Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1986 Not Of This Earth
1987 Surfing With The Alie...
1992 The Extremist
2015 Shockwave Supernova
2018 What Happens Next
2020 Shapeshifting
2022 The Elephants Of Mars
 

- Style : Alain AimÉ , Yossi Sassi , Lost Symphony
- Membre : Michael Schenker, Squares, Asia
- Style + Membre : G3, Steve Vai
 

 Site Officiel De Joe Satriani (1918)

Joe SATRIANI - Is There Love In Space (2004)
Par MYLES le 1er Octobre 2023          Consultée 977 fois

Ah l’album du procès !

Et oui d’ordinaire Satriani apparaît comme un mec discret et peu enclin aux déclarations tonitruantes (sauf à une époque sur Dweezil Zappa ) ! Le côté prof sans doute. Mais là évidement il y a eu le clash avec COLDPLAY. En gros notre ami qui vit tout à fait correctement de sa musique et jouit d’une reconnaissance internationale… dans le cercle des musiciens, voit un de ses thèmes ("If I Could Fly") récupéré par un mastodonte de la Pop qui a, lui, un compte en banque bien plus fourni que le sien. Procès et il le gagne ! Bonne nouvelle pour lui, la propriété intellectuelle… et pour son porte-monnaie !

Bon l’album ne se résume pas qu’à ça ! Déjà par rapport au précédent la production n’est plus liée à Eric Caudieux mais à Satch himself, ce qui va donner un côté un peu plus organique, plus Rock à l’ensemble. Ensuite dès le premier titre, Satch va apporter une touche Funk, assez typé Frusciante/Morello (avec la whammy) dès le premier titre. Marrant quand on sait qu’il va rejoindre Chad Smith batteur des PEPPERS, cinq ans plus tard au sein de CHICKENFOOT.
Rigolo aussi les liens forts avec son ami et ancien disciple Mister Vai. Franchement "Hands In The Air" aurait très bien trouvé sa place sur "Alien Love Secrets" avec son accordage bien bas (sept-cordes, comme la Universe de Steve…) et ses touches typées asiatiques.

Satch étant un artiste avec un toucher qui lui est propre et une vraie identité on retrouve des traces des albums précédents aussi : "Up In Flames" rappelle "The Extremist", et "Lifestyle" plutôt "Time Machine" au début et malheureusement "Flying..." dès qu’il se rapproche du micro. Je ne déteste pas son chant qu’on soit clair mais à l’instar de Vai il y a une différence abyssale entre son niveau de guitare et de chant. En plus les paroles sont confondantes de… nullité ! Franchement Joe, abstiens-toi ! Même punition avec "I Like The Rain", qui pourtant comme sur "Big Bad Moon" part, quand le chant s’arrête, dans un Boogie typique satrianesque aux accents ZZ TOP bienvenus !

Ex-prof de Kirk, Joe sait par contre utiliser la Wah non comme un simple artifice mais comme une voix ainsi qu’en témoigne le très intéressant "The Souls Of Distortion". Plus expérimental et aussi un brin plus sombre "Searching", toute whammy dehors est vraiment sympa et change non pas son style mais son approche des fois un peu trop lisse. Ici le titre évolue, grandit progressivement jusqu’à un final intense. Sur "Just Look Up" on imagine parfaitement un chant et ça fait partie de la force de notre ami ; ce style si fluide, musical et vocal. Au jeu des références le début du morceau éponyme fait quant à lui un peu penser aux travaux d’INCUBUS dont le guitariste (très bon au demeurant) cite régulièrement Vai comme son mentor ! Très bon morceau.

Comme Eddie, Satch convie son Fils Zachariah Zane, au surnom de ZZ (non mais franchement !) à la basse sur le dernier titre - "Bamboo" - aux saveurs très "Midnight". Là encore je trouve une couleur plus sombre, par rapport à l’époque "Flying..." et je préfère nettement. Fiston a aussi fait les photos, intérieures et la couverture de l’album. Euh… le talent n’est pas forcément héréditaire semblerait-t-il !
Au final un album sympathique, au son un peu plus sombre (sept-cordes oblige) et à la production par rapport aux précédents moins synthétique. Malheureusement aujourd’hui un peu zappé par les fans et puis surtout cette histoire de procès fait qu’on a retenu le conflit mais moins l’album. Il est temps de réparer cette erreur.

Morceaux préférés : "The Souls Of Distortion","Bamboo", "Just Look Up" et "Searching".

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL par MYLES :


George LYNCH
Seamless (2021)
Et s'il n'en reste qu'un, ça serait celui-là !




Steve VAI
Alien Love Secrets (1995)
Alien : comme Mulder, I want to believe !


Marquez et partagez




 
   MYLES

 
  N/A



- Joe Satriani (chant, guitare, claviers, harmonica)
- Jeff Campitelli (batterie)
- Matt Bissonette (basse)


1. Gnaahh
2. Up In Flames
3. Hands In The Air
4. Lifestyle
5. Is There Love In Space?
6. If I Could Fly
7. The Souls Of Distortion
8. Just Look Up
9. I Like The Rain
10. Searching
11. Bamboo



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod