Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK MÉLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ad Inferna, Dimmu Borgir, Catamenia, Cradle Of Filth, Diablation
- Membre : Ahab, Crematory

MYSTIC CIRCLE - Mystic Circle (2022)
Par JEFF KANJI le 25 Septembre 2023          Consultée 732 fois

Quand MYSTIC CIRCLE s'est séparé, en 2008, après un "Bloody Path Of God" qui aura laissé beaucoup de regrets à Graf Von Beelzebub, qui estimait qu'il avait progressé comme songwriter mais avait laissé le groupe arranger l'album en dépit du bon sens, on peut dire que la planète Black Metal ne s'en est pas beaucoup émue. Parce que MYSTIC CIRCLE, en dépit d'un "Damien" étonnamment solide, avait largement perdu son équilibre après le départ d'Aaarrrgon Blackwar, premier partenaire du vocaliste sur les trois opus fondateurs de la formation palatine.

Au gré de leurs rencontres régulières, les deux protagonistes ont fini par renouer avec la collaboration artistique, les deux ayant conservé une certaine concordance dans leur vision des choses, avec ce sentiment d'inachevé datant de presque vingt-cinq ans. Je dois l'avouer, quand j'ai su que le duo à l'origine de "Drachenblut" se reformait, les attentes étaient là. Et sans dire qu'on retrouve le Black à claviers conquérant des années 90, "Belial Is My Name" qui sanctifiait ce retour (avec un clip digne des plus grandes heures d'IMMORTAL), avait tout d'un encouragement.

Assumant son héritage, MYSTIC CIRCLE ne s'inscrit pourtant pas tout à fait dans la continuité de "Infernal Satanic Verses", pratiquant sur cet éponyme un Black Mélodique plutôt frondeur, assez agressif dans ses intentions (mais pas vraiment dans le son, la production bien que travaillée misant sur le confort d'écoute des standards actuels). Si les claviers et autres éléments participant à l'ambiance sont bien là, ce sont clairement le chant (oui, Beelzebub nous gratifie même d'une touche de chant clair : le final de "Letters From The Devil"), les guitares et la batterie qui ressortent gagnants du millésime 2022.

Cet équilibre sonore, qui n'est pas sans rappeler le CRADLE OF FILTH au summum de son expression Heavy Metal du milieu des années 2000, fonctionne relativement bien, on est, comme je l'ai dit plus haut, bien loin de la débauche de "Drachenblut". MYSTIC CIRCLE a assemblé huit compositions qui portent bien l'ADN du groupe, mais part dans une direction plus mélodique que par le passé, avec une écriture presque de chanson ("The Arrival Of Baphomet", "Belial Is My Name"), alternant les tempi mesurés et plus rapides ; l'album s'ouvre sur deux ogives pour ensuite mieux prendre l'espace et poser ses conditions.

Outre une tracklist ramassée (je les en remercie), et un nouvel album d'ores et déjà composé, MYSTIC CIRCLE n'a sans doute pas choisi son titre d'album au hasard : c'est un manifeste, une déclaration ("statement" comme disent les Anglo-saxons). Le duo est revenu pour proposer sa sensibilité Black Metal, marquée par le satanisme bien sûr, mais aussi d'autres thèmes satellitaires (Belial, Baphomet, le mythe lycanthrope), ancrant MYSTIC CIRCLE dans une certaine tradition.

Revenant des enfers dans un monde où le Black Metal a fait du chemin pendant son absence, difficile de dire si MYSTIC CIRCLE parviendra à se faire une place ; ses riffs sont efficaces mais ne révolutionnent pas grand-chose, l'élocution et les placements vocaux de Graf Von Beelzebub n'évitent pas une certaine redondance, les soli de guitare trahissent un héritage Heavy Metal, mais sont assez anarchiques et perclus d'erreurs (les tirés, j'ai mal à ma justesse), mais l'ensemble fonctionne, se montre assez divertissant pour ne pas lasser, même si on aurait pas craché sur un peu plus de blasts ; on attend presque quatre minutes pour qu'ils relâchent leur furie sur "Curse Of The Wolf Demon". Pas le retour de la décennie, mais ça reste très satisfaisant dans ce contexte. Son successeur "Erzdämon" ne bénéficiera peut-être pas de la même indulgence.

A lire aussi en BLACK MÉLODIQUE :


TRYGLAV
The Ritual (2023)
L'essayer, c'est l'adopter




DARKENHÖLD
Arcanes & Sortilèges (2020)
Tout vient à point à qui sait attendre...


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Aaarrrgon Blackwar (batterie, guitare, claviers)
- Graf Von Beelzebub (vocaux, basse, guitare, claviers)
- -
- Peter König (vocaux sur 9)


1. Belial Is My Name
2. Seven Headed Dragon
3. Hell Demons Rising
4. Letters From The Devil
5. Darkness In Flames
6. The Arrival Of Baphomet
7. Curse Of The Wolf Demon
8. Satanic Mistress
9. Death Metal (cover Possessed)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod