Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER PROG SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Symphony X, Ark, Tnt, Black Label Society

Michael ROMEO - War Of The Worlds // Pt. I (2018)
Par FREDOUILLE le 28 Novembre 2019          Consultée 614 fois

Bien évidemment, on ne présente plus Michael ROMEO, talentueux six-cordistes américain (l’un des plus doués aussi) et guitariste/compositeur chez SYMPHONY X. Voici un disque passé un peu inaperçu et sorti fin juillet 2018 : "War Of The Worlds // Pt. I". Il s’agit ici d’un album solo qui n’a pourtant rien à voir avec le premier essai de Michael ROMEO et sorti en 1995, j’ai nommé "The Dark Chapter". Ici, on a affaire à un disque avec un vrai line-up, de gala qui plus est, avec non seulement le bassiste John Deservio (BLACK LABEL SOCIETY), l'excellent John Macaluso à la batterie (Ex-ARK, Ex-TNT, Ex-YNGWIE MALMSTEEN, ex-RIOT, LABYRINTH...) et le surprenant Rick Castellano au chant et que je découvre personnellement.

Et si vous aimez SYMPHONY X, ça va de soi, vous allez littéralement succomber à l’écoute de ce très bon disque qui ressemble à bien des égards à un sacré bon disque de… je vous le donne dans le mille : SYMPHONY X. La Guerre des Mondes… vaste sujet. D’une durée de cinquante trois minutes, le disque comprend dix compositions d’excellente facture (si, si vraiment !), lesquelles sont agrémentées d’une bande son absolument dantesque dont la trame mélodique et majestueuse, que l’on retrouve du début à la fin, est absolument somptueuse et offre aussi à l'opus cette réelle dimension cinématographique. En effet, les orchestrations sont faramineuses, c'est le moins que je puisse dire, et on se délecte devant un aussi beau et joli rendu. Rendu sonore qui est tout simplement superbe pour ne pas dire génial. L’ensemble des arrangements, des orchestrations contribuant aux différentes ambiances et atmosphères du disque, nous sommes donc et plutôt dans un univers de science-fiction, et donnant incontestablement du relief et de la profondeur à l’album.

Les compositions sont presque toutes liées (on notera juste une rupture entre "Djinn" et "Believe"), le mixage étant vraiment top je dois dire, particulièrement riches en idées et donc en orchestrations de toute beauté ("Introduction", instrumental qui plante littéralement et d’entrée de jeu le décor, "Fear The Unknown" ou encore les effets -robotiques- écrasants et impressionnants sur l’ingénieux et presque innovant "F*cking Robots"). L’équilibre entre justement les guitares et les orchestrations est ici juste parfait. Tandis que les orchestrations et les guitares prennent une part centrale, Rick Castellano remplit parfaitement son rôle et offre ici une très belle partition. Le type a une voix claire, mélodique et presque chaude par endroits, agressive comme il se doit dans les moments opportuns (moins agressif qu’un Russel Allen ceci dit, avec un peu moins de coffre aussi). Ce vocaliste complète en tout cas et idéalement le décor du disque.

Bien évidemment, on retrouve ici tout le génie de Michael Roméo qui nous délivre de sacrées compositions, pour la plupart intelligentes, très bien ficelées et aux facettes multiples (l’univers de science-fiction de "F*ucking Robots", la lourdeur et l’intensité de "Djinn" avec ses arpèges de toute beauté et son ambiance orientale à faire pâlir nos chers amis de MYRATH, l’aspect très progressif de "Believe" la ballade de l’album, piano à l’appui et qui reprend la trame mélodique de l’album – Rick Castellano y est très convaincant avec un chant parfois tout en subtilité, proche d'un James LABRIE, tout du moins sur l'introduction du morceau - ou encore la dimension cinématographique de l'instrumental "War Machine"). Sur ces dix compositions, on retrouve aussi et pour notre plus grand plaisir le riffing tout à la fois technique, intelligent et parfois audacieux de Romeo, parfois proche (trop ?) du dernier SYMPHONY X par exemple si on se réfère à des titres tels que "Fear The Unknown" sur lequel les attaques de guitare se veulent explosives ou bien encore ce "Black" lequel se veut un peu plus lourd et virulent aidé il faut bien le dire par des guitares agressives et tranchantes, presque thrashy, et soutenues par une section rythmique lourde et implacable (John Macaluso y fait d'ailleurs un sacré boulot derrière ses fûts). La plupart des compositions envoient du lourd à l’image de cet excellent "Djinn" bouillonnant à souhait mais aussi d'"Oblivion" titre catchy lui aussi très SYMPHONY X dans l’âme et qui offre même quelques soli de haute voltige dont Michael Romeo a le secret (du grand art !).

"War Of The Worlds // Pt.1" est un album brillant à se procurer d’urgence pour toutes celles et ceux qui aiment SYMPHONY X mais également ceux qui seraient séduits par des paysages sonores dignes d’une bande son d’un film de science-fiction. Ce disque varié est une franche réussite, d'une qualité au dessus de la moyenne (il faut dire que les musiciens constituant le line-up sont loin d'être des manchots) et montre une nouvelle fois tout le savoir-faire de Michael Romeo qui n’est pas qu’un simple virtuose de la six-cordes mais bel et bien un compositeur de talent. Ce disque se veut être complété par une seconde partie qui est a priori déjà prête selon Michael Romeo. Nous attendons donc la suite avec impatience, des disques de la qualité de "War Of The Worlds // Pt. I" se faisant en effet suffisamment rares de nos jours.

Note : 4/5.

Morceaux préférés : "Djinn", "Fear The Unknown", "Black", "F*cking Robots".

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


ANDROMEDA
Ii = I (2003)
Power prog symphonique

(+ 1 kro-express)



ELVARON
The Buried Crown (2005)
Pièce de metal progressif somptueuse et unique!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Michael Romeo (guitares, claviers, orchestrations)
- Rick Castellano (chant)
- John Macaluso (batterie)
- John Jd Deservio (basse)


1. Introduction
2. Fear The Unknown
3. Black
4. F*cking Robots
5. Djinn
6. Believe
7. Différences
8. War Machine
9. Oblivion
10. Constellations



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod