Recherche avancée       Liste groupes



      
EPIC FUNERAL-DOOM  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2023 2 Oromet
 

- Style : Mournful Congregation, Loss
 

 Bandcamp (3)

OROMET - Oromet (2023)
Par ANIMA le 4 Avril 2024          Consultée 386 fois

Partir sans jamais se retourner. C’est un peu ce que je cherche dans la musique, un moyen d’évasion. Je dois avouer, le Funeral Doom c’est pas un truc avec lequel je m’évade, tout au plus j’ai déjà fait tourner du BELL WITCH en fond lors de sessions de jeux de rôle mais voilà, ça reste limité globalement. Alors voici donc ce cher Wën qui arrive un beau matin avec son OROMET sous le coude et qui m’assène, avec une courtoise douceur, une pichenette qui me fait phaser dans un autre monde.

Bon j’exagère peut-être un peu, "Oromet", l’album ne me transporte pas de bout en bout, j’ai du mal avec "Familiar Spirit" qui met pour moi cinq bonnes minutes à me faire entrer dans son monde, c’est joliment exécuté, certes, mais je dois avouer que pour moi ces cinq premières minutes jonglent entre l’hermétisme du style et l’envie d’aller voir ailleurs. La musique prend son temps et malheureusement pour moi, il faut que je le prenne pour y accrocher. Et pareillement, ce final avec six minutes de nappes éthérées et de chœurs célestes, difficile pour moi d’y sentir autre chose qu’une envie de passer à la piste suivante. On peut dire que ça commence mal.

Mais par je ne sais quel maléfice, OROMET arrive à m’envoûter sur la suite. La recette est globalement la même, ce Funeral Doom à la lenteur forcenée qui rayonne de lumière de par ses leads de guitares absolument magiques. Là où les vingt premières minutes de l’album étaient, disons, bien mais pas top, les vingt minutes de "Diluvium" et de "Alpenglow" sont stellaires. Le travail des guitares y est bien entendu absolument fabuleux, mais j’adore aussi la batterie quand elle choisit de partir sur des rythmiques plus martiales sur "Diluvium". Et le final tout en douceur de "Alpenglow", ah quelle beauté !

J’ai zéro expérience dans l’analyse et la compréhension du Funeral Doom donc je n’irai pas plus loin dans ma kro-x, j’y suis allé sans grande conviction, juste histoire d’écouter, par curiosité, la sélection du collègue, et je me suis retrouvé avec un fort bel album offrant vingt minutes de bonheur sur quarante minutes mine de rien bien faites.

A lire aussi en FUNERAL DOOM :


EVOKEN
Atra Mors (2012)
Sinistre Sire




MOURNFUL CONGREGATION
Tears From A Grieving Heart (1999)
Funeral Stout


Marquez et partagez






 
   WËN

 
   ANIMA
   ISAACRUDER

 
   (3 chroniques)



- Patrick Hills (basse, claviers, batterie, chant secondaire)
- Dan Aguilar (chant, guitare)


1. Familiar Spirits
2. Diluvium
3. Alpenglow



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod