Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACKENED DEATH MéLO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2023 1 Triumphs

FORETOKEN - Triumphs (2023)
Par FENRYL le 14 Mai 2024          Consultée 630 fois

Habituellement, je mets un point d’honneur à vous présenter une nouvelle entrée ou une discographie de manière chronologique.
Je ne vois pas d’autres éléments factuels pour étayer mon propos et me forger un avis objectif sur l’évolution (ou non) d’un groupe ou d’un artiste.

Mais en ce qui concerne FORETOKEN, je vais mettre un point d’honneur à déroger à cette règle immuable que je me suis fixé depuis… 2007 !
Pourquoi ? Tout simplement car il s’agit ici de l’un de mes coups de coeur de l’année 2023, pour ne pas vous parler plus généralement de mon Metalhit catégorie "Surprise" de ces 12 derniers mois à considérer.
Je replace donc le cadre rapidement : FORETOKEN est un groupe américain (Hampton, Virginie) ou plutôt un duo composé de Steve Redmond (guitares et orchestrations) et de Dan Cooley (chant) qui nous délivre un Death Mélodique ravageur car doté d’une forte personnalité. Je ne fais pas le malin toutefois : j’ai découvert totalement par hasard le groupe sur les réseaux sociaux en fin d’année 2023 et j’ai immédiatement mesuré avec désarroi que je pourrai pas les proposer en sélection du site en raison de ce calendrier.
Car oui, c’est clairement à ce niveau que ce combo aurait du être mis en valeur sur notre site. Point barre.
Maintenant je développe.
"Triumphs", second L.P de FORETOKEN, est le premier signé par un label (Prosthetic Records, qui comptait GOJIRA un moment dans son catalogue, mais également LAMB OF GOD, TESTAMENT, SKELETONWITCH, 1349, ALL THAT REMAINS et j’en passe).
Il repose sur des inspirations côtés texte basées sur le folklore et la mythologie de différentes cultures du globe, notamment autour du sacrifice et du prix à payer lors de bataille victorieuses comme par exemple l'histoire mythologique de La Llorona, alias "La femme qui pleure", qui est racontée dans "The Wraith That Weeps". Des éléments symphoniques pleins de tension s'intègrent à l'histoire, tandis que le travail de la guitare et de la batterie permet de changer de tempo à l'unisson. A ce propos, Hannes Grossmann (TRIPTYKON, OBSCURA) s'est occupé de toute la batterie de "Triumphs" (non crédité), démontrant une alchimie particulière avec le duo principal. "Serpent King's Venom" est basé sur Zahhak (un personnage mythologique perse maléfique) ; une affaire épique et sombre avec une section de cordes qui ajoute de la gravité aux guitares suédoises classiques inspirées par le Death, et qui constitue un changement de rythme bienvenu. La variété est un élément clé de "Triumphs", comme en témoignent "The Labors", au rythme Thrash noirci et les riffs Black Metal glacés de "Devil O' The Sea". Le morceau le plus long et le plus varié de l'album est "A Tyrant Rises As Titans Fall", qui commence par un morceau de guitare claire scintillant avant d'exploser en un chef-d'œuvre de Blackened Death Metal mélodique moderne et dynamique.
Musicalement, le programme est donc à la hauteur : FORETOKEN propose un Death Mélodique très agressif mais terriblement accrocheur à l’aide d’orchestrations discrètes et savamment distillés tout au long des morceaux permettant de donner un côté "Symphonique" à des années lumières de ce que vous pouviez redouter en lisant ce qualificatif. En effet, pas d’orchestre pour la symphonie et de nappes de claviers ici mais bien des ambiances de grande classe. Non, il est ici question de petites touches de claviers pertinentes, discrètes mais redoutable : ce petit côté asiatique avec l’ouverture du premier single "Demon Queller" se marie à merveille avec ce riffing Death Mélodique bien rythmé !
L’album s’ouvre ainsi assez sombrement avec "Revenant Of Valor", qui voit ensuite débouler une forme de riffing proche même d’un Blackened Death Metal avant de faire la rencontre de Dan au chant : son chant guttural est superbe, gras à souhait et terriblement maitrisé. Mais d’où vient cette construction qui m’est pourtant familière ?
C’est bien cet ensemble malin qui fonctionne tout au long de l’album : "His Riastrad" vous refera le même coup, avec des guitares leads mélodieuses en sus. On est clairement aux portes d’un BM mélodique qui personne ne pourrait renier (notamment MEFISTO à coup sûr voire STORM) avec en prime un solo de grande maestria.
Côté rupture, c’est bien le surprenant "Serpent King’s Venom" qui vient calmer la furia ambiante : titre mid tempo, lorgnant vers le Thrash et METALLICA, il vient assurément au milieu de l’album proposer une respiration originale, une fois encore avec des orchestrations subtiles (les expérimentations sur les cordes de guitares contribues à une sacrée ambiance, je vous assure).

Le moment magique vient terminer ce "Triumphs" et clarifie toute ma pensée en une fraction de seconde : "I Am Vengance" en cover de clôture… Oui, mais bien sûr, une évidence totale ! Cette reprise d’un de mes titres fétiches de NAGLFAR (découvert grâce à MEFISTO, la boucle est bouclée je vous dis !) permet de définir une indéniable influence majeure de FORETOKEN. Ce titre provenant du fantastique "Sheol" (2003) revient à la surface sous une forme Death du Black Mélodique originel de toute beauté. C’est bien avec ce genre de construction que "Revenant Of Valor" avait marqué mon esprit.
Il est alors évident que les sept minutes trente de "A Tyrant Rises As Titans Falls" qui s’ouvrent par une simple guitare et des cordes éthérées donnant un cadre épique avant la déflagration qui prend le relais à nouveau côté Death Metal Mélodique.
Si le travail de la section rythmique est ébouriffant, force est de constater que le travail de Redmond en guitare (soli inclus) et orchestration est incroyable, mettant en lumière un Cooley en totale maitrise au chant guttural.

"Triumphs" est un album captivant, qui porte terriblement bien son nom : il permet de qualifier le résultat d’un travail incroyable qui se doit d’être apprécié par le plus grand nombre. Vous vous devez de lui accorder toute l’attention qu’il mérite amplement.
FORETOKEN est un groupe marquant à plus d’un titre donc et a surtout compris que le Metal de qualité est l’oeuvre de ceux qui savent naviguer sans souci d’un genre à un autre. Ici, c’est maitrisé avec une facilité déconcertante et si tôt avec une telle ampleur, c’est proprement époustouflant.

Note réelle : un très gros 4,5/5.

Top : "I Am Vengeance", "Revenant Of Valor", "A Tyrant Rises As Titans Falls".

A lire aussi en DEATH MÉLODIQUE par FENRYL :


AT THE GATES
Terminal Spirit Disease (1994)
En route vers le respect éternel...

(+ 1 kro-express)



IN FLAMES
The Jester Race (1996)
Le troisième pilier du Death Mélodique

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Steve Redmond (guitare, orchestrations)
- Dan Cooley (chant)
- Hannes Grossmann (batterie - session)


1. Revenant Of Valor
2. Demon Queller
3. The Wraith That Weeps
4. The Labors
5. Serpent King's Venom
6. His Riastrad
7. Devil Of The Sea
8. A Tyrant Rises As Titans Fall
9. I Am Vengeance



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod