Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


HROSSHARSGRANI - Schattenkrieger (2003)
Par BAST le 12 Septembre 2003          Consultée 3210 fois

Gilbert, vous avez 33 ans et vous êtes vendeur dans un magasin de disques. Nous allons voir un extrait du reportage qui vous a été consacré :

« Cela fait maintenant 6 ans que Gilbert travaille dans ce grand magasin parisien spécialisé dans les disques. Son lot quotidien, classer les nombreux disques qu’il reçoit, mettre les nouveautés en évidence, le tout bien souvent après avoir péniblement décrypté le nom des groupes ou des albums, ou encore conseiller la clientèle, pas toujours très aimable.
- C’est sûr que parmi tous les vendeurs du magasin, je ne suis pas le plus gâté, lâche Gilbert avec un sourire un peu forcé. Moi, au départ, j’ai postulé pour travailler dans le rayon enfant. Les berceuses, les histoires racontées en musique, j’ai toujours adoré ça. Mais ils ont pas voulu… Paraît que mes cheveux longs et mes T-shirts ornés de dragons font peur aux enfants ! Alors ils m’ont mis au rayon « metal » !
Gilbert a bien du mal à cacher sa rancœur. Ses doigts se crispent sur un CD qu’il tente de classer dans les rayons.
- On arrive jamais à lire le nom des groupes ! Non mais regardez ! C’est un H ou un N, ça ? Je le range où moi ?
Tandis que Gilbert retourne le CD dans tous les sens pour tenter de deviner le nom du groupe, un jeune homme habillé tout de noir et l’air malade s’approche.
- Excusez-moi, demande-t-il d’une voix sourde. Vous avez reçu le dernier HROSSHARSGRANI ?
- Hein ? fait Gilbert l’air perplexe. Des recharges… des recharges gratuites ? Vous êtes dans un magasin de disques ici !
- Non, fit le jeune homme d’un ton rugueux. HROSSHARSGRANI !
- …
Et Gilbert de fondre en larmes et de danser sur un pied en chantant l’île aux enfants. »

Eh oui ! HROSHARSGRANI (Ah zut, j’ai oublié un S…) revient pour la troisième fois embêter disquaires, chroniqueurs et metalleux. Un troisième opus que j’attendais avec une certaine impatience tant son prédécesseur m’avait emballé. « Secret Fire » était effectivement un superbe album de metal gothico-symphonique, avec une bonne dose d’originalité et des compositions très proches de l’univers de Tolkien (selon ma propre perception, tout du moins). Bref, une sorte de mix entre LACRIMOSA et HAGGARD, version fantasy.

Et ce « Schattenkrieger » s’avère au final une sacré déception. HROSSAHRSGRANI (Raté ! Le H avant le A) continue d’appliquer la même recette, mêlant les samples de BO, les riffs dans une veine metal gothique à l’allemande et les narrations. Mais cela ne prend pas, cette fois-ci. L’album est avant tout une succession d’interludes symphoniques et de textes psalmodiés et il n’y a pratiquement plus de place pour les vrais morceaux. Seuls deux ou trois titres ont une constitution standard. Sur dix-sept, c’est bien trop peu !

C’est dommage, car parmi cette succession de titres décousues, il en est un qui se dégage superbement. « Im feuer Der Rache » est en effet un magnifique titre de metal gothique dans une veine pop pleine de fraîcheur. Mais c’est le seul. Le reste est d’un ennui à faire paraître le dernier METALLICA captivant (ce qui ne veut pas dire qu’il faut absolument écouter « Schattenkrieger » pour trouver le dernier METALLICA captivant).

HROSSHARSGRANNI (Ah non, il n’y a qu’un seul N) a pourtant mis la barre très haut en consacrant tous ses efforts à la réalisation de cet album. Tout a effectivement été réuni pour que ce « Schattenkrieger » soit une réussite : des arrangements léchés, des orchestrations soignées, un superbe packaging, une production exemplaire pour le style... Tout, sauf les compositions, bien trop peu accrocheuses.

ROSSHARSGRANI (j’y étais presque, manque le H au début) mérite pourtant que l’on s’intéresse à son cas et ceux qui apprécient SUMMONING feraient bien de jeter une oreille attentive sur leur précédente réalisation, « Secret Fire ». « Schattenkrieger » est par contre à oublier rapidement, en attendant que le tir soit rectifié sur le prochain album. Car les autrichiens ont toutes les armes à disposition pour accoucher d’une œuvre majeure dans le genre.

Tant mieux pour Gilbert, finalement. Il y a fort peu de chance pour qu’on vienne lui demander une seconde fois le nouvel album de HROSSHARSGRANI (voilà, c’est ça : Un H au début, deux S, le H avant le A et un seul N !).

A lire aussi en METAL GOTHIQUE :


LACRIMOSA
Stille (1997)
Dans l'âge d'or




PARADISE LOST
Draconian Times (1995)
L'aboutissement d'une carrière.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Hugin (tous les instruments, chant)
- Roland Kanigstorfer (guitare)
- Sabine Pernusch (chant)


1. Einleitung (erster Schattenzyklus)
2. Das Flammende Auge
3. Zweiter Schattenzyklus
4. Im Feuer Der Rache
5. Dritter Schattenzyklus
6. Ein Gar Stolzes Heer
7. Vierter Schattenzyklus
8. Schattenkrieger
9. Strahlend Schwarz
10. Fünfter Schattenzyklus
11. Donnerschlag
12. Gar Schemenhaft Die Schatten Trügen
13. Sechster Schattenzyklus
14. Wenn Winters Sang Und Klang Verstummt
15. Oh´ Schatz
16. Siebenter Schattenzyklus
17. ...krieg Entbrannte (nacht Der Helden)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod