Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Death, Gorod, Spawn Of Possession

SINNERS BLEED - From Womb To Tomb (2004)
Par METALOMANE le 30 Juillet 2015          Consultée 1519 fois

Tel le Alan Grant du Death Metal, je continue mon déterrage des disques fossiles de grandes valeurs qui ont été injustement oubliés ou mésestimés. Il faut dire que SINNERS BLEED n’a pas fait grand-chose pour se mettre en avant avec cette seule et unique sortie, alors même qu’ils sont toujours censés être actif (et sans avoir splitté entre temps), on pourrait les qualifier de groupe le plus fainéant du monde. M’enfin cela dit, si c’est pour nous concocter des albums de ce calibre, ma foi je veux bien attendre 15 ans entre chaque sortie s’il le faut ! Mais alors, que nous proposent donc ces Allemands maîtres du poil dans la main ?

Et bien qui dit Allemand, dit Death Technique de qualité forcément. J’irai même jusqu’à dire que l’on a affaire à un mix de la scène américaine pour ce qui est de l’aspect "disciple de DEATH" et de la scène batave (CENTURIAN, NOX et compagnie) pour la vitesse et la brutalité des titres. En effet, on se trouve ici à la frontière du Death Technique et du Brutal Death. Le chaînon manquant entre les géniteurs du Death Technique originel (DEATH et consort) et les cadors actuels du Brutal Death Technique (qui font certes un peu la gueule en cette année 2015). Y’a pas à dire, la génétique c’est fantastique ! Le niveau technique est élevé sans en faire des caisses, l’efficacité prime sur le reste. C’est propre, carré et pas avare en blast avec des purs riffs de Death Metal bien véloc(iraptor)es comme pouvait en proposer CENTURIAN par exemple.

Cependant, chaque titre a sa petite touche reconnaissable à l’instar du solo smoothy de "The Ludo Game", bourré de feeling et qui tranche radicalement avec le tapis de double pédale en fond ou encore des épanchements guitaristiques à base de tapping GOROD-ien sur "Deathbringer" et "Daemons". En parlant de nos Bordelais, ce "From Womb To Tomb" me fait beaucoup penser à du GOROD en moins démonstratif et un peu plus rentre dedans. La production est similaire également, parfaitement équilibrée entre puissance et clarté avec une basse bien audible qui nous régale comme il faut aux moments clés.

Quelques mots sur l’instru oufissime "Invisible Knowledge" avec sa gratte acoustique et son instrument à vent non identifié qui lui confère un soupçon d’exotisme bienvenu. Un grand bol d’air frais, merveilleusement bien écrit et inspirant la sérénité au milieu de ce déferlement de violence discontinue. Le genre de titre qui démarque les grands groupes des simples exécutants.

Impossible enfin de ne pas aborder la fantastique fin de programme qu’est "Bound" dont le début lent à l’ambiance malsaine rappelle SLAYER pour ensuite lancer une attaque sur un riff à décorner un minotaure ! La richesse et la construction de ce morceau sont bien représentatives de tout ce que l’on peut trouver chez les Allemands, jusqu’au final mid-tempo redoutable où les guitares se font littéralement écorchées vives par leurs maîtres.

En résumé, un indispensable du Death Technique ascendant brutal pour tous les amateurs de violence et de mélodies.

A lire aussi en DEATH TECHNIQUE par METALOMANE :


FIRST FRAGMENT
Dasein (2016)
Nouvelle référence de brutalité technique




The INFINITE WITHIN
Bestial Void Inevitability (2014)
Bestial void originality


Marquez et partagez




 
   METALOMANE

 
  N/A



- Pele Geltat (guitare)
- Gunnar Seifert (basse)
- Eric Krebs (batterie)
- Sebastian Ankert (guitare)
- Jan Geidner (chant)


1. Agony Of Selfdenial
2. The Ludo Game
3. Death Bringer
4. Sinners Lust
5. Daemons
6. Injected Lies
7. Invisible Knowledge
8. From Womb To Tomb
9. Bound



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod