Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MÉLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2022 The Great Heathen Arm...
 

- Style : Dark Tranquillity, The Absence , Hypocrisy, Belzebubs, After Earth, Frozen Soul
- Membre : Opeth, Soen
 

 Site Officiel Du Groupe (1482)
 Myspace (996)
 Myspace (887)

AMON AMARTH - The Great Heathen Army (2022)
Par FENRYL le 23 Août 2022          Consultée 3811 fois

Au moment de revenir pour son douzième LP studio, les Suédois d'AMON AMARTH n'avaient pas véritablement de quoi afficher leur certitude d'antan…
Leur dernier effort en date, le clairement loupé "Berserker", avait laissé bon nombre de fans dans l'expectative et le doute. À titre personnel, ce ratage n'est pas revenu en écoutes depuis, à quelques titres près, c'est dire…

AMON AMARTH a donc repris le chemin des studios et fait appel à Andy Sneap qui avait produit les deux albums précédents la dernière erreur en date (j’insiste trop, j'en ai conscience, j'arrête) avant de nous sortir des singles pour préparer le terrain… de bataille de "cette grande armée païenne".

C'est ainsi que vous avez donc tout comme moi découvert "Get In The Ring" (avec un clip WTF militaire en présence d'Eric Redbear, un combattant AEW/WWE puis le title track (ce coup-ci avec un clip fortement pompé chez "Stranger Things", très tendance avant que METALLICA rafle la mise !) avant "Find A Way Or Make One", hommage déguisé à l'open space loin du télétravail (!!).
Il s'agit sur la tracklist finale des deux premiers morceaux de cet opus pour les deux premiers singles (le dernier déroge à cette particularité). Si le premier se révèle un tant soit peu au fil des écoutes, sans grande émotion tout de même (il faut rappeler que le groupe avait la formidable idée une époque de nous pondre des hymnes tubesques en guise d'ouverture… Ah, nostalgie, quand tu nous tiens…), rien à faire du côté de "The Great Heathen Army" sans inventivité et au refrain assez pénible.

L'album débute véritablement avec une première surprise : "Heidrun", la chèvre mythique scandinave ! Oui, vous avez bien lu ! En écoutant les paroles ("Who's The Goat ? Who's The Goat ? Heidrun, Heidrun") ainsi que les bêlements (! J'ai tout d'abord cru rêver !), j'ai pu parfaire ma connaissance de la mythologie nordique ! Il s'agit donc ici de la chèvre sacrée dont les pis libèrent aux dieux des quantités d'hydromel… AMON AMARTH en propose un titre clairement festif, voire Folk, lorgnant vers des combos comme ENSIFERUM notamment. Entraînant, catchy par moments, le groupe tient là un super morceau taillé pour le live.
Dès lors, le reste de l'album va enchaîner les titres dans une homogénéité apprécié et plutôt agréable. Rien de génial mais que du bon globalement pour les six titres qui se succèdent : les titres avec des divinités "qui accompagnent" ou des vikings sont comme de coutume de qualité ("Skagul Rides With Me" – célèbre walkyrie, "Oden Owns You All", "Dawn Of The Northmen"…). Pour tous ces titres, on peut clairement retrouver l'esprit d'antan, la force du groupe et sa machinerie qui matraque les cervicales. C'est la raison pour laquelle "Skagul Rides With Me" a ma préférence car on y retrouve des accents de l'album "With Oden On Our Side".

Si la section rythmique est moins valorisée que par le passé, ce sont à mon sens les deux guitares qui marquent encore le pas : peu de soli (mais nous sommes habitués) et moins de twin guitares hypnotisantes à mon grand regret. C'est d'ailleurs "The Serpent's Trail" qui vient clôturer l'album de manière trop calme, ressemblant à du ARCH ENEMY.

Johan Hegg retrouve par moments un timbre des plus caverneux ("Oden Owns You All") mais offre comme toujours une participation appliquée et intéressante pour un chanteur de Death Mélodique. Son chant est audible et compréhensible, donnant davantage d’intérêts à l'ensemble.
Il partage cette fois-ci le temps d'un single le micro avec rien de moins que Biff Byford, légende de SAXON pour le très logiquement nommé "Saxons And Vikings" ! L'affrontement est vraiment plaisant et permet évidemment de justifier à lui seul l'écoute de l'album pour les fans de Heavy et du chanteur britannique. 71 ans mais un timbre inimitable qui fait mouche encore et toujours ! Le gentleman est un habitué des collaborations (MOTÖRHEAD, DESTRUCTION, DORO, AVANTASIA, HELLOWEEN, FREEDOM CALL...) et n'hésite pas ici à se heurter au Death rugueux de son homologue frontman, tout en permettant au groupe de nous lâcher les chevaux avec un solo bien heavy qui fait vraiment plaisir à entendre… Je ne peux qu'imaginer les prochaines affiches de festivals où se produiront le même jour SAXON et AMON AMARTH pour espérer les voir en duo sur scène !

Vous l'aurez compris, AMON AMARTH redresse la barre du drakkar pour revenir gentiment vers un cap connu. Sans pour autant parvenir à tutoyer sa splendeur passée, les Suédois nous délivrent au cours de ce mois d'août brûlant un album réussi et agréable où la volonté de proposer des compositions soignées est visible (Andy a repris les choses en main).

Sans doute l'un des albums les plus accessibles du groupe.

Note réelle : 3/5.

Top : "Heidrun", "Skagul Rides With Me", "Find A Way Or Make One", "Dawn Of Norsemen".

A lire aussi en DEATH MÉLODIQUE par FENRYL :


DETONATION
Portals To Uphobia (2005)
La confirmation d'un Death mélodique technique




NIGHTRAGE
Wearing A Martyr's Crown (2009)
Retour à Göteborg fin des 90's... Classe !


Marquez et partagez







 
   FENRYL

 
  N/A



- Johan Hegg (chant)
- Olavi Mikkonen (guitare)
- Johan Söderberg (guitare)
- Ted Lundström (basse)
- Jocke Wallgren (batterie)


1. Get In The Ring
2. The Great Heathen Army
3. Heidrun
4. Oden Owns You All
5. Find A Way Or Make One
6. Dawn Of Norsemen
7. Saxons And Vikings
8. Skagul Rides With Me
9. The Serpent's Trail



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod