Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2015 Forensic Nightmares
 

- Membre : Vomitory
 

 Site Officiel (1344)
 Facebook (427)

CUT UP - Forensic Nightmares (2015)
Par DEADCOM le 11 Septembre 2015          Consultée 1849 fois

Dès les premiers accords du titre "Enter Hell", nous savons à qui nous avons affaire ! Les frères d'armes que sont Erik (Rundqvist) et Tobias (Gustafsson) ne sont pas nés de la dernière pluie. Le Death Metal est une affaire sérieuse pour eux car ils ont toujours ça dans le sang, et ce depuis deux décennies. Donc quoi de plus normal que de reprendre les armes pour de nouveau foncer sur les tranchées ennemies, le couteau bien serré entre les dents ? Deux ans auparavant, l'aventure VOMITORY s'est achevée sans heurts, ni mépris. Chacun y va de son propre chemin. Une page se tourne et c'est alors que CUT UP rentre en jeu, un an plus tard.

La méthode de ces vétérans de la scène suédoise n'a pas pris une ride, misant toujours autant sur l’efficacité que sur la qualité. Ce "Forensic Nightmares" porte les stigmates de toutes ces années passées sur les sentiers battus, entre les mines, le fusil mitrailleur et le coup de boucher. Dire que CUT UP est l’équivalent d'un VOMITORY dernier cru serait une erreur en soi hormis les nombreuses similitudes présentes entre les deux formations, quelques détails, certes infimes mais réels, nous prouvent le contraire. Les nouvelles recrues ont de bons arguments à faire valoir, leur fraîcheur et leur énergie enrichissent ainsi une recette des plus classiques, toujours autant peaufinée que radicalisée dans son ensemble.

Bien que le ton général nous rappelle "Opus Mortis VIII" l'esprit qui émane des nouvelles compos, diffère de celui du passé. L'ambiance y est moins lourde, le son bien plus clinquant et un "groove" nouveau ("Order Of The Chainsaw") rehausse un débat devenu légèrement aseptisé. Erik clarifie son timbre qui en devient plus colérique que néandertalien. Quant aux nouveaux, à savoir Anders Bertilsson et Andreas Björnson (venus respectivement de formations comme COLDWORKER et FETUS STENCH), ils apportent un mordant et un peps inhérent aux jeunes formations de moins de dix ans d’existence (dont les deux musiciens sont issus). C'est en cela que CUT UP abat toutes ses cartes pour une partie de cache-cache qui se joue entre un passé glorieux et un présent prometteur.

De fond en comble, "Forensic Nigthmares" fait part belle à ce groove métallique, aux blasts et aux attaques « SLAYERiennes » endiablées ("Remember The Flesh") avec cette petite touche de modernité dans l'approche et le ton (c'est vif, dynamique mais compressé) qui tend à trop uniformiser un son qui reste toujours aussi sauvage, surtout quand il décide de lâcher un véritable tapis de bombes sur l'objectif souhaité ("A. Butchery Improved", "Bunker Z16"). C'est en cela qu'une légère déception pointe le bout de son museau face à cet ouvrage qui devient dès lors, bien plus commun qu'a l'accoutumée.

Au-delà de ça, le contenu est toujours correct, ces onze morceaux quasi tout chauds sortis du four, vous mèneront vers un périple ensanglanté de quarante et une minutes (ce qui tout à fait raisonnable pour une production de ce genre). Les codes visuels sont aussi un des points essentiels à la musique des Suédois qui lorgnent très nettement pour un gore plutôt trendy (dans un style proche d'ABORTED) que réellement cradingue ; A contrario d'un "Raped In Their Own Blood", le premier méfait de VOMITORY, le contraste est clair et net !

Néanmoins, les deux partenaires de toute une vie de fantassin ont les idées fixes et le poil brillant. Jamais ils n'ont retourné leurs vestes pour rejoindre le clan du Death'N'Roll de Stockholm si convoité depuis, et qui d'une certaine manière est devenu aujourd'hui une niche « tarte à la crème ». La démarche est sincère et le résultat est là. Un nouvel essor s'offre à ces artisans de la fureur et du bruit.

Les armes baissées au sol, quelques cartouches en poches... Désormais le bistouri fait son apparition et le cartilage va de nouveau craquer !

A lire aussi en DEATH METAL par DEADCOM :


ASPHYX
Live Death Doom (2010)
Le Death c'est tout ça et bien plus encore




ASSÜCK
Blindspot (1992)
Aaaaah ! Suck !!!


Marquez et partagez







 
   DEADCOM

 
  N/A



- Tobias Gustafsson (batterie)
- Anders Bertilsson (guitares)
- Erik Rundqvist (basse, chant)
- Andreas Björnson (guitares,chant)


1. Enter Hell
2. Burial Time
3. Remember The Flesh
4. A Butchery Improved
5. Brain Cell Holocaust
6. Forensic Nightmare
7. Camouflesh
8. Order Of The Chainsaw
9. Stab And Stab Again
10. Bunker Z16
11. Dead And Impaled



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod