Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK/METAL PROG ATMO  |  DEMO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2018 Waste7and
 

- Style : Serdce, Full Nothing, King Misfit, Need, Day Six, Pain Of Salvation, Deadsoul Tribe, Porcupine Tree
- Membre : Hate

RIVERSIDE - Riverside (2003)
Par FREDIAN le 7 Juillet 2024          Consultée 281 fois

À quoi ça tient un groupe ? Former un groupe, jouer sur des petites scènes locales, commencer à composer ses propres morceaux, c'est l'apanage de millions de musiciens en herbe. Mais un groupe solide c'est plus que cela. Les relations, le bon timing, le style, le son, l'identité musicale, c'est important mais ça n'est pas tout. On peut tous citer plusieurs one-album wonders. Il faut persévérer. De la résilience. Terme à la mode mais qui s'applique particulièrement au monde artistique en général. Il faut y croire assez fort pour accepter de galérer un certain temps, plus ou moins long. Et se rappeler que si certains percent vite (e.g. LED ZEPPELIN, GUNS N' ROSES), d'autres suivent des chemins plus ou moins sinueux et laborieux, même les plus grands (e.g. The BEATLES et leurs allers-retours Liverpool-Hambourg ; JUDAS PRIEST, fauchés pendant une petite décennie). Et puis, il faut aussi quelque chose de moins palpable, l'alchimie entre les musiciens. Si les tensions peuvent être source de grandes inspirations (e.g. DEEP PURPLE, "MEGALLICA"), c'est un modèle à quitte ou double. Ça passe ou ça casse. Et le plus souvent, ça casse. Bref, l'alchimie. Potes de promo (e.g. DREAM THEATER), copains d'enfance (PAIN OF SALVATION) ou dans le cas de RIVERSIDE, "rencontre du troisième type".

Leur histoire commence dans une voiture, en Pologne, à l'approche du IIIème millénaire. Au volant, Piotr Kozieradzki, batteur dans les groupes de Death HATE et DOMAIN. Passager, Piotr Grudziński, guitariste du groupe de Heavy UNNAMED. Et au milieu, "notre troisième type", le lecteur CD, qui diffuse, à la surprise de "Grudzień", "Clutching At Straws" de MARILLION. Nos deux larrons, aux univers musicaux à priori différents, se retrouvent complètement chez les leaders du Neo-Prog et se rendent alors compte qu'ils partagent le même intérêt pour la musique progressive. L'idée de former un groupe de Prog a germé là, dans cette voiture. Un an plus tard, cette idée se concrétise. Ils organisent une répétition. Ils y rencontrent Jacek Melnicki, un claviériste multitâche (multi-instrumentiste sur son projet solo, Black Atmo/Ambient, CEDAMUS, et propriétaire de son studio d'enregistrement). Après une première jam session peu concluante, ce dernier leur présente le bassiste Mariusz Duda (claviériste du groupe de Heavy Prog XANADU), qui ne tardera pas à leur révéler ses talents vocaux. RIVERSIDE prend alors forme comme quartette fin 2001.

Forts de leur background déjà conséquent (une bonne dizaine d'années), nos quatre gaillards font parler leur expérience et leur histoire s'accélère. S'accordent les Mayones. Prend l'alchimie. Dès 2002, ils jouent leurs propres compos sur scène deux fois et entrent au studio de Jacek en octobre pour enregistrer leur première démo qui verra le jour en mars 2003. Trois cent copies envoyées à des stations de radio et des maisons de disque mais la majorité furent distribuées au public lors de leur show promotionnel à Kopalnia, Varsovie, le 15 mars 2003. Et là, ce fut le rêve. Succès au-delà de leurs attentes. Les copies du CD promo circulèrent en grand nombre. Les labels, en Pologne et à l'étranger, manifestèrent de l'intérêt. La suite, on la connaît. "Out Of Myself", leur premier longue durée sortira fin 2003 en Pologne et en septembre 2004 à l'international avec la réussite que l'on sait.

Cette démo est bien sur introuvable aujourd'hui. Mi 00s, j'avais profité d'un logiciel "équidéen" de partage de fichiers pour me la procurer. Si la production est naturellement moins aboutie que celle de "Out Of Myself" et qu'on sent certaines approximations dans l'enregistrement ("Mittloff" avait admis qu'ils avaient enregistré à l'origine sans anticiper que ce serait "la" prise de la démo), on retrouve cinq titres qui montrent la facette plus "agressive" de leur musique (avis à ceux qui trouvent "Out Of Myself" trop Rock Atmo). Je ne vais pas détailler cette démo ici (je vous renvoie vers "Out Of Myself") mais RIVERSIDE proposait dès ce premier effort discographique ce mélange éclectique d'influences Rock Prog' (GENESIS, YES, RUSH, PINK FLOYD, MARILLION, PORCUPINE TREE) et Metal "singulier" (PAIN OF SALVATION, PAN.THY.MONIUM) à des choses plus Atmo/Ambient/Electro (ANATHEMA, mais aussi TANGERINE DREAM, DEAD CAN DANCE, VANGELIS, DEPECHE MODE, COCTEAU TWINS) qui définit son style encore aujourd'hui, entre héritage et modernité, entre Metal et Rock, entre Prog et Atmo. S'ils ont plus ou moins exploré ces différents pôles tout au long de leur carrière, ils ont gardé cette ligne directrice "à mi-chemin" qui fait tout leur intérêt.

Il n'y a pas d'explication profonde au nom du groupe qui a résulté d'un jeu de mots qui sonnait bien, mais si je devais en trouver une à posteriori, je dirais que sur les bords de la rivière on appréhende mieux l'écoulement des flots (du flow) et que cette position de recul sur les choses se retrouve quelque part dans leur style à la confluence de plusieurs étiquettes.

Note : 3/5 par cohérence discographique mais voilà un premier "cri" remarquable et justement récompensé.

A lire aussi en METAL PROG par FREDIAN :


PAIN OF SALVATION
Panther (2020)
"A panther trapped in a dog's world"




DISILLUSION
Alea (2016)
Le grand retour de la "comète de Leipzig"


Marquez et partagez




 
   FREDIAN

 
  N/A



- Piotr 'mittloff' Kozieradzki (batterie)
- Piotr 'grudzień' Grudziñski (guitares)
- Jacek Melnicki (claviers)
- Mariusz Duda (basse, chant)


1. The Same River
2. Out Of Myself
3. Reality Dream
4. Loosing Heart
5. The Curtain Falls



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod