Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


DAVID - 2001
Consulté 2008 fois
SAGA - House Of Cards

Après un Full Circle en tout point brillant, Saga remet le couvers avec ce très bon House of cards, mélangeant habilement le style classique de Saga (50 % pop + 25 % metal + 25 % prog) avec des sonorités modernes, le tout dans une approche bien plus sérieuse et heavy qu’autrefois.

SAVATAGE - Poets And Madmen

Après un Wake of Magellan qui ne m’avait qu’à moitié convaincu, Jon Oliva a la bonne idée de reprendre le micro histoire de réaliser un album puissant. Poet and Madmen voit le retour d’un heavy qui tache, pour un Savatage couillu et une inspiration presque sans limite. Un parfait compromis entre le style plus orchestral des derniers album et le heavy metal des premiers albums.

ANGRA - Rebirth

Nouveau chanteur pour un nouvel album bien plus accrocheur que Fireworks. Rien d’original, mais beaucoup de plaisir et d’entrain. Angra est allé pioché quelques idées à droite à gauche du côté de Rhapsody, Labyrinth et Yngwie Malmsteen pour un résultat très probant, l’inspiration ne manque pas et on ne peut pas vraiment parler de plagiat sur ces groupes. Une reconversion réussie.

ADAGIO - Sanctus Ignis

Un 1er album prometteur et très bien fait. Rien d’original, on reste dans le domaine Malmsteen-Symphony X, mais bon dieu que les chansons sont bonnes. Meilleur que le V de Symphony X et War to end all wars de Malmsteen.

SAXON - Killing Ground

Un disque rassurant, après la tentative un peu foireuse de modernisation sur Metalhead. Quelques refrains FM bien sympa dans le tas, une superbe reprise de In the court of the Crimson King et une très belle ballade (Shadows on the wall). Un bon album pour Saxon, ça sent bon les années 80.

JUDAS PRIEST - Demolition

Une bombe… à retardement ! ! ! Sa longueur peut effrayer au départ, mais pour moi, il y a largement de quoi se faire plaisir là dedans, avec un retour salutaire vers quelque chose de plus heavy et de plus classique ! Tim Owens prouve qu’il sait faire autre chose que gueuler, il est phénoménal sur les morceaux les plus calmes (In Between, Lost & Found). Et une grosse tuerie à signaler, Machine Man, digne de figurer parmi les futurs classiques du groupe.

AEROSMITH - Just Push Play

Un album ma foi qui met de bon humeur, très très « party », très fun… peut être trop même ! ! ! Hyper commercial, c’est sur, mais des mélodies bien trouvées (Beyond Beautiful, Jaged), quelques chansons pop du plus bel effet (Sunshine), et des ballades autrement mieux foutues que celles de Nine Lives (Fly away from here). J’ai failli le classer dans les déceptions, mais finalement non, je le trouve meilleur et plus homogène que Nine Lives, une bonne surprise par rapport à Nine lives, mais loin du niveau de Permanent Vacation et Pump.

ARK - Burn The Sun

Petite déception avec Burn the sun, j’attendais beaucoup de ce disque après la bombe que représente le 1er album. On devra seulement se contenter d’un bon album de metal-prog, moins barré qu’avant et qui aurait peut-être gagné à être davantage progressif et surtout moins commercial, comme l’avait été le premier.

BAL SAGOTH - Atlantis Ascendant

Bal Sagoth tourne clairement en rond, un peu perdu entre un black metal brutal et un.style épique qui avait fait ses preuves sur Battle Magic. Mais le problème de ce disque, c’est qu’il n’est ni brutal, ni épique justement. Y’a pas de pêche et il manque de mélodies et d’orchestrations géniales. Un album loin d’être mauvais toutefois, puisque certains riffs font toujours mouche, et puis un album moyen de Bal Sagoth représente un bon album de black metal

SLAYER - God Hates Us All

Guitares accordées plus grave, brutalisation et modernisation du thrash de Slayer, je ne m’y retrouve pas vraiment là-dedans. C’est bourrin et fade, où sont passés les p’tites ambiances flippantes comme ils savaient les faire à l’époque de South of heaven ou Seasons in the abyss ? Envolées, disparues. J’irais presque jusqu’à regretter l’époque Diabolus in musica.

KING’S X - Manic Moonlight

Beurk, King’s X me déçoit de plus en plus. Please come home… Mr Bulbous avait au moins le mérite d’être particulièrement soigné et travaillé, alors qu’ici l’inspiration est quasiment inexistante, juste quelques riffs ou refrains à sauver . Et les tentatives d’insérer quelques rythmes « électro » par-ci par-là n’apportent rien.







1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod