Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH OLD SCHOOL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2011 1 In Crisis
 

 Site Officiel Du Groupe (562)
 Myspace Officiel Du Groupe (525)

DEFILED - In Crisis (2011)
Par DEADCOM le 17 Mars 2011          Consultée 2346 fois

"In Crisis" est un produit brut, sans arôme artificiel. Limite bio car non traité. Tout ceci est à prendre dans tous les sens du terme. Dès les premiers rugissements de DEFILED, le monstre nippon (ni mauvais) je me retrouve face à un vrai challenge. Allez, je lance le jeu.

"Press Start !"
Le but est simple : parcourir un monde hostile en blastant un max d'aliens belliqueux. C'est au péril de mon existence que je me glisse au fin fond de cette dimension où se réfugient des créatures infernales. Tout ça pour la sauvegarde l'humanité. Quel beau discours.

"Select your ship !"
Maintenant je possède entre mes mains l'arme absolue : le chasseur DX 33 nouvelle génération. Une pointe de la technologie. Puissant et rapide. Le Big boss de fin de niveaux, je vais en faire des miettes de sa sale gueule !

La visière de mon casque se baisse. Les propulseurs de mon chasseur sont au maximum. Armes enclenchées. J'espère bien que ça va saigner…

"Get Ready… GO !"
La bataille fait rage. Les premières salves d'ennemis sont coriaces… Bordel. Elles virevoltent sans cesse et foncent sur moi en larguant une nuée de projectiles avant de battre en retraite mais plus pour très longtemps…

"Warning… Warning…"
Le premier boss surgit de nulle part sous mes yeux ébahis. Bon dieu qu'il est beau. Cette forme pyramidale jouit d'une esthétique mystique (illustrée par l'art troublant de Wes Benscoter) et bouge très rapidement sur tous les axes possibles et imaginables. Pas facile à shooter le bâtard. En son centre, un œil béant injecté de sang qui m'observe attentivement et puis soudain, une véritable constellation de boulettes jaillit de son iris, surchargeant ainsi mon espace aérien (*). Allez c'est bon. J'atomise le cafard ! Je slalome comme un diable entre les projectiles qui me frise la moustache mais j'y arriverai, parce que je suis le meilleur… Et voilà, c'est fait. Un de moins.

Mais le calme faisant suite à ce combat mortel ne dure qu'un court instant.
Au travers de ce ciel étrange et pénétrant, des lettres apparaissent, formant un mot : D-E-F-I-L-E-D… Et à cet instant précis… Un cataclysme se produisit. Une voix spectrale me dicta cette phrase d'un ton sentencieux : "In Crisis… Revelation Of Doom !" L'élément géométrique tout juste foudroyé par mon armement se reforma d'un coup et se divisa en plusieurs parties surdimensionnées. Chacune d'entre elles reliées par un organe vital. Une bouche… Des mains… Des yeux qui vous observe sous un ciel orageux planant sur une contrée désertique. Mauvais présage. Et là je peux le dire que je m'en suis pris plein la gueule. La carcasse encore fumante de mon chasseur de combat peut en témoigner. L'agression visuelle et sonore durera 45 minutes pour une multitudes de salves bourrines. Le combat fut rude et saignant, mais j'ai gagné.

***

Pourquoi ais-je pris mon pied avec un truc aussi basique ? La réponse la voici et elle est inéluctable : Les Japonais ont mis au point un arsenal guidé par l'âme et la sueur des temps anciens. Passant allègrement du Thrash (par ce riffing fou et véloce) au Brutal Death typé US, labellisé "Made in Florida" de par son allure générale voisine de SUFFOCATION et de ces morceaux construits sur un drumkit et une basse à tomber raide.

En résumé de cette expérience : Une éjaculation auditive qui appelle à aucun moment, le bon sens ou la raison.

"Congratulations… Mission complete !"

***

(*) Chaude pensée aux nuits passées sur GigaWing et DoDonPachi. Deux bombes de shoot Jap. Rien que d'y penser, j'en ai encore les mains qui tremblent.

A lire aussi en DEATH METAL par DEADCOM :


DROWNING IN PHEMALDEHYDE
Blistering Corpse Abortion (2009)
Le charme étrange d'un paradoxe




The CROWN
Deathrace King (2000)
KING OF DEATH !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   DEADCOM

 
   (2 chroniques)



- Kenji Sato (chant)
- Yusuke Sumita (guitare)
- Harusika Takahata (basse)
- Takahiro Okada (batterie)


1. From Alpha
2. Lethal Agitator
3. Retrogression
4. Unconscious Slavery
5. Paradoxical Chaos
6. In Crisis
7. Behind You Pray
8. Resentment Without End
9. Intolerant
10. Maze Of Nescience
11. Revelation Of Doom
12. To Omega



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod