Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/DEATH/FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Thyrfing, Waylander
 

 Myspace (843)

SUIDAKRA - Eternal Defiance (2013)
Par MEFISTO le 29 Mars 2014          Consultée 2263 fois

Parmi les groupes vétérans méconnus de notre jolie sphère métallique, on peut aisément classer SUIDAKRA en tête de liste. Ces Allemands traînent une bonne réputation grâce surtout à leurs derniers albums, sur lesquels les airs épiques se mariaient agréablement aux instruments traditionnels tels que la cornemuse et le violon ainsi que des arrangements orchestraux pas trop lourds, juste assez efficaces pour servir d'enrobage doré.

"Eternal Defiance" est un 11ème album en 19 ans pour le groupe. Comme trame de fond à ce solide Black/Death Folk, on retrouve avec un peu d'indifférence les aventures du général romain Maximus (incarné par Russel Crowe dans le péplum de génie « Gladiator »). Et pas content de raconter les exploits guerriers des Romains, les Allemands y ont greffé une histoire de... dragon ! Bon, l'histoire peut certes être déformée et exagérée, on s'en tamponne pas mal, hein ? Tant que le concept de l'album inspire assez nos poilus pour enfanter d'un digne successeur à "Book Of Dowth".

Et... c'est le cas. Sans qu'on ait le concept derrière la tête, car ça, rappelez-vous, on s'en tape. Ce qu'on veut, c'est de la gratte, des mélodies qui arrachent et des passages folks qui nous donnent envie de retourner dans le passé.

Le duo de départ annonce les couleurs assez rapidement avec un enchaînement instrumentale-valeureuse charge dans les lignes ennemies. À la fin de "Inner Sanctum", on a déjà envie qu'un deuxième assaut soit donné, car les guitares ont assez tournoyé pour nous réchauffer et les cloches de la mort ont sonné. Et là, dès la pièce suivante, tous les canons se mettent à cracher en même temps : SUIDAKRA sort ses atouts les plus précieux sur cet album en la voix de Tina Stabel et la cornemuse d'Arne Gerits. À eux deux, ils subliment les compos très correctes du quatuor, dont le premier single justement choisi : "March Of Conquest". Épique, imposante, fédératrice avec son refrain imparable, elle s'avère une carte de visite idéale pour le groupe, qui montre aussi un petit côté sensible. Facette qui s'étalera de tout son long sur "The Mindsong", ode romantique admirablement plantée au centre du disque.

Ce qui est bien avec toutes ces sonorités trad', c'est que peu importe si elles sont engluées dans un genre violent comme le Death/Black Mélo ou plus mollo comme du Folk, elles foutent une pêche incroyable. Les musiciens de SUIDAKRA se laissent emporter par le tourbillon en nous gratifiant de vaillantes créations et de courts soli bien sentis, même si l'ensemble pourra sembler assez facile d'accès. Après autant d'années à bourlinguer, les Allemands ont probablement trouvé leur pain et leur beurre avec cet équilibre entre agressions et moments plus tendres. Ils sont en effet capables de défoncer comme des grands et aussi habiles avec la mélodicité multicolore de leurs gènes roots. "Eternal Defiance" passe constamment d'un à l'autre sans jamais ennuyer. Enfin, presque.

La seconde moitié du skeud envoie autant de bois que la première avec des brûlots comme "Rage For Revenge", "Dragon's Head" et sa guitare acoustique sous couvert d'un mur de grattes martiales et "Defiant Dreams", qui prépare de son énergie une clôture... quasi instrumentale ! Il est vrai qu'on avait déjà eu droit à une bonne dose d'attaques en règle...

En plus, la version deluxe comporte une chanson traditionnelle irlandaise "Mrs. McGrath", qui termine merveilleusement l'album, banjo et violon s'échangeant le devant de la scène. Bonne idée !

SUIDAKRA ne semble pas vouloir se retirer bientôt. "Eternal Defiance" serait-il donc une métaphore de son reflet ? Espérons-le, la scène métallique a besoin de vieux routiers comme ça pour prouver aux jeunes coqs qu'il y a de la place pour tout le monde quand la qualité est au rendez-vous.

A lire aussi en BLACK MÉLODIQUE par MEFISTO :


KEEP OF KALESSIN
Epistemology (2015)
Et on enfonce le clou, pour un avenir glorieux !




KEEP OF KALESSIN
Reptilian (2010)
Le reptile est prêt à mordre...


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Marius 'jussi' Pesch (guitare)
- Tim Siebrecht (basse)
- Lars Wehner (batterie)
- Arkadius 'akki' Antonik (chant, guitare, arrangements, banjo)
- ::guests
- Sebastian Hintz (chant, guitare)
- Axel Römer (cornemuse)
- Tina Stabel (chant, piano)
- Arne Gerits (violon)


1. Storming The Walls
2. Inner Sanctum
3. Beneath The Red Eagle
4. March Of Conquest
5. Pair Dadeni
6. The Mindsong
7. Rage For Revenge
8. Dragon's Head
9. Defiant Dreams
10. Damnatio Memoriae
11. Mrs. Mcgrath



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod