Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO/AMBIANT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (72)
 Bandcamp (56)
 Facebook (49)
 Soundcloud (44)
 Myspace (54)

DEAD CROWN - The Warrior's Way (2014)
Par MORNECIME le 11 Mai 2014          Consultée 2153 fois
L'Aquitaine est avec la Bretagne, sans doute, la partie de la France la plus prolifique en matière de Black Metal. On peut citer des groupes comme TORGEIST ou BELKETRE, membre de "Les Légions Noires" (LLN). Si ces groupes ne sont pas forcément défendables d'un point de vue musical, leur influence sur la scène française et l'impact de l'énoncé de leur nom dans une discussion entre initiés n'est pas négligeable. Les groupes Kvlt français, en somme. Pourquoi vous parler de l'Aquitaine et de Black Metal ? Tout simplement parce que DEAD CROWN est un one man band aquitain, et qui joue, vous l'aurez deviné, du Black Metal.

Mais si des groupes comme TORGEIST jouent d'un Black Metal très cru, très violent, la musique de DEAD CROWN en est aux antipodes. Si l'on demande à Fausto, l'unique membre du groupe, il vous dira que sa musique est très influencée par trois groupes : le Suédois BATHORY, le Norvégien BURZUM et l'Autrichien SUMMONING. On pourrait alors définir sa musique comme du Viking Black atmosphérique/ambiant? Qu'est ce que ces appellations sont réductrices. Mais, faute de mieux, l'on devra bien s'en contenter.

Car la musique de DEAD CROWN n'est pas si évidente à décrire. Dans cet album, "The Warrior's Way", se mêlent des morceaux Ambiant, avec un sensibilité propre, et des moreaux plus orientées Black Atmosphérique. Néanmoins, les enchaînements entre ces morceaux d'une nature relativement différente sont excellents. A aucun moment un morceau ne dénote de l'ensemble, tant la musique de Fausto est ici homogène, les transitions sont régulières, sans accroc. Le passage de "Mjöllnir" à "Echoes From The Past", par exemple, où l'on passe d'un morceaux très aérien, très calme, à un morceau plus violent, est absolument parfait. Alors que le clavier décline et que les guitares commencent à gronder, il y a un sentiment de sérénité et de plénitude, comme une sorte d'évidence. Et tout l'album est ainsi fait, monolithique, mais étrangement hétérogène. Les différences des morceaux se maclent parfaitement, ne formant qu'une pierre, qu'un seul élément, naturellement.

Et s'il y a bien un morceau de cet album qui illustre à la perfection ce que j'essaie de décrire, c'est bien "The Warrior's Way". Cet éponyme est étrangement puissant, mélangeant avec finesse un Ambiant qui se trouve être sombre, qui vient être percuté avec violence par du Black Atmosphérique qui donne une velléité épique à ce morceau. Le début est réellement minimaliste, la même note étant tenue près d'une minute avant qu'un quelconque changement de musicalité arrive, uniquement interrompue quelques fois par une grosse caisse. Et c'est cette grosse caisse qui clôt ce passage minimaliste, tandis qu'une caisse claire vient lancer avec puissance les guitares grondantes qui prendront le relais sur la suite du morceau. Et tandis que la mélodie est reprise, une voix claire vient se poser par dessus, lointaine, donnant réellement une énergie épique à ce morceau, que les percussions ne font que renforcer. Et la voix black d'exprimer la rage du guerrier, se superposant aux guitares lancinantes. Et le côté sombre dont le début du morceau était empli se mélange avec l'épique qu'apporte la suite, donnant une ambiance étrangement contemplative au tout.

Il est assez plaisant de voir à quel point la description de la chanson éponyme décrit si bien l'album. Une sorte de bloc de plusieurs couleurs, parfois séparées, souvent mélangées. Une puissance tranquille, sombre et lumineuse, contemplative. Car même les passages de Black Metal ne sont pas si rageurs, pas si violents, mais plutôt épiques, soulignant les passages les plus intenses d'une épopée immense.

Et de cet album épique, le morceau qui le souligne le mieux est bien "I Am The Storm". Celui-ci, au tempo assez lent, renferme une réelle puissance, mais également un certain recueillement. Le rythme ternaire du morceau donne au tout un côté lancinant, une certaine tristesse, qui est compensée par la rage des hurlements de Fausto. Et c'est la voix claire qui donne l'identité épique au titre, planant au dessus, loin, annonçant la tempête avec une volonté de fer, renforcée par le clavier. Les nuages noirs et grondants s’amoncellent, et, portés par le vent, les vocaux résonnent étrangement, annonçant la rage et la pluie à venir. Et lorsque la tempête est à son paroxysme, les guitares s'imbriquent et ne seront séparées que par des cris puissants déclamant avec force "Into The Sky !"

Et le ciel de s'ouvrir, et d'un éclair assourdissant, de graver dans ce monolithe étrangement changeant un visage dur, une couronne et des mains tenant une hache, décrivant un guerrier, le regard perdu dans le lointain.




Marquez et partagez




 
   MORNECIME

 
  N/A



- Fausto (tout)


1. Mjöllnir
2. Echoes From The Past
3. Giants Of Stone
4. I Am The Storm
5. Father
6. Endless Landscape
7. The Warrior's Way
8. Moonwolf
9. In The Mist



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod