Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM/BLACK/POST-PUNK  |  STUDIO

Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2024 1 Fire Blades From The Tomb
 

- Style : Messa
 

 Bandcamp (0)
 Facebook (0)
 Youtube (0)

PONTE DEL DIAVOLO - Fire Blades From The Tomb (2024)
Par PERE FRANSOUA le 9 Juillet 2024          Consultée 195 fois

Sur le chemin vers Turin se trouve un pont de pierre datant du 14ème siècle. Semblable à une excroissance minérale des monts alentours, habillé de végétation, haut et étroit, il a tout d’une apparition irréelle. On l’appelle "il Ponte del Diavolo".
Cette simple évocation suffit à enflammer l’imagination. Rejoindre le démon par un passage, le franchissement d’un monde à l’autre par un lieu réel. Cela donne corps aux légendes et jette le doute.
Et si c’était vrai ?

Des lieux de passage vers le monde des ténèbres, Torino en est truffé. Cette ville, haut lieu de l’ésotérisme, est d’ailleurs considérée comme une des pointes à la fois du triangle de la magie blanche avec Lyon et Prague et du triangle de la magie noire avec Londres et San Francisco.

Ce n’est pas tous les jours qu’on tombe sur un groupe de musique qui sublime autant qu’il incarne le terroir dont il est issu. Cette aura ésotérique, aussi séduisante qu’inquiétante, cette impression d’arpenter ces rues intrigantes par une nuit trop chaude, le vent qui murmure, le ciel pétrole, les lumières qui étendent les ombres et donnent vie au monuments inquiétants, tel le portail du palais Trucchi di Levaldigi surnommé la « Porte du diable », cette sensation que quelque chose de profond et viscéral bouillonne sous les pavés, une torpeur langoureuse rappelant SINISTRO alternant avec des poussées endiablées au souffle brûlant et rocailleux des deux basses en cousinage de NECROMANTIA, sublimé par la voie chaude de Erba del Diavolo, prêtresse Doom, envoûtante ou possédée.

Intrigué mais pas totalement convaincu après la rencontre avec leurs deux E.P, ce premier album a été un coup de foudre immédiat, et depuis la passion brûle, sans cesse attisée par toutes ces qualités, des incursions de Post-Punk à la reprise transfigurée de Nick CAVE, (cette musique) elle est faite pour moi.

A lire aussi en DOOM METAL par PERE FRANSOUA :


SINISTRO
Sangue Cássia (2018)
Patrícia Sagrada

(+ 1 kro-express)



VOUNA
Atropos (2021)
Une super Vounana


Marquez et partagez






 
   WËN

 
   PERE FRANSOUA

 
   (2 chroniques)



- Erba Del Diavolo (chant)
- Nerium (guitare)
- Krhura Abro (basse)
- Laurus (basse)
- Segale Cornuta (batterie)
- Davide Straccione (invité - chant #7)
- Vittorio Sabelli (invité - clarinette-basse #2, 3, 5)
- Lucynine (invité - thérémine #2)
- Andrea L’abbate (invité - synthés #2)


1. Demone
2. Covenant
3. Red As The Sex Of She Who Lives In Death
4. La Razza
5. Nocturnal Veil
6. Zero
7. The Weeping Song (nick Cave & The Bad Seeds)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod