Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (1 / 6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1997 Entropia
1998 One Hour By The Concrete Lake
2000 1 The Perfect Element I
2002 Remedy Lane
2004 1 Be
2007 Scarsick
2017 In The Passing Light Of Day
2020 Panther

E.P

2009 Linoleum

ALBUMS LIVE

2004 12:5
 

2010 Road Salt One
2011 Road Salt Two
2014 Falling Home
2017 In The Passing Light ...
 

- Style : Dream Theater, Astrakhan, Riverside, Damnations Day, Need, Hyvmine, Zierler, Serdce, Wastefall, Dynamic Lights
- Membre : All Things Fallen, Maiden United
 

 Pain Of Salvation (255)

PAIN OF SALVATION - One Hour By The Concrete Lake (1998)
Par FREDOUILLE le 11 Mai 2004          Consultée 10870 fois

Deuxième album pour les jeunes prodiges suédois. C'est d'ailleurs avec ce "One Hour By The Concrete Lake" que j'ai découvert avec un certain plaisir PAIN OF SALVATION.

"One Hour By The Concrete Lake" est un concept album qui traite de l'énergie nucléaire et de ses effets néfastes sur la nature. Ce concept album découle en fait des études suivies par Daniel gildenlow (chanteur, guitariste et principal compositeur du groupe) à l'université de Gothenburg. Ce qui est intéressant c'est que Daniel cite même ses sources (voir bibliographie dans le livret) qui lui ont permis de composer cet album. Il va sans dire, que les paroles des compositions sont loin d'être sottes et empruntées.

Coté musique, la musique de PAIN OF SALVATION est catégorisée dans le style Metal Progressif. Mais PAIN OF SALVATION reste à des années lumière de ce que peut proposer DREAMTHEATER par exemple (même si deci delà quelques riffs rappellent le groupe américain : "Handful Of Nothing" ou "Home"). PAIN OF SALVATION exécute une musique plutôt hors du commun, si bien qu'elle ne ressemble à aucune autre. D'ailleurs, elle est infiniment difficile à décrire.

Cet album est assez difficile d'accès au prime abord. L'ensemble privilégie davantage les ambiances et les mélodies originales (harmonies vocales de Daniel sur le très sombre et pesant "Black Hills", ou sur le splendide "Water"). Ces ambiances sont pour la plupart très prononcées, très diversifiées, sombres voire malsaines ("Black Hills", "Inside Out", "Inside").

"Inside" est d'ailleurs un exemple de ce que sait faire de mieux le groupe suédois : à savoir un savant mélange d'ambiances, de puissance, de finesse, avec un Daniel Gildenlow modulant à l'infini sa voix (tantôt claire, tantôt torturée.... En somme magnifique!). Vous rajoutez à cela un soupçon de breaks, quelques claviers, des guitares bourrées de feeling et un zeste de passages effrénés (limite fusion sur "Inside"), et vous obtenez là un des meilleurs morceaux de l'album.
Et dire que le reste de l'album est du même tonneau avec quelques surprises du plus bel effet tels les magnifiques choeurs présents sur l'excellent "The Big Machine" ou les nombreux passages acoustiques sur "Home" par exemple.

Bien entendu, les musiciens semblent tous très doués (il n'y a qu'à écouter le torturé "New Year's Eve" ou le splendide et malsain "Inside Out"), mais contrairement aux musiciens de DT, ils n'exécutent pas de soli démonstratifs ou arrogants. PAIN OF SALVATION joue plus la carte de la finesse dans les compositions : de par la voix de Daniel Gildenlow d'une part et de par des arrangements subtils (sur "Pilgrim" et ses violons par exemple) d'autre part. Et étonnamment l'ensemble de cet album fait montre d'une homogénéité impressionnante.

Alors ce "One Hour By The Concrete Lake" est vraiment grandiose, très riche, et particulièrement intelligent tant dans la composition que musicalement. Mais, comme je le laisse présager dans mes propos, un album de cette trempe ne s'apprivoise pas comme cela et il vous faudra bien évidemment plusieurs écoutes pour en entrevoir tous les secrets et subtilités.

Il reste que cet album est un petit chef d'oeuvre et il mérite amplement la note maximale! A découvrir d'urgence, si vous ne connaissez pas encore cet album et ce groupe hors du commun.

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


MYRATH
Desert Call (2010)
Prog' aux sonorités arabo-tunisiennes ! Superbe !

(+ 1 kro-express)



FATES WARNING
Fwx (2004)
Chef d'oeuvre de metal progressif! fw au sommet!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Daniel Gildenlöw (guitare, chant)
- Johan Hallgren (guitare, vocaux additionnels)
- Johan Langell (batterie, vocaux additionnels)
- Kristoffer Gildenlöw (basse, vocaux additionnels)
- Fredrik Hermansson (claviers)


1. Spirit Of The Land
2. Inside
3. The Big Machine
4. New Year's Eve
5. Handful Of Nothing
6. Water
7. Home
8. Black Hills
9. Pilgrim
10. Shore Serenity
11. Inside Out



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod