Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK MÉLODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2023 Omen
 

- Style : Svartheim

WITCHFLAME - Omen (2023)
Par STORM le 31 Mars 2024          Consultée 887 fois

"Omen" est le premier album de ce combo finlandais signé chez Werewolf Records, voilà à peu près tout ce que l’on sait de WITCHFLAME. Pas grand-chose ne filtre de plus, ni même de la part du label, et de ce jeu de piste possible nous savons seulement que ce projet est l’implémentation de musiciens de la scène finlandaise mais lesquels ? Mais à vrai dire est-ce là bien l’essentiel ? En vrai on s’en carre un peu, mais l’envoûtement que "Omen" propose donne tout de même l’envie d’en savoir plus. WITCHFLAME nous déverse un Black Metal pur jus made in Finlande, se faisant l’alliage parfait entre un Raw Black Metal aux racines et du Black Mélodique véloce et puissamment composé.

Évidemment des groupes tels que SARGEIST, HORNA semblent cousiner avec WITCHFLAME, la furie du chanteur V.M aidant aussi à imaginer ce parallèle et cette lignée possible. Ce courroux diabolique embrase chaque titre en épaississant leur aura maléfique et gorgée de révolte et d’insoumission. Et si mon cœur s’embrase avec WITCHFLAME c’est qu’au-delà du riffing mélodique superbe, je parcours sans effort à leur écoute les forêts sauvages et misanthropes de la belle Finlande. À l’image de cette pochette explicite, WITCHFLAME nous conduit à prendre part à la bestialité de ces contrées forestières. Attisé par les mystères d’un monde invisible, nos Finlandais déroulent des titres ensauvagés mais toujours remués par des leads clinquants de beauté. C’est la force de WITCHFLAME. Au-delà d’une sauvagerie palpable, "Omen" copie cette nature finlandaise où règne la densité de la mort sur la vie, l’hostilité sur l’instinct. J’imagine sans mal des gloutons parcourir avec hâte, vigueur, férocité et courage, des landes désertes pour y chercher des proies. Et d’ailleurs cet animal pourrait être l’emblème de la Finlande, tant son comportement semble s’être imprégné de ces contrées. Coincé entre les terribles et désolantes terres russes et celles de Suède plus aguichantes peuplées de légendes époques et d’histoire fières, la Finlande n’est que la fille féroce et originale de ce couple illégitime.

Pour en revenir à l’album de WITCHFLAME sa violence me rappelle étonnement tout ce que la scène finlandaise comprend de génie. Je parle des ALGHAZANTH, AZAGHAL mais aussi des très controversés GOATMOON et SATANIC WARMASTER, voir oserai-je le dire NEKROKRIST SS notamment leur album "Neljän Käärmeen Veljeskunta". WITCHFLAME ne semble pas prendre ce chemin de vermine ouvertement NSBM et c’est tant mieux car je préfère porter aux nues cet "Omen" flamboyant de maîtrise et d’une constance mélodique irréprochable. Des titres tels que "Veil" ou "Agony" nous emmènent vraiment tout près de berges infestées des créatures les plus malsaines qui soient. Mais j’insiste sur le fait que cette brutalité s’étoffe mais n’étouffe jamais l’auditeur. Les riffs aiguisés, tempétueux et entêtants s’invitent toujours à magnifier chaque titre. WITCHFLAME enfonce donc un clou dévastateur dans le cœur dès son premier album, ce qui ne m’empêche pas de penser que le line-up est constitué d’acteurs phares et vétérans de la scène. "Omen" ne dure que 32 minutes là est son mal mais en y réfléchissant à deux fois, cette courtesse n’est pas regrettable. L’intro et l’outro auraient pu être étoffés afin de proposer d’autres alternatives d’ambiance. Mais lorsqu’on sait toutes les qualités des autres titres, leur furie mais aussi leur entêtement à proposer cette puissance ténébreuse que des vapeurs mélancoliques gagnent parfois, "Omen" se révèle être la parfaite la mandale pour s’imposer comme un superbe album de la fin 2023, et WITCHFLAME – par la même – un groupe à suivre absolument.

Vous savez que j’écarquille très vite les yeux lorsque je sais que des albums de Black finlandais sortent dans les bacs, et WITCHFLAME m’a littéralement enflammé l’esprit je le concède. Cela m’a rappelé aussi le "Black Metal Finland" de SVARTHEIM que je vous ai chroniqué en ces lieux et que peut-être il vous faut réécouter ou découvrir si ce n’est déjà fait. WITCHFLAME s’adresse donc à un public averti, avide et exigeant et il ne vous décevra pas tout furieux qu’il est !

A lire aussi en BLACK MÉLODIQUE par STORM :


MIDVINTER
At The Sight Of Apocalypse Dragon (1997)
Les oubliés part. 1




SWORN
A Journey Told Through Fire (2023)
En montant mélodieusement les marches de l'enfer

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   STORM

 
  N/A



- V.m (chants, guitare)
- S. Horde (guitare)
- B.b Witchking (basse)
- A. Depraved (batterie)


1. Declaration
2. Lightbringer
3. Agony
4. Mirage
5. Veil
6. Echoes
7. Heaven Ablaze
8. Succession



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod