Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MÉLODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1996 Lost In The Beauty You Slay
 

- Style : Sins Of Omission, Gates Of Ishtar
- Membre : Dragonland
- Style + Membre : The Halo Effect, In Flames

SACRILEGE - Lost In The Beauty You Slay (1996)
Par STORM le 11 Juin 2024          Consultée 288 fois

Tandis que les pionniers avaient déjà bien ensemencé la terre du Death Metal Mélo (AT THE GATES, DARK TRANQUILLITY et IN FLAMES en têtes de colonne), et mis le feu tels des détonateurs à une scène qui allait aussi être à terme saturée par une myriade de groupes plus ou moins talentueux, une frange non négligeable de soi-disant seconds couteaux allait par la même produire quelques albums de renoms et installer leur identité. Bien évidemment tous ne se sont pas affranchis des codes de la scène dite de "Göteborg" (puisqu’il s’agit bien de ce que nous parlons), offrant toujours et encore des envolées mélodiques ultra-efficaces et thrashisantes soutenus par un chant criard et emporté.

Et si je dois concéder quelques noms, j’évoquerai sans hésiter CROWN OF THORNS (avant leur changement de nom), EBONY TEARS, SINS OF OMISSION, GARDENIAN, A CANOROUS QUINTET, GATES OF ISHTAR, ou bien encore EUCHARIST, THE MOANING mais aussi bien entendu… SACRILEGE ! Dénominateur commun ou récurrent ? L’efficacité redoutable des riffs en premier lieu, la production des studios de Fredrik Nordström ou de Tätgren. Les labels aussi No Fashion et Black Sun records en fer de lance… Voilà si l’on dit tout cela a-t-on déjà tout dit ? Et bien pas vraiment. "Lost In The Beauty You Slay" est bien une de ces pépites que l’on apprécie réécouter et relayer. Tous les ingrédients sont présents et bien ficelés et envoient une bonne once d’agressivité. Relayons par exemple les titres "Witout Delight", ou "Torment Of Life". Le premier est marqué par ses riffs entêtants, la précision du jeu de la batterie de Daniel Svensson et l’expression vocale pas inintéressante d’un invité : Michael Andersson, inconnu au demeurant. Le second lui se décline sur des rythmes plus mid-tempo et assoit quelques fulgurances notamment par les vocalises possédées de Martin Svensson (le même qui se trouve derrière les fûts). Et ce dernier ne vous est peut-être pas inconnu. D’ailleurs on lui doit d’avoir enterré le groupe suite à son départ vers les sirènes de… IN FLAMES et ce peu après le second et dernier album de SACRILEGE ; le bien-nommé "The Fifth Season" sorti l’année suivante.

Ce premier album de SACRILEGE n’est pas l’acmé de leur discographie. Vous aurez compris donc aisément que le second dépasse d’une tête son grand-frère. Certains titres de "Lost In The Beauty You Slay" restent de très bonne facture mais d’autres ne s’élèvent pas à ce même rang. Il y a bien des breaks bien sentis sur "Fettered In Shackles Of Light" et parmi le titre éponyme, mais aussi sur le très Göteborg-ien "Beyond The Gates Of Pain" – l’ensemble du line-up vivant d’ailleurs à Göteborg (pour l’anecdote !). La dernière piste instrumentale avec son violoncelle enjôleur nous donne quelques fragments de rêverie bien charmants pour clôturer et aérer cette fin d’album. Mais mis à part cela beaucoup resteront encore sur leur faim. Le Death Mélodique a besoin de riffs puissants et suprêmement entêtant et cet opus en manque. Malgré une production bien claire et assez aboutie, à l’identique des canons du genre de l’époque, "Lost In The Beauty You Slay" ne décolle pas plus que cela. Mais pour nuancer cette critique j’aimerais vous indiquer aussi que ce premier album de SACRILEGE est doté tout de même d’une atmosphère plus sombre que ces autres consorts. Il semble qu’il y ait encore quelque chose d’un peu plus Death Metal au sens propre que d’un Death Mélo thrashisant. Et c’est peut-être la clef qui nous permettrait d’ouvrir d’autres portes, et d’accepter aussi d’autres titres moins catchy mais davantage torturés. Je pense notamment à "Crying Statues", ou encore "Silence In A Beloved Scream". Cette impression est notamment bien potentialisée par le chant growlé de Daniel Svensson.

Alors et pour terminer cette chronique, je ne peux que vous encourager à écouter ou à découvrir SACRILEGE pour compléter votre bagage musical. Loin d’être moyen, cet album reste indispensable à ressentir pour tout bel aficionado ou amoureux de Death mélodique.

A lire aussi en DEATH MÉLODIQUE :


AMON AMARTH
Jomsviking (2016)
Enfin le concept album viking !

(+ 1 kro-express)



ETERNAL STORM
Come The Tide (2019)
Back To Tides Of Splendor


Marquez et partagez




 
   STORM

 
  N/A



- Daniel Svensson (chants 4-8 , batterie)
- Michael Andersson (chants 1-3)
- Daniel Dinsdale (guitare)
- Richard Bergholtz (guitare)
- Daniel Kvist (basse)


1. Frozen Thoughts
2. Beyond The Gates Of Pain
3. Without Delight
4. Crying Statues
5. Fettered In Shackles Of Light
6. Lost In The Beauty You Slay
7. Silence In A Beloved Scream
8. Torment Of Life
9. Initio Silentium Noctis



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod