Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Running Wild, Soulhealer, Scanner, Lonewolf, Rage, Persuader, Paragon, Helloween, Blind Guardian, Manimal, Cannon
- Membre : Gamma Ray, Savage Circus, Mentalist
- Style + Membre : Stormwarrior
 

 Site Officiel (1126)
 Myspace (854)

IRON SAVIOR - Firestar (2023)
Par JEFF KANJI le 9 Mai 2024          Consultée 1051 fois

Nous discutions il y a quelques jours avec le vénérable David, qui de passage à la FNAC, n'a pas reconnu le "Invincible Shield" du PRIEST qui passait en fond, jusqu'à ce que la voix de Rob Halford ne l'alerte. Et il a osé alors une comparaison à laquelle je ne m'attendais pas : que désormais JUDAS PRIEST avec sa production standard et ses guitares (ne nous leurrons pas, Faulkner a dû en enregistrer 90%) sonnait comme IRON SAVIOR. Voilà une affirmation qui ne manque pas de sel, quand on sait que les Hambourgeois sont connus pour être de gros fans de la légende anglaise, et qui, même si ce n'est pas la première fois, ponctuent leur nouvel opus d'une reprise de "Heading Out To The Highway".

Même couleur rouge, mêmes tentations futuristes, il ne ferait pas sens de retourner le comparatif. Le Heavy/Power Metal d'IRON SAVIOR affiche une santé de fer, et une régularité qui force le respect. Voilà un groupe qui accomplit la performance en 2023 de n'avoir toujours pas sorti un seul album moyen. Alors certes l'effet de surprise s'estompe au fil des disques, mais le sens de l'accroche, l'énergie inflexible de Piet Sielck, la qualité d'écriture, d'une épatante constance, demeurent, et avec "Firestar", IRON SAVIOR aura une nouvelle fois mon vote.

J'ai un affect bien particulier pour le Power Metal comme vous l'avez remarqué, mais particulièrement pour celui inventé par Piet Sielck et Kai Hansen au milieu des années 80 dans leur ville de Hambourg natale. Et encore aujourd'hui, le Heavy Metal qui sort de la cité-état septentrionale a ce supplément d'âme, ces viscères essentielles au style pour qu'il tape dans le mille. IRON SAVIOR, ou encore GAMMA RAY sont comparables en bien des aspects et notamment cet état d'esprit qui les pousse à chanter la liberté et l'amour (du Heavy Metal en premier lieu) avec un sens du riff, de la lourdeur, du tranchant et de la mélodie qui combinés ensemble, non seulement me parle, mais tire son ADN du PRIEST.

Des années à disséquer le style, l'adorer, s'en lasser, et en définitive toujours y revenir, c'est ce qu'IRON SAVIOR parvient une nouvelle fois à faire avec "Firestar", un album dynamique et massif, riche en mélodies, avec suffisamment de variations pour ne jamais lasser, un sens du refrain fédérateur qui laisse pantois après vingt-cinq ans de carrière. C'est bien simple l'introduction nous ramène à bord du "Iron Savior", et "Curse Of The Machinery" débaroule à fond la caisse, confirmant le retour en force du Speed depuis quelques albums ("Titancraft" en particulier), avec un refrain que je n'ai aucun mal à me rechanter au moment d'en écrire le titre. La recette est éprouvée ; on alterne les tempi, les titres plus directs et ceux plus "posés" si on peut dire (non il n'y a pas de ballade, et ce malgré la réussite de "Ease Your Pain" sur l'album précédent), et on alterne entre lever de poing au ciel et cassage de nuque avec un grand sourire aux lèvres.

Quoi qu'en dise David, malgré les énormes moyens sonores mis au service de son art vieillissant, JUDAS PRIEST montre bien davantage que de beaux restes, et IRON SAVIOR n'aura jamais son raffinement. En revanche, sa régularité l'honore, et contrairement à ACCEPT on ne s'en lasse pas en 2024, une belle reconnaissance après un "Skycrest" tout aussi recommandable.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


PALADIN
Ascension (2019)
Le meilleur de la tradition ET de la modernité




GAMMA RAY
Lust For Live (2016)
Le GAMMA RAY première période à son apogée


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Piet Sielck (guitare, chant)
- Joachin “piesel” Küstner (guitare, chœurs)
- Jan-s Eckert (basse, chœurs)
- Patrick Klose (batterie)
- -
- Frida Sielck (chœurs)
- Matheo Lück (chœurs)


1. The Titan
2. Curse Of The Machinery
3. In The Realm Of Heavy Metal
4. Demise Of The Tyrant
5. Firestar
6. Through The Fires Of Hell
7. Mask, Cloak And Sword
8. Across The Wastelands
9. Rising From Ashes
10. Nothing Is Forever
11. Together As One
- Digipack Bonus Track
12. Heading Out To The Highway (cover Judas Priest)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod