Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
5 commentaires notés  
[?]



Deathspell Omega
Fas - Ite, Maledicti, In Ignem Aeternum
Page  1 |

le 24 Février 2016 par ACID QUEENAMANN


Des fois j'apprécie cet album, d'autres fois pas du tout. Et ce plus souvent. L'aspect Black Metal traditionnel s'étiole volontairement pour offrir une œuvre plus technique (DILLINGER ESCAPE PLAN parmi certaines références), plus absconse.
Cette évolution, qui troque des riffs purs & durs contre une succession d'ambiances écorchées (et expérimentales) ne m'attire vraiment pas.

le 22 Mars 2013 par JOE OMEGA


Cet album est le meilleur de DSO ! Pourquoi ?
En voici les raisons :
- après avoir mis une trempe monumentale à l'ensemble des groupes avec "Si Monumentum Requires, Circumspice"
DSO avait tout dit en 1 album dans ce style, le seul défaut que je lui trouve est une longueur excessive.
- "Kenose" EP ô combien majestueux et précurseur de ce qui va suivre avait déjà entamé sa progression vers un BM plus dépouillé, plus travaillé, plus torturé et beaucoup
moins traditionnel que l'illustre prédécesseur.
- "Fas", enfonce le clou, jamais pareil album ne m'a autant tenu en haleine. Il y a une atmosphère indescriptible, une tension nerveuse palpable. On ne sait pas d'où cela
va surgir, jamais une musique ne m'a fait sursauter a ce
point, la puissance de la prod est juste ÉNORME !!!
Les dissonantes guitares sont bluffantes, la batterie est
stratosphérique, le chant est maléfique... Et pourtant c'est
DIVIN on touche les cieux avec des passages jouissifs proches de l'extase absolue.
Cet album est la plus grande claque que j'ai recu a ce jour

DSO merci tout simplement

le 13 Août 2008 par NOCTURNALPRIEST


Le meilleur DsO pour ma part, je trouve absolument ahurissant qu'on puisse acoucher d'un disque aussi technique et spirituel en même temps.

On peut presque parler de "Math" BM à ce niveau, mais contrairement à tous les astiqueurs de manches qui misent sur la technique (du moins rythmique) à outrance, l'émotion n'est pas mise de côté ici, c'est une véritable messe noire qui arrache tout sur son passage.

Un disque très en avance sur tout le reste, 0 seconde de déchet, que du bon gros son jouissif, et mon dieu, ce batteur, mais qui est ce batteur surdoué ?

Ce disque restera intemporel, je suis déjà prêt à ouvrir les paris. Je ne regrette pas non plus qu'on ne nous balance pas les 5 min de chant grégorien qui semblaient plaire aux fans de Dso, au profit d'un concentré de metal lorgnant carrément vers le free jazz tant le délire est intensivement précis mais décalé en même temps. Ecoutez-le 20 fois et de ce chaos ressortira un album structuré et ordré, un peu comme un certain "ordo ad chao": on part d'une sensation de chaos, et quand on arrive enfin à la vaincre, on prend LA baffe ultime. Je conçois que peu de gens désirent passer autant de temps à souffrir avant de comprendre un disque, mais cela en vaut la chandelle.

Mention à la meilleure prod que j'ai jamais entendu de ma vie.

Génial et tellement cohérent dans la discographie du groupe... vivement la suite !

le 12 Août 2008 par NICOB


Cher Possopo, je te trouve assez dur. Certes, ils ne surprennent plus mais la qualité de la musique proposée est exceptionnelle. Tout en gardant les mêmes bases que les albums précédents, Deathspell Omega ne se cantonne pas sur ses acquis et propose ici une musique variée, riche et terrifiante. Les ambiances sont malsaines au possible, les passages violents d'une densité incroyable, tout ceci appuyé par une voix black qui fait froid dans le dos.

Pris individuellement, cet album est à mon sens un chef d'œuvre : d'une rare qualité, Deathspell Omega pousse des portes encore jamais ouvertes et fait preuve d'un goût évident pour l'exploration musicale, et avec succès ! Le seul petit reproche que l'on pourrait formuler est la difficulté à tout assimiler et peut être aussi le manque de cohérence

Un album exceptionnel qui s'élève largement au dessus de toutes les sorties black du moment mais qui souffre légèrement de la comparaison avec "Si Monumentum Requires, Circumspice".

PS : Attention, de nombreuses écoutes sont nécessaires pour découvrir toute la richesse et la complexité de la musique. Mais au final, l'effort fourni pour assimiler la musique est plus que récompensé.

Note : un gros 4.5/5

le 29 Août 2007 par MASTODON


Une fois de plus, Deathspell Omega frappe fort, avec cette fois-ci à la clé, un album d'une complexité jusque là quasi inégalée dans leur discographie.
Absolument déroutant à souhait aux premiers abords, il n'en résulte une certaine cohérence qu'après plusieurs écoutes.

"Fas-Ite, Maledicti, In Ignem Aeternum" est donc un album qui ne décevra sûrement pas les fans, même si effectivement, la baffe n'est plus aussi incroyable qu'elle aurait été auparavant avec "Si Monumentum Requires, Circumspice" et "Kénôse".

Merci d'avoir cité l'auteur Georges Bataille, que je ne connaissais pas du tout, je compte bien lire quelques uns de ses ouvrages.













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod