Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


ROOTSPACOROOTS - 2007
Consulté 2123 fois
BENIGHTED - Icon

Bon vu que je me suis déjà occupé de la chro et qu’il y a un porno qui commence bientôt, j’ai rien à dire de plus donc: http://metal.nightfall.fr/index_6253_benighted-icon-2007.html

DIMMU BORGI - In Sorte Diaboli

Les pandas ont décidé d’en foutre un petit moins de partout et de privilégier le côté brut de leur musique. Il en résulte un album où les orchestrations sont désormais samplées comme au bon vieux temps, et surtout plus digestes mais bon Dimmu reste Dimmu et même si l'album se complais dans une approche plus agressive, plus direct on se laisse quand même emporter par le côté grandiloquent et majestueux qui me font, à chaque écoute, fermer les yeux et m’idéaliser dans une forteresse surplombant la plaine, assis sur un trône, doté d'une morphologie puissante et virile armé de mon épée à deux mains, une cuirasse, une cape et un heaume laissant entrevoir seulement deux yeux rouges abreuvés d’une volonté dominatrice sur la race humaine.

EPICA - The Divine Conspiracy

Découvert avec l’album précédent, Epica a vraiment trouvé grâce à mes yeux vitreux et livides lors de leur prestation au hellfest où deux nouveaux titres furent joués laissant présager un album plus violent et épique. Exact cet album est pour moi le chainon manquant entre un Nightwish et un Dimmu Borgir (toute proportions gardées bien entendu, tu vas pas faire de chichi et de chouchou, 3 euros le sachets).
Heureusement que leur chanteuse est grosse, moche avec plein de boutons sinon on aurait pu croire que leur succès venait du physique de leur frontwoman.

AYIN ALEPH - Ayin Aleph I

Une petite interview sur le Metallian d’automne 2007 a eu raison de ma curiosité (ainsi qu’une photo illustrant l’entretien, montrant les atouts physique de la belle Russe). Et cet album, comme dirait Cartman, « m’a troué le cul »! Ultra novateur, "opératique", baroque, théâtral; on est totalement happé par ces ambiances riches et varies, Et que dire du chant de la diva: somptueux nous livrant au passage moult expérimentations rafraîchissantes. Ici point de minauderie ou d’émotions «cucu à la j’aime un mec mais lui m’aime pas » , non! fuck off! Puissance, éclectisme, évasion sont les mots d’ordre de ce fabuleux premier album.

LAFEE - Jetzt Erst Recht

Après une première démo fortement empreinte d’influences Morticianesque jouissives, je m’attendais à quelque chose de similaire pour ce premier album mais mieux produit avec du nouveau matériel, même si la demoiselle a toujours eu un discours radical propre à la non évolution et l’absence de compromis musicaux.
Mais là on se dit que non, c’est du plagiat pur et dur. Le son est encore plus crades que sur la démo, les titres sont, à l’exceptions de 2 les mêmes sauf qu’ils sont occultés des breaks différenciant quelque peu le groupe de son idole Mortician . Une putain de grosse arnaque! Et si Lafee se dit être garant d’un esprit authentique, il n’empêche que foutre deux accords propulsé à 200 à l’heure sur une boîte à rythme à 500 bpm en beuglant avec un pitch sur un son pourri est surtout représentatif d’un évident manque de talent voire d’une médiocrité sans non. Un sous sous sous Mortician à oublier malgré une démo prometteuse."







1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod