Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
4 commentaires notés  
[?]



Paradise Lost
Medusa
Page  1 |

le 31 Janvier 2018 par MéDUSé


Boudé cet album quand il est sorti. Je le trouvais aussi monotone, et linéaire.

Mais c'est vrai qu'au fil des écoutes, et maintenant après acceptation de ce qu'on a, c'est vrai que cet album est excellent, et n'a pas à rougir par rapport au reste de la disco du groupe !

C'est lent, il y a du Doom (c'est sale, même dans le son qui râpe), dynamique, Progressif (j'adore "Fearless Sky", il y a du growl/du chant clair), c'est mélodique comme PARADISE LOST l'a toujours été (et c'est ce qui fait la beauté de PARADISE LOST. Mon Dieu quel caractère dans les lignes mélodiques de Mackintosh ! C'est épique, Rock'N'Roll (dans l'entame de "Gods Of Ancient"), Heavy, Atmosphérique ("The Longest Winter", quel voyage !), épuré (dans la simplification des riffs et des structures), direct (comme du pur PARADISE LOST), c'est entraînant.
En fin de compte, c'est (c'est peut-être pas une volonté du groupe) mais ça a l'air du contraire de "Tragic Idol", qui lui est ornementé, coloré, varié, riche (dans le sens où c'est pas épuré comme ici).

Un excellent album, qui m'a surpris au départ, mais qui se révèle tout ce qu'il y a de plus PARADISE LOST. Je suis content que le groupe ait suivi (encore une fois) ses envies. Comme chaque album du groupe, quelque chose de différent (alors que "Tragic Idol", même s'il m'avait plu, m'avait un peu déçu par son approche convenue). Et ici, du bon gros Doom qui tâche de bout en bout.

le 11 Octobre 2017 par LORDI2

Je comprends que les gens peuvent aimer le nouveau PARADISE LOST. Je n'ai rien contre vos avis. Je suis une personne tolérante envers tous ! Ce qui me manque actuellement chez eux c'est la période gothique de "One Second" ou de "Draconian Times" ! Je suis nostalgique de belles mélodies gothiques. Ça me manque un peu. je trouve même que "Tragic Idol" qui est un album moderne faisait plaisir à voir. Mais si les gens l'aiment je respecte cela ! Cet album n'a pas réussi à me combler.

le 07 Octobre 2017 par LE DUC ROUGE


Pas d'accord avec LORDI2, au contraire cet album fait un écho superbe à "Gothic" en ajoutant une meilleure production et un peu de chant clair qui équilibre bien le tout. Je ne l'ai pas encore assez écouté pour savoir s'il va faire partie de mes préférés du groupe mais pour l'instant, pas de naufrage comme j'ai pu le lire ailleurs.

le 06 Octobre 2017 par CLANSMAN57

Concernant le second titre bonus, il s'agit de "Symbolic Virtue", je me suis trompé.

le 06 Octobre 2017 par CLANSMAN57


Le premier extrait dévoilé est "The Longest Winter" et non "Blood And Chaos" qui sera mis en ligne plus tard.

Le groupe va plus loin dans l'obscurité, "Beneath Broken Earth" est d'après leurs dires le titre qui a inspiré la direction de ce nouvel album.
"Fearless Sky" en est la preuve, les Anglais démontrent en parallèle qu'ils sont capables de composer un long titre cohérent, alambiqué, mais pas trop.
Rappelons que les seuls titres longs et complexes que le groupe a composé se trouvent sur le mineur "Shades Of God" et qu'ils ne sont pas les plus mémorables de leur répertoire.
La partie mid tempo apporte un peu d'héroïsme à ce morceau très lent et sombre, délivrant un contraste presque lumineux.
Peut-être un clin d'oeil à l'opus de 1992 concernant la structure, mais la comparaison s'arrête là.

"Gods Of Ancient" continue dans cette lancée, avec une petite touche épique bienvenue, de même pour "From The Gallows" qui rappelle un peu "Gothic" avec sa construction atypique, ainsi que pour son riff très proche d'un titre de cet album culte.

"The Longest Winter" permet à Nick de s'exprimer en mode clair principalement, la mélodie presque Shoegaze de Greg apporte ce qu'il faut d'hivernal à ce single décevant à la première écoute, qui gagne néanmoins ses jalons au fil du temps.
L'autre single, "Blood And Chaos" rappelle étrangement AMORPHIS avec sa mélodie... On dirait que les coquins souhaitent rappeler aux fans des Finlandais que ces derniers leur doivent un petit quelque chose concernant leur son.
C'est la chanson la plus groovy du lot, très entraînante, le clin d'oeil au groupe pré-cité dérange un peu au départ pour ensuite se faire plus lointain.

Le morceau éponyme continue dans la lancée de "The Longest Winter", à savoir qu'elle développe un Doom principalement en chant clair.
Elle est dotée d'une jolie mélodie dont Greg a le secret, de même pour le solo assez long et inspiré.
Retour de quelques notes de piano bien misérables, un terme cher au groupe.
Le petit grésillement donne une impression de dépression plus prononcée.
Le son de l'album est par ailleurs assez sale, proche du précédent (c'est la même équipe) et l'ensemble est beaucoup plus brut, c'est moins arrangé que par le passé.

J'adore "No Passage For The Dead" avec ses mélodies sinistres et son riff hyper gras et hyper beau.
Le refrain, qui revient à deux reprises, est doublé par la voix de Mme Mackintosh, écrasée par celle de Nick qui est bien growlée.
Une impression de lumière que le chanteur ne veut pas laisser transpercer, on dirait qu'il tente de la "tuer".

"Until The Grave" possède également une superbe mélodie bien misérable et des choeurs féminins ne font leur apparition que très brièvement lors de l'introduction.
Une très bonne conclusion.

À noter que l'édition limitée comporte deux titres bonus, ce qui change des habituelles éditions limitées passées (remix, reprises, versions orchestrales, etc...).
"Shrines" semble échappée des sessions de "The Plague Within", possédant une coloration plus grise que celle imprimée sur "Medusa", la nuit noire se faisant maîtresse sur celui-ci.
Couplets en chant clair/arpèges et refrain chantant en mode growlé avc une belle mélodie!
Moins foncièrement Doom, le pendant Gothique peu présent sur l'album est ici retrouvé.
"Until The Grave" semble quant à elle issue des sessions de "Tragic Idol", elle n'a rien d'Extrême.

C'est du bonus sympa, mais je trouve qu'il manque à l'une et à l'autre un break un peu plus travaillé, histoire de relancer l'intérêt de ces chansons assez simples dans leur structure.
M'enfin, on ne va pas chipoter, pour une fois que les bonus sont des compositions personnelles inédites, leur niveau reste plus que correct.

"The Plague Within" est pour moi l'un des meilleurs disques des Anglais, avec le recul je l'apprécie toujours plus.
"Medusa" est moins varié, mais je pense que tout comme son prédécesseur, il gagne en intensité avec le temps.

Du beau boulot !















1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod