, rampantes, recevant les greffes monstrueuses d’arrangements presque grinçants d’un clavier qui dessine dans l’air les entrelacs mystérieux et sinistres d’un cauchemar environnant. Vous fuyez ? Dérisoire, très cher, dérisoire ! TARTAROS seule décide de quand elle relâchera ses occupants temporaires, venus défier la folie de son propriétaire, qui s’empresse de vous catapulter au beau milieu d’une chambre poussiéreuse et inquiétante d’un alchimiste, pénétrée de secrets sujets à la tutelle de quelque esprit dérangé.

Le domaine vous plaît-il ? Alors, musique : et de nouveau vous êtes harcelés par cet assaut compact, lourd ou furieux, presque irrespirable par moments, et par ces folles orchestrations de claviers, ambitieuses, élancées, omniprésentes et qui vous percent les tympans de leurs mélodies funestes et lancinantes, comme autant de vagues vous remuant en tous sens, prisonniers que vous êtes de leur chape grandiose et effrayante. Et quand, dans cet inénarrable cyclone musical, surgit la voix de Charmand, rageuse, agressive, partiellement dévorée par les démons de cette demeure où il règne en maître, vous vous n’avez plus qu’un seul désir : supplier TARTAROS de fendre un de ses murs pour laisser le train s’échapper de ces lieux à jamais baignés de démence, livrés aux sarabandes des goules dansant dans les lueurs vertes et bleues, spectrales et surnaturelles, qui dominent le domaine. Et lorsque, enfin, TARTAROS consent, suivant la volonté de son illustre maître lassé de tant de manières, à vous dévoiler une porte de sortie, vous respirez.

Vous croyez que vous êtes parvenus à vous soustraire à l’emprise de TARTAROS ? Billevesées ! TARTAROS vous a rejeté, vous qui êtes incapables de saisir le langage singulier de Charmand, vous qui fuyez cette antre déviante et déconcertante, où se massent fantômes et esprits malades, savants fous et créatures de l’obscurité. Eux n’ont jamais regretté l’achat de ce mystérieux ticket qui jadis leur ouvrit les portes de ce monde à nul autre pareil, où rodent toutes les expressions les plus folles d’un esprit dérangé et fascinant, qu’elles soient âcres ou d’une profondeur symphonique étrange et énigmatique. Mes les mots n’ont plus d’importance ici. Le monde de TARTAROS se respire, se vit, s’écoute… Alors, si une rencontre avec Charmand éveille en vous quelque intérêt, vous savez quoi faire. Fendez vous donc du prix de ce ticket, et prenez place à bord du train. Certes, le prix à payer est sensiblement différent de celui des comiques fêtes foraines qui pullulent dans vos villes… Mais jamais, jamais vous n’y verrez ce qui vous attend à… TARTAROS !

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par JULIEN :


DEAD SILENT SLUMBER
Entombed In The Midnight Hour (1999)
Une pépite de heavy black symphonique original




MYSTIC CIRCLE
Drachenblut (1998)
Black sympho / atmo


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Charmand Grimloch (tout)


1. The Lamentable Sonata (intro)
2. The Ruby Mine
3. A Shape In Fair Disguise
4. Storm Terror
5. Into The Faculty Of Wonderful Secrets
6. The Red Jewel
7. The Intense Domain Of Grievousness
8. The 5th And The Hysterics



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod