Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2019 1 Traveler
2020 Termination Shock
2024 Prequel To Madness
 

- Style : Fifth Angel, Enforcer, Leatherwolf
- Style + Membre : Gatekeeper

TRAVELER - Prequel To Madness (2024)
Par DARK SCHNEIDER le 3 Mai 2024          Consultée 624 fois

Il faut bien admettre que "Termination Shock" n'avait pas su satisfaire tous ceux qui sont tombés sous le charme de l'opus inaugural de TRAVELER, le groupe empruntant alors une voie plus bourrine ne leur convenant pas tout à fait. Comme si la fougue prenait un peu trop le pas sur le reste. TRAVELER ne s'est cependant pas précipité pour lui donner un successeur et incontestablement cela a été une bonne chose. Il faut dire qu'entre temps toute la section rythmique a été renouvelée, ce qui peut entre autres expliquer ce laps de temps plus important entre les deux sorties.

Le premier regard que l'on posera sur la pochette semble nous promettre des changements. L'illustrateur ne change pas, mais le logo et le titre se font plus discrets pour laisser plus de place à l'illustration mettant en avant notre voyageur Poulpe-alien interplanétaire baignant dans des tons de jaune-orangé que certains trouveront sans doute un peu agressifs pour les rétines. Cela dit, cet aspect "comics" correspond vraiment bien à la musique et aux paroles. Mais en réalité, TRAVELER ne révolutionne en rien son Heavy Metal, il fait juste un peu marche arrière par rapport à "Termination Schock" pour retrouver le côté plus tubesque et mémorable du premier album.

Et cela fonctionne bien ! Étonnamment, ce n'est pas le début de l'album qui va se révéler le plus accrocheur mais bien son cœur avec l'enchaînement "The Law", "Rebels Of Earth" et "Heavy Hearts". Jean-Pierre Aboud, désormais retiré de l'univers Epic Metal de GATEKEEPER, délivre à la vitesse du son un débit de paroles impressionnant sur "The Law". "Rebels Of Earth" constitue pour moi le meilleur morceau, taillé comme un hymne mid-tempo, dans un esprit très proche des Allemands de SCANNER une fois de plus (rappelez vous de "Terra Exodus"), un titre qui n'aurait pas dépareillé sur leur fameux "Hypertrace", tout ceux qui ont connaissance de l'excellence de cet album comprendront que c'est un sacré compliment. Un vrai classique pour TRAVELER, à ranger aux côté de "Fallen Heroes". "Heavy Hearts" est quant à lui plus "easy listening" (pas pour rien qu'il a eu droit à son clip) avec là encore un refrain en chœur qui fait son petit effet.

En revanche, il est un peu dommage que d'autres moments se révèlent un peu anodins, entre le riffing trop classique de "No Fate" ou les "Oh Yeaaah" d'Aboud sur "Vagrants Of Time" qui sonne "déjà entendu" ce qui est un peu gênant pour un groupe dont il ne s'agit que du troisième album. Enfin ces instants de faiblesse restent toujours plus attrayants que l'intégralité du dernier IRON SAVIOR histoire de comparer avec un autre groupe de SF Heavy Metal ! (Oui, je suis méchant). On notera également que sur "No Fate" Aboud montre une fois de plus son talent à varier les registres vocaux.

Quoi de mieux que d'achever l'album avec un épique de plus de sept minutes ? Avec "Prequel To Madness" et son intro à la "Gorgar" d'HELLOWEEN, TRAVELER nous signe le morceau le plus long de sa carrière laissant la part-belle à un déluge de guitares. C'est parfois un peu fouillis tout de même, pas toujours aidé d'ailleurs par un mix qui manque un peu de clarté (remarque valable pour tout l'album), mais le refrain demeure réussi.

Si TRAVELER ne semble pas du tout armé pour s'extraire d'un statut allant au-delà du sympathique groupe de la NWOTHM, il n'en demeure pas moins qu'il affiche toujours cette personnalité bien affirmée avec ce Heavy Metal à la sauce Science Fiction dont la musique évoque immanquablement une ambiance "comics books" voire la SF japonaise également. De plus, le groupe a toujours le bon goût de savoir parfaitement élaguer sa musique nous épargnant ainsi toute longueur superflue.

Je lui attribue un gros "3/5", l'album étant très plaisant mais me laisse avec le sentiment que TRAVELER peut faire mieux, le charme du premier opus n'étant pas totalement retrouvé ici.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


Jack Starr's BURNING STARR
Stand Your Ground (2017)
Ze tuerie Power Heavy Mélodique de 2017




TOKYO BLADE
Unbroken (2018)
Retour bluffant d'un groupe déchu


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Jean-pierre Abboud (chant)
- Matt Ries (guitares)
- Toryin Schadlich (guitares)
- Jake Axl Wendt (basse)
- Nolan Benedetti (batterie)


1. Mayday
2. Take The Wheel
3. Dark Skull
4. The Law
5. Rebels Of Earth
6. Heavy Hearts
7. No Fate
8. Vagrants Of Time
9. Prequel To Madness



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod