Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
13 commentaires notés  
[?]



Kiss
Rock'n Roll Over
Page  1 | 2 |

le 18 Mai 2018 par MUSTIS 666


Toujours pas d'accord avec DARK BEAGLE mais c'est normal : il a beaucoup apprécié "Destroyer" et la production de Bob Ezrin alors que pour ma part, j'ai toujours pensé qu'elle était inadaptée au style direct de KISS et que certains morceaux souffrent de ses arrangements. De surcroît, "Great Expectations", je ne m'en suis jamais remis et c'est en live que "God Of Thunder" deviendra un hymne.

Par contre, j'aime beaucoup "The Elder" (sauf "Odyssey" : beurk). La production de Bob Ezrin est plus adaptée à ces morceaux ambitieux et quel son !!!

Après "Destroyer" que j'aime le moins parmi les six premiers albums de KISS en studio (malgré son statut de classique), "Rock'N'Roll Over" renoue avec un style plus direct, moins ampoulé et toujours aussi ravageur ("I Want You" suivi de "Calling Dr Love" et "Ladies Room" sont des tueries).

Il y a un petit coup de mou en face B (rappel pour les anciens) mais on finit avec la superbe "Hard Luck Woman" et "Making Love" qui sera transcendée sur "Alive II" (le riff est très heavy pour KISS).

Enfin, la production d'Eddie Kramer est très bonne (jusqu'à devenir parfaite avec "Love Gun") et j'aime bien cette pochette qui retient l'attention (demandez à ANTHRAX avec leur dernier Live).

"Rock'N'Roll Over" préfigure l'un des chefs d'œuvre de KISS après "Dressed To Kill" : "Love Gun". Pour un fan de KISS, il est à jamais relié à l'âge d'or du groupe.

PS: à quand la chronique de "Destroyer Resurrected" qui m'a réconcilié en partie avec cet album ?


le 18 Mai 2018 par FEELGOOD


KISS aurait pu continuer dans la voie certes pas très Rock'N'Roll mais fort lucrative de "Destroyer". Au lieu de cela, il décida d'enregistrer "Rock'n'Roll Over", son cinquième album studio, au Nanuet Star Theater, une salle de concert connue, ce qui lui permit d'obtenir un son plus agressif que sur "Destroyer". Le producteur Eddie Kramer, déjà présent sur "Alive!", aida considérablement KISS à obtenir le son idoine. "Rock'N'Roll Over" marque le retour à ce Hard Rock basique et efficace, dépourvu de prétention, festif et hédoniste, dans lequel officient à merveille Paul Stanley et Gene Simmons. Les titres forts demeurent "I Want You", "Makin' Love" et surtout l'emblématique "Calling Dr. Love" de Gene Simmons. S'il est absent au niveau des compositions, le guitariste Ace Frehley nous livre ici quelques-uns de ses meilleurs solos, en particulier celui, éruptif, du cinglant "Love'Em And Leave'Em".
Quant au batteur Peter Criss, il interprète deux chansons, la douce et acidulée "Hard Luck Woman", composée par Stanley, tentative de réitération du succès de la ballade "Beth" et l'excellent et méconnu "Baby Driver".
Même s'il n'égale pas totalement les trois premiers albums, "Rock'N'Roll Over" s'écoute avec un réel plaisir et demeure l'un des meilleurs disques de KISS.

3,5 arrondi à 4.

le 17 Mai 2018 par LEO


Encore une fois, je ne suis pas du tout d'accord avec Dark Beagle !
En tant qu'amateur des trois premiers albums de KISS, ce "Rock And Roll Over" a tout pour me plaire.
Il possède une prod carrée, efficace, sans esbroufe ni effets superflus (bref, sans ce mégalo de Bob Ezrin pour tout foutre en l'air).
Ce cinquième album studio (sixième si l'on compte "Alive!") contient avant tout des morceaux à l'esprit 'Rock', simples (pas simplistes !) allant droit à l'essentiel et sans ballades à la con du style "Great Expectations" ou "Beth".
L'alerte "Hard Luck Woman" est ce qui se rapprocherait le plus d'une ballade, mais celle-ci n'a rien de pompeux ou de mielleux comme les deux titres que j'ai cité précédemment. elle serait plus dans le style de "Maggie May" de Rod STEWART. D'ailleurs Paul Stanley (qui est l'auteur de "Hard Luck Woman") destinait cette compo au départ pour ROD THE MOS mais Peter Criss insistera tellement pour la chanter que Stanley lui refilera le bébé (qui aura son p'tit succès dans les charts aux USA).
Je trouve globalement tous les morceaux très satisfaisants (même le moyen "Ladies Room" qui est le titre qui me plaît le moins du lot).
Il est juste dommage qu'Ace Frehley n'ait pas eu droit au chapitre sur ce disque mais comme celui-ci est excellent, il n'y a pas vraiment de déception quand à sa non participation aux compos (il se rattrapera bien par la suite de toute façon).
Pour moi "Rock And Roll Over" est le dernier album entièrement réussi de KISS, "Love Gun" m'ayant pas mal déçu pour plusieurs raisons.
Il fait donc partie des albums que je préfère chez les quatre New Yorkais, avec l'album éponyme, "Hotter Than Hell" et "Dressed To Kill" (plus les albums à venir de Ace Frehley et Paul Stanley sous la bannière KISS).

le 24 Septembre 2015 par ADRI


Après une série de missiles, le cinquième album de KISS (6 si on compte "Alive!") voit le jour, quelques mois après "Destroyer". Pochette colorée et amusante, qui fait que, dans n'importe quel sens, on peut y voir quelque chose (comme le feront les RED HOT en 1991 avec "Blood Sugar Sex Magik", ou toujours KISS avec "Crazy Nights"). Mais musicalement, ce disque encore une fois très court (33 min) est un ton, voire deux, en-dessous des précédents. L'album porte bien son nom : c'est plus du Rock'N'Roll heavy que du vrai Hard à la sauce KISS qu'on entend là.

On a bien quelques déflagrations assez sympathiques ("Love 'Em And Leave 'Em", "Mr Speed", "I Want You") mais dans l'ensemble, ce disque passe comme une lettre à la poste, sans que rien n'en ressorte vraiment. Même "Hard Luck Woman" avec ses airs Country ne transcende pas vraiment. L'album n'est pas un ratage, loin de là, mais il est d'un niveau assez moyen, coincé entre deux bombes que sont "Destroyer" et "Love Gun". On notera aussi que le groupe, après avoir enregistré "Destroyer"avec un producteur avide de sons puissants (Bob Ezrin) et un orchestre sur certains titres, est revenu, ici, à un son plus simple avec leur nouveau producteur Eddie Kramer. C'est déjà ça.

le 05 Octobre 2013 par THIERRY


Bizarre, bizarre... Le choix de revenir à une direction plus classique, c'est à dire un retour au bon vieux Rock'N'Roll, cela a de quoi déconcerter surtout en sortant la même année que "Destroyer", étrange parce qu'il marchait très bien ce disque alors pourquoi ce volte-face artistique ? Alors, on oublie les artifices, les sucreries, les bruitages en tout genre, les chœurs de mioches, le Glam à deux balles, bref les horreurs de Mr Ezrin et c'est tant mieux...

On retrouve pour ma plus grande joie un son brut : guitares rugissantes, rythmiques entraînantes et chants hargneux sur tous les morceaux hormis sur la ballade bien entendu.

Le disque commence très très fort avec trois premiers titres absolument géniaux: "I Want You" avec son contraste entre couplets acoustique et refrain électrisé, "Take Me" est super entraînante, genre de titre que j'adore chez eux et l'énorme "Calling Dr Love" riff dantesque, chant rugueux avec chœurs féminins et Ace nous sort un solo prodigieux. "Mr. Speed" me plaît beaucoup aussi, titre Hard And Roll très efficace.

Les autres titres sont bons bien qu'inférieurs à ceux cités ci-dessus, on revient toujours à ces problèmes de facilité et de manque de variété chez le groupe : vu que tous les titres sont fabriqués dans le même moule, tout se ressemble un peu et c'est bien dommage. KISS sort déjà son cinquième album et on a l'impression que le groupe à tendance à faire du surplace et lorsqu'il tente autre chose ça donne un album comme "Destroyer" avec une majorité de titres ratés. Alors que faire ? essayer d'évoluer ou se contenter d'une carrière à la STATUS QUO (ce qui n'est pas déshonorant) ?
Je suis certain qu'ils se sont posés ce genre de questions à l'époque.
Avec les meilleurs titres de "Destroyer" et ceux de "Rock'N'Roll Over" on l'avait notre super album de KISS.

Un bon disque néanmoins...













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod