Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Alice In Chains, The Dillinger Escape Plan , Mastodon
 

 Site Officiel (4)
 Chaine Youtube (6)

GIRAFFE TONGUE ORCHESTRA - Broken Lines (2016)
Par JEFF KANJI le 27 Mars 2020          Consultée 438 fois

Une réunion d'artistes peut arriver n'importe quand, dans n'importe quel contexte, pour n'importe quelle raison. Pour Brent Hinds (MASTODON) et Ben Weiman (The DILLINGER ESCAPE PLAN), cela s'est produit lors d'un festival ; le genre de configuration que les groupes aiment car elle permet d'échanger et de partager des moments entre musiciens. Les deux compères ont très vite accroché et commencé à échanger des idées alors même que sur ce même festival jouait ALICE IN CHAINS, mené par un William DuVall impérial, originaire d'Atlanta, comme Brent Hinds qu'il connaissait déjà ; cela allait servir par la suite. Lors d'une visite au zoo, l'un des deux se fait subtiliser une banane par la langue d'une girafe, qui la pèle et l'engloutit d'une traite. Le nom de projet GIRAFFE TONGUE est instantanément adopté, avant d'ajouter le ORCHESTRA, qui permet de rejoindre l'acronyme de la célèbre Pontiac. Le GIRAFFE TONGUE ORCHESTRA est né.

Le groupe, vite rejoint par Pete Griffin (HANSON, ZAPPA PLAYS ZAPPA), qui partage avec eux le goût d'une musique aventureuse et particulièrement celle de Frank ZAPPA. L'arrivée très rapide également de Thomas Pridgen (The MARS VOLTA) à la batterie semble cohérente. "Crucifixion" est le premier titre composé. Nous sommes en 2014 et le groupe, qui insiste pour fonctionner de la manière la plus démocratique possible, avance doucement mais sûrement. Plusieurs prétendants s'approchent de près ou de loin du poste de vocaliste, avec entre autres Mike Patton (qui a collaboré deux ans plus tôt avec DILLINGER), l'actrice Juliette Lewis (que l'on entend sur les refrains hallucinés de "Back To The Light") pour qu'enfin William DuVall apparaisse dans le cadre et ne séduise le reste du groupe avec ses démos.

Il faut dire qu'il est l'un des grands artisans de la réussite de ce "Broken Lines", car il est parvenu à écrire des lignes de chant mémorisables sur une musique pas forcément des plus évidentes à appréhender au premier abord. Ce qui a pour effet de rendre ce "Broken Lines" à la fois curieux et attachant, chaotique et radiophonique. Et s'il donne bien évidemment des accents ALICE IN CHAINS à de nombreux endroits ("Adapt Or Die", "Thieves And Whores"), il n'en reste pas là, et sa versatilité lui permet de rejoindre Brent Hinds sur des harmonies dignes de MASTODON. La musique est une fusion des côtés déglingués du DILLINGER ESCAPE PLAN, du magnétisme de MASTODON et du Grunge lancinant d'ALICE IN CHAINS (chant de DuVall oblige).

Mais pas que. GIRAFFE TONGUE ORCHESTRA a sa propre cohérence d'ensemble et parvient à proposer des rythmes inhabituels, un jeu libéré (que l'on peut retrouver chez The MARS VOLTA aussi), et le tout est soutenu par les lignes de chant accrocheuses de William DuVall. Par ailleurs, le fait d'avoir gardé celles de Juliette Lewis sur "Back To The Light" donne une saveur particulière, enfumée, qui rapprocherait, sur ce morceau précis, le groupe de la scène psychédélique à la mode, même si le phénomène n'était en 2016 pas aussi prononcé qu'aujourd'hui. Le groupe se félicite par ailleurs de proposer des morceaux à headbang sur des signatures rythmiques inhabituelles : on en n'attendait pas moins de la part d'experts en la matière !

Le choix de "Blood Moon" en guise de single était en revanche plutôt discutable, car il s'agit certes de l'un des titres les plus radiophoniques de "Broken Lines" mais aussi sans doute de l'un des moins représentatifs d'un album à la fois chaotique et addictif. Franchement je n'aurais jamais été attiré par un tel projet sur son seul nom, même pour son line-up aussi original et constitué de pointures. Tentez l'écoute, il y a objectivement peu de chances que l'expérience vous déplaise.

A lire aussi en FUSION par JEFF KANJI :


DIRTY SHIRT
Dirtylicious (2015)
Folk Neo (et pas l'inverse)




FREAK KITCHEN
Confusion To The Enemy (2018)
Come back to comeback


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- William Duvall (chant)
- Brent Hinds (guitare, chant)
- Ben Weinman (guitare)
- Pete Griffin (basse)
- Thomas Pridgen (batterie, percussion)
- -
- Juliette Lewis (chant additionnel sur 6)


1. Adapt Or Die
2. Crucifixion
3. No-one Is Innocent
4. Blood Moon
5. Fragments & Ashes
6. Back To The Light
7. All We Have Is Now
8. Thieves And Whores
9. Broken Lines



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod