Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2022 Astral Fortress
2024 It Beckons Us All
 

- Style : God Seed, Aura Noir, Mork, Berlial, Mayhem
- Membre : Coffin Storm, Storm
 

 Site Officiel (1819)

DARKTHRONE - Astral Fortress (2022)
Par STORM le 4 Juillet 2024          Consultée 390 fois

De là à dire qu’en mirant cette pochette nous pourrions y voir notre Fenriz déguisé en notre Candeloro national il n’a qu’un pas… ou un patin. Pas sûr que nous entendions l’extase de Nelson pour autant lorsque Fenriz se retournera pour nous montrer son minois. Pas sûr non plus que notre joyeux drille nous épate d’un triple Axel ou d’un demi-flip. Nous aurions plutôt tendance à flipper tout court lorsque notre bellâtre aura fait feu de tout bois pour nous mettre mal à l’aise, accompagné de son fidèle acolyte Nocturno Culto. "Astral Fortress" s’inscrit aisément dans le paysage actuel de DARKTHRONE, dans son aspect brut et revêche.

Bref ! Et pourtant moi j’y ai cru l’espace encore d’un instant. La pochette plutôt évocatrice, avec notamment ce sweat floqué de la pochette de "Panzerfaust" me laissait présager un retour en bonne et due forme d’un DARKTHRONE d’antan, vous savez celui infréquentable et salement courroucé. Mais une nouvelle fois encore, il me faudra ramasser ma salive et renvoyer mon espoir bien au fond de mes amygdales. Pourtant tout n’est pas à jeter sur ce… vingtième album de DARKTHRONE. Bah ouais bordel il y a quelques trucs un peu à bouffer même si le festin est déjà passé depuis un petit temps ça c’est certain. Faut-il se contenter du jeu de batterie sympa de Fenriz et du riffing pas dégueu sur "Impeccable Caverns Of Satan" qui nous embarque quelques années en arrière. La ligne de guitare me faisant agréablement penser d’ailleurs à certaines mélodies déjà entendues sur le "Nordavind" de STORM auquel Fenriz a participé.

"Stalagmite Necklace" n’est pas immonde non plus avec cette petite nappe de mellotron disparate un poil hanté et ce riffing entraînant qui nous embarque bien dans cette promenade solitaire, les pieds dans la neige, à s’éprendre des émotions de la forêt. Ouais peut-être bien quand même qu’il y a quelques trucs à prendre sur "Eon 7" notamment ces riffs un peu dissonants pas inintéressants et toujours cette batterie bien ficelée. Il n’y a pas à chier Fenriz fait un bon taf à ce poste. Dommage qu’il n’arrive ou ne daigne pas couper la chique à Nocturno Culto avec sa voix blasée et son timbre vieillissant. Mais en même temps faut-il conspuer cet album lorsqu’il se targue de perpétuer le vieux Black Metal old-school avec ses structures élémentaires et sa gouaille à la CELTIC FROST ? Ouais bah non, pas sur ce coup-là restons indulgent et neutre. Il y a quand même pas mal de trucs qui ne méritent pas le bâton ni les moqueries faciles. Rien que le titre d’ouverture vaut quelques étoiles et nous ramène derechef aux premières racines du Black Metal.

Alors certes certains titres n’apporteront rien à l’édifice de DARKTHRONE et sont parfaitement dispensables. Exit donc "Kevorkian Times" ou peut-être même "The Sea Beneath The Seas Of The Sea". Mais encore une fois même ces deux-là ne méritent pas les oubliettes forcément ni surtout que l’on leur crache à la gueule d’en haut. Ouais il faut raison garder, il est si aisé de critiquer et d’écrire des mots taillés à la serpe comme on se débarrasserait de ses crottes de nez. DARKTHRONE envoie un peu plus la sauce Punk cette fois-ci, et nous offre un peu de leads bien sentis (notamment sur "Eon 7"), de guitare acoustique et divers arrangements. À force d’écouter "Astral Fortress" on peut commencer à l’apprécier et l’accepter, ou alors l’oublier rapidement et ne plus le sortir. Pour ma part je suis dans cet entre-deux. Alors être sévère, juste, ou emballé n’a aucune importance en fait. Nos deux diables ont encore la longévité pour eux et le tutoiement déjà de la postérité.

A lire aussi en BLACK METAL par STORM :


I SHALT BECOME
Wanderings (1998)
Les oubliés part. 3




SIG:AR:TYR
Citadel Of Stars (2024)
BATHORY transcendé


Marquez et partagez




 
   STORM

 
  N/A



- Nocturno Culto (chants, guitare, basse, mellotron)
- Fenriz (chant additionnel, guitare, basse, claviers, batterie)


1. Caravan Of Broken Ghosts
2. Impeccable Caverns Of Satan
3. Stalagmite Necklace
4. The Sea Beneath The Seas Of The Sea
5. Kevorkian Times
6. Kolbotn, West Of The Vast Forests
7. Eon 2



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod