Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2022
NIGHTWISH + BEAST IN BLACK + TURMION KÄTILÖT (75)
Par STEPHEN PAGE
Le 6 Décembre 2022

AYRON JONES + LAST TEMPTATION + KNUCKLE HEAD (77)
Par JOHN DUFF
Le 30 Novembre 2022

Festival de Vouziers
Par JOHN DUFF
Le 31 Octobre 2022

HELLFEST 2022 PART II (Clisson) Samedi & Dimanche
Par JEFF KANJI
Le 27 Octobre 2022

AMON AMARTH & MACHINE HEAD (Paris)
Par KOL
Le 16 Octobre 2022

HELLFEST 2022 PART II (Clisson) Jeudi & Vendredi
Par DARK SCHNEIDER
Le 10 Octobre 2022

STATUS QUO, Bruxelles
Par JOHN DUFF
Le 6 Octobre 2022

HELLFEST 2022 PART I (Clisson, 44)
Par KOL
Le 13 Septembre 2022

BLIND GUARDIAN, Sarrebrück
Par JOHN DUFF
Le 9 Septembre 2022

HELLOWEEN + EXISTANCE, Olympia
Par JOHN DUFF
Le 31 Août 2022

RAMMSTEIN, Groupama Stadium (Décines, 69)
Par DARK BEAGLE
Le 31 Août 2022

NIGHTWISH & DRAGONFORCE, Arènes de Nîmes
Par DARK BEAGLE
Le 9 Juillet 2022

SCORPIONS à Bercy
Par MULKONTHEBEACH
Le 16 Juin 2022

MGŁA à La Machine
Par KOL
Le 25 Mai 2022

WARM-UP HELLFEST à la Coopérative de Mai
Par JEFF KANJI
Le 3 Mai 2022
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
 
NIGHTWISH + BEAST IN BLACK + TURMION KÄTILÖT (75)
Par STEPHEN PAGE et JOHN DUFF le 30 Novembre 2022
Publié le 6 Décembre 2022 Consulté 1072 fois

Belle affiche en ce 30 novembre à l’Accor Arena. NIGHTWISH, BEAST IN BLACK et TURMION KÄTILÖT. Nous répondons présents pour l’occasion malgré le froid qui se fait de plus en plus sentir. Pensez donc, après quatre ans d’absence parisienne voir NIGHTWISH est un petit évènement. Ils seront épaulés par BEAST IN BLACK et TURMION KÄTILÖT, affiche 100% finlandaise, pour cette soirée à l'Accor Arena qui affiche quasi complet.

TURMION KÄTILÖT

Stephen Page : en première partie donc TURMION KÄTILÖT, groupe d’Indus finlandais dont je n’avais jamais entendu parler auparavant et qui pourtant existe depuis près de vingt ans. Le groupe joue une trentaine de minutes et ne parlant pas le finnois il m’est assez compliqué de retenir les titres. Toujours est-il que même si cela n’est pas spécialement ma tasse de thé, le groupe joue bien et semble ravi d’être là tout comme le public qui réserve un accueil chaleureux.



John Duff : comme Stephen Page, je ne connaissais pas le groupe. Bon, je vais être franc, je n'ai pas accroché du tout à la prestation des Finlandais. Je n'ai rien contre l'Électro Metal mais là vraiment je n'accroche pas. Dès l'intro de "Grand Ball" je me demande si c'est sérieux ou si c'est juste pour déconner. Bah non en fait c'est sérieux et ce mix entre Dance/Disco et Metal ne me convient pas. Il n'y aura guère que le dernier morceau que j'ai trouvé sympa. Trente longues minutes pour moi donc.



Setlist : Grand Ball - Verta ja lihaa – Sormenjälki - Isä meidän - Sano kun riittää - Sikiö

BEAST IN BLACK

Stephen Page : changement de style complet avec BEAST IN BLACK avec son Pop Metal Hollywoodien porté par l’excellent chanteur Yannis Papadopoulos, qui nous gratifie de notes aiguës assez incroyables. Alors évidemment, BEAST IN BLACK c’est volontairement très kitsch, tout comme BATTLE BEAST mais les gars sont vraiment de très bons musiciens, ont un sourire ultra communicatif, d’ailleurs le public le lui rend bien. Mention spéciale aux deux guitaristes qui vont assurer le show avec diverses pitreries et solos de haute volée.
Les classiques du groupe s’enchaînent sans temps mort avec une mention spéciale pour "Blind And Frozen" où Yannis nous montre une fois de plus l’étendue de ses capacités vocales. Petit bémol cependant, ce côté agaçant qu’il a de quitter systématiquement la scène à chaque solo et entre chaque morceau…je trouve que cela casse un peu le lien entre le public et le groupe. Mais hormis cette petite critique BEAST IN BLACK délivre un show très plaisant et recevra une très belle ovation de la part du public.



John Duff : je ne connaissais BEAST IN BLACK que de nom et le moins que l'on puisse dire c'est que la prestation fut dantesque. Devant un public chaud bouillant, les Suédois ont balancé 45 minutes de Power Metal sans temps mort. Le vocaliste Yannis Papadopoulos est monstrueux, je n'ai pas d'autre mot. Comme Stephen, je trouve dommage qu'il se tire à chaque solo de guitare mais bon. Même si musicalement je n'accroche pas entièrement à cette facette kitsch, je dois bien avouer que chaque titre a un refrain efficace qui se retient facilement. Les musiciens sont accueillis chaleureusement par un public en feu. Les neuf morceaux s'enchaînent sans problème et je ne vois pas les 45 minutes passer, bref, un excellent show !



Setlist : Blade Runner - From Hell With Love - Beast in Black - To the Last Drop of Blood - Die by the Blade -Moonlight Rendezvous - One Night in Tokyo - Blind and Frozen - End of the World


NIGHTWISH

Stephen Page : bien évidemment, le groupe que tout le monde attend c’est bel et bien NIGHTWISH. C’est devant un Accor Arena rempli et tout acquis à sa cause que le groupe finlandais va se produire. Première constatation positive, le son est bon. Deux interrogations subsistent néanmoins : comment gérer la vie sans Marko Hietala et l’état de forme de Floor Jansen ? Alors concernant notre bassiste chanteur, il est évident que sa présence, sa voix, son charisme manquent clairement. Pas que Jukka Koskinen soit mauvais, mais il est très très loin d’avoir la présence de Hietala. On reparlera de Floor un peu plus loin.

John Duff : après trente minutes d'attente, voilà enfin NIGHTWISH qui déboule sur l'excellent "Noise", issu du dernier album en date. Le son est propre, pas trop fort, Floor est au top vocalement, ça promet ! Le dernier album sera logiquement mis à l'honneur avec pas moins de cinq morceaux qui passent bien l'épreuve du live. Mention spéciale à "Tribal", véritable brise-nuque. Comme Stephen, je craignais de ressentir l'absence de Hietala mais le talentueux Troy arrive à prendre le relais de bien belle manière. Mention spéciale à l'énergique "I Want My Tears Back" qui fera danser toute la fosse de l'Accor Arena. Un des grands moments du concert.



Stephen Page : autant les dernières productions discographiques de NIGHTWISH ne m’ont pas emballé plus que ça, autant sur scène ces nouveaux morceaux prennent une dimension tout autre. Dès l’opening track "Noise" on sait qu’on va passer une excellente soirée. Le groupe est ravi d’être là, le public est ultra réceptif, Tuomas affiche un sourire des plus communicatifs tout comme Emppu et NIGHTWISH va dérouler sa setlist pendant 1h45, sans temps mort pour notre plus grand plaisir.
C’est véritablement sur scène que Troy nous montre l’importance de son rôle dans NIGHTWISH. Véritable homme à tout faire, tantôt chanteur, tantôt guitariste, tantôt flûtiste et autres cornemuses, il donne une touche celtique à la musique de NIGHTWISH et a la lourde tâche de partager les vocaux avec Floor. Il s’en acquitte fort bien d’ailleurs et tout au long de ce concert. On sent un groupe soudé, tout sourire, taquin (Troy nous raconte avant "Nemo" que Tuomas avait composé le morceau dans un sous-marin) et très complice en témoigne le petit duo Troy/Floor sur "How’s The Heart" véritable moment intimiste chargé d’émotions rendu féérique grâce au public qui a créé une ambiance étoilée des plus magiques.

John Duff : au rang des surprises, notons la présence de la superbe "Sleeping Sun", interprétée brillamment par Floor. Quelle performance ! Et ce, tout le long du concert. Je pense qu'à l'heure actuelle, c'est la meilleure chanteuse. En terme de morceaux, si je devais chipoter, j'aurais bien aimé une setlist brassant plus d'albums ("Wishmaster" bordel). Onze titres sur quinze datent de la période post-Tarja tout de même mais bon ce n'est pas si important vu la qualité du show.



Stephen Page : Comment passer sous silence la performance incroyable de Floor Jansen ? Si quelques doutes subsistaient, ils ont été balayés d’un revers de main en l’espace de cinq minutes. Je n’ai pas assez de superlatifs pour dire tout le bien de sa performance à tel point qu’à la fin du concert je me posais la question suivante : NIGHTWISH ne serait-il pas devenu trop petit pour Floor ? Cette chanteuse a un charisme incroyable, une voix incroyable (des voix !!), une gentillesse perceptible et perçue par tout le public et elle a littéralement porté tout le groupe sur ses épaules. Pour l’anecdote j’avais rencontré Floor du temps des débuts d’AFTER FOREVER il y a plus de vingt ans, et je m’étais dit à l’époque que cette grande gamine avait quelque chose de particulier. En 2022 je me dis tout simplement qu’il n’y a aucune chanteuse dans le monde du Metal (et autres ?!?) capable de rivaliser avec Floor Jansen.

John Duff / Stephen Page : le show se terminera sur les deux très longues "Ghost Love Score" et "The Greatest Show On Earth". J'attendais énormément la première et je n'ai pas été déçu. Quel titre ! Presque vingt ans après sa découverte, je ne comprends toujours pas comment il est possible d'écrire un morceau aussi riche. La version avec Tarja était déjà magistrale mais Floor a su se l'approprier avec brio. C’est après un "The Greatest Show On Earth" dantesque que NIGHTWISH nous quitte avec le sentiment du devoir accompli et nous en tant que spectateurs conquis.



Setlist : Noise – Storytime – Tribal – Élan - Sleeping Sun - 7 Days to the Wolves - Dark Chest of Wonders – Harvest - I Want My Tears Back – Nemo - How's the Heart? (Acoustic) – Shoemaker - Last Ride of the Day - Ghost Love Score - The Greatest Show on Earth

John Duff / Stephen Page : cette soirée sera d'une qualité constante, les musiciens de chaque groupe n'hésitent pas à haranguer le public et quel plaisir de voir autant de sourires. Le son sera aussi à la hauteur pour notre plus grand plaisir. Ce fut donc une bien belle soirée de Metal à l'Accor Arena. Prestations solides, son massif, tous les ingrédients furent réunis pour passer un bon moment. Yes, We Were Here et nous serons encore là la prochaine fois. Une vraie belle soirée !


Le 18/12/2022 par NARCHOST

@ Eddie

J'espère que tu ne t'es pas senti agressé par mon commentaire car j'ai souvent une manière un peu brute de dire les choses, je dois l'avouer. Mes excuses si c'est le cas.

Je ne trouve pas "Shoemaker" risible même si j'ai du mal avec la construction du morceau avec l'alternance Floor/Troy. Je trouve juste les fameuses vocalises ridicules et faites uniquement pour faire du fan-service. Tutu veux montrer que Floor sait aussi faire du Tarja (en moins bien) ? Pas besoin en ce qui me concerne.

Si tu as été touché par Floor, c'est vraiment génial et je ne dis pas ça ironiquement. Je sais que c'est quasi impossible de mettre à l'écrit un ressenti mais sa voix ne me touche pas. C'est comme un solo de Petrucci, y a pas un "pet" de travers, c'est scolairement parfait. Parfaitement froid pour ainsi dire. Quand je parle de "sans âme", c'est uniquement MON ressenti.

En mettant un peu d'eau dans mon vin, en effet, je dois avouer Floor a su s’approprier "Ghost Love Score" (quand je l'ai entendu pour la première fois à Wacken en 2013, c'était vraiment incroyable ! Je trouve qu'elle n'a jamais refait mieux depuis ce soir-là).

Quand tu parles d'exploitation des capacités vocales de Floor, je trouve au contraire que Tutu ne l'a absolument pas fait sur le dernier "Human. :||: Nature" (comme j'ai pu l'écrire dans mon commentaire sur l'album). Je trouve Floor meilleure sur un "Procession" par exemple que sur n'importe quel morceau de Tarja et encore plus d'Anette.

Encore une fois, je sais que mes critiques sont virulentes mais je maintiens vraiment les termes que j'ai pu écrire. Et, ce, avec tout l'amour que je porte au groupe. Quand tu parles de la présence scénique justement, oui elle en impose, y a pas de doute. On ne voit qu'elle sur scène. Mais ce n'est pas ce que recherche en premier. NW ce n'est pas qu'un blockbuster, c'est aussi de l'intimiste, de la proximité, de la chaleur, de l'hésitation, de la naïveté, de l'innocence... D'où ma préférence pour Anette.

Après, pour être totalement sincère et honnête, je n'ai pas du tout aimé le caractère de Floor pendant certaines séances de dédicaces (Wacken, Summer Breeze...). Oui cela n'a absolument rien à voir avec le schmilblick mais son côté je pète plus haut que mon cul m'a marqué et attristé. Évidemment c'est une situation à un instant T mais, en ce qui me concerne, ça reste dans un coin de ma tête. Argument non recevable j'en suis conscient mais encore et toujours, c'est du ressenti...

Floor arrive à me toucher car, encore une fois, elle possède une superbe voix. Mais uniquement sur SES morceaux à elle. J'adore "Procession" ou "Our Decades..." par exemple. Intimiste à souhait où enfin je ressens un peu de chaleur.

Pour finir, oui je me suis vraiment étranglé en lisant que "Floor est a des années-lumière de ses consœurs" ou encore "NIGHTWISH est trop petit pour Floor". Sans vouloir faire le fragile, NW avec Tarja c'est certaines périodes de ma vie... Même au-delà d'une madeleine de Proust. Et ça, malheureusement, c'est d'une partialité la plus totale. L'objectivité n'existe plus, il ne reste que le ressenti le plus pur. Et ce ressenti, ces souvenirs, cette sensation, cette augmentation de battements de cœur, ce sourire, ces pleurs, ces frissons... C'est uniquement avec le timbre de Tarja.

Et j’attends leur prochain album avec impatience ! En espérant que Tutu se rattrape et donne à Floor la possibilité de se lâcher !


Le 13/12/2022 par EDDIE

Je suis également fan de NIGHTWISH de longue date et j'ai également pu voir plusieurs concerts savec Annette et Floor.

Je ne comprends pas comment peut-on trouver "Shoemaker" risible avec pour raison "parce que "Passion & the Opera" c'est touchant. Et bien oui, les deux sont touchants. Je prends autant mon pied sur un "Pharaoh Sails To Orion" ; "Devil & The Deep Dark Ocean" ou "Dead Boy's Poem" qui m'a souvent mis les larmes. Je suis réellement touché par la prestation de Tarja. D'ailleurs mon album favori reste "Oceanborn", et, sur les anciens morceaux, je préfèrerai toujours la voix de Tarja. En effet Floor est beaucoup moins lyrique sur des morceaux comme "Dead Boy's Poem", "Stargazers" et "Gethsemane". Ainsi, ce n'est pas parce que je me "touche" sur "Shoemaker" que je vais jeter les plus grandes prestations de Tarja à la poubelle.

Dire que Floor n'a pas d'âme et donne un aspect "robotique" à NIGHTWISH, je ne peux pas le valider. J'ai rarement été autant touché par une voix, qui plus est dans un groupe que j'adore, que par celle de Floor. Alors si je suis touché par une interprétation "sans âme", par quoi diable ai-je été traversé ?

Je suis touché par son interprétation de "Ghost Love Score" qui fait consensus au point que cela a entériné sa présence définitive au sein du groupe. Je suis touché par des morceaux comme "Shoemaker", tant dans les paroles que dans l'interprétation. Je n'y vois rien de putassier. Je ne vois pas d'ailleurs où est le mal d'exploiter au maximum les capacités vocales de Floor. De plus, il me semble que ne pas y avoir recours était une des principales critiques de "Endless Forms Most Beautiful". Pour revenir à "Shoemaker" il n'y a pas que les vocalises de fin qui font mouche, mais bel et bien l'entièreté du morceau avec des lignes de chant très complexes et donc, touchantes, lors des couplets. Je ne vois pas en quoi ce titre permet de "tirer un trait sur la période Tarja".

Dire que Floor est incapable de s'approprier un morceau est faux : "Ghost Love Score" en tête de file, "She Is My Sin", "Elvenpath", "Last Ride Of The Day" possèdent chacun une nouvelle personnalité lorsque ces titres passent sous ses cordes vocales. Ne pas le ressentir, je veux bien l'entendre. Admettre que c'est absolument faux, je ne peux pas. Bref pour reprendre le propos de Narchost, j'ai également du mal à lire un commentaire comme cela.

J'ai conscience que dans la musique, tout est question de perception et d'appréciation. Sans tomber dans le caricatural "les goûts et les couleurs", il convient tout de même de mesurer certains propos, notamment lorsque cela implique des critiques virulentes comme "robotique" et "sans âme". Floor Jansen peut ne pas faire l'unanimité, Floor Jansen ne peut pas être la "préférée des 3", mais Floor Jansen est à l'exact opposé du "sans âme" au sein de NIGHTWISH, ne serait-ce que pour sa présence scénique.

Néanmoins je comprends l'émotion que suscite des paroles comme "Floor est à des années-lumière de ses consoeurs". Je comprends qu'on puisse être offusqué par cela, et j'entends la réponse pleine d'enthousiasme et respectable. Mais je maintiens mon avis. Et même si je remate à la suite "From Wishes To Eternity", "End Of An Era" et "Showtime, Storytime" mon avis ne changera pas.

Et dernier point : je pense que chaque chanteuse de NIGHTWISH ne peut être remplacée sur leurs morceaux respectifs. Je préfèrerai toujours les versions initiales à de très rares exceptions ("Ghost Love Score" et "Elvenpath" notamment).

J'espère tout de même que Floor parviendra à te toucher sur un album futur qui sait ?


Le 11/12/2022 par NARCHOST

NIGHTWISH est mon deuxième groupe préféré, j'ai tous les CDs studio, Live, collectors et j'en passe. Je les ai vu une quinzaine de fois partout en Europe (avec Anette et Floor). J'ai assisté à ce concert à la barrière et ce fut encore excellent, comme toujours avec eux (malgré une setlist trop prévisible...).

Je ne voulais pas mettre de commentaire mais celui de Eddie m'a fait bondir et j'ai failli m'étrangler ! Impossible de ne pas contrebalancer son avis (respectable bien entendu).

En ce qui me concerne, NW est bien plus grand que Floor car NW n'est pas un groupe comme les autres. NW est plus grand. NW est au dessus de tout dans son style. Et c'est pourquoi je préfère Anette à Floor (Tarja étant absolument intouchable).

Floor chante bien, extrêmement bien même. C'est justement ça le problème, elle "chante". Elle interprète. Elle récite. Anette, bien que mille fois plus limitée, me touche tellement plus. Elle possède cette innocence, cette intimité, cette chaleur, cette naïveté que Floor n'a pas. NW c'est justement être touché par cela. NW c'est la chaleur, Floor c'est le froid robotique. C'est scolairement excellent mais tellement quelconque au final.

"Shoemaker" en est un bon exemple. Putassier à souhait avec des vocalises faites pour enfin tirer un trait sur Tarja. Les fans se touchent devant la fin de ce morceau ? Mais bordel ont-ils écouté "Passion And The Opera" pour ne citer que lui ? Le premier ressemble à un exo de chant comme il en existe des centaines alors que le deuxième pue la musique et la beauté. Je pourrais également citer le final de "Dead Boy's Poem" by Tarja, d'une beauté et d'une tristesse rarement atteinte. Rien à voir avec la version scolaire de 2018 avec Floor.

Un autre exemple tellement criant de vérité ? Le duo de Floor avec Henk Poort. Scolairement très bon, rien à dire. Mais d'un vide abyssal comparé à la version de "End of An Era" où l'alchimie, la beauté, la grâce saute aux oreilles. Et si on se lance dans la technique pure, Tarja surpasse Floor sur les octaves. Même la version avec Anette est tellement plus sincère et touchante.

Encore une fois c'est ça NW. La sincérité et non la robotique. La chaleur et non la froideur. Le ressenti et non l'interprétation. Sur YT il existe mille plagiats de "Eruption" de VH. Beaucoup sont presque mieux joués mais aucun n'arrive à la cheville de l'original. C'est la même chose avec NW. Floor plagie. Très bien, certe, mais ça me fend le coeur de voir qu'elle est incapable de s'approprier un morceau.

Je ne déteste pas Floor, elle chante magnifiquement bien et elle est irremplaçable dans AFTER FOREVER. Mais, pour moi, NW va bien au delà de savoir chanter. NW c'est être touché, intimement touché avec cette chaleur, cette naïveté, cette grâce, cette âme que Floor n'a absolument pas. J'ai donc énormément de mal à entendre et lire des commentaires comme celui du dessus avec tout le respect possible. Quelle tristesse.

Je ne fais pas vraiment partie des fans qui prient pour un retour de Tarja mais sa voix est intrinsèquement liée à NW.

Encore une fois ce n'est que mon ressenti et je suis heureux de voir que certains pleurent devant "Shoemaker" alors que moi je rigole. Seulement on ne décrit pas un ressenti personnel. J'aime NIGHTWISH, du fond du coeur. NW me parle, NW me touche vraiment. Floor non.

A lonely soul
An ocean soul


Le 07/12/2022 par EDDIE

Ravi de constater via ce témoignage, la surpuissance de Floor Jansen. Quand je vois qu'il y en a qui disent que "ça serait mieux si Tarja revenait"... Bon sang... Évidemment c'était une brillante chanteuse pour NIGHTWISH, mais Floor. Floor est a des années lumières de ses consoeurs, que ce soit au niveau de la palette vocale, de la performance scénique, de la prestance...

NIGHTWISH est un patron du Metal, et bien qu'il y ait toujours quelques détracteurs pour critiquer les grands groupes de notre musique, force est de constater que cela fait du bien d'avoir des artistes comme eux pour rendre grandiloquent cet art que nous chérissons tant.

S'agissant du concert, je n'étais pas à Bercy mais aux Arènes de Nîmes en juillet, et c'était tout bonnement incroyable, le ressenti est similaire à celui décrit dans votre compte-rendu. Fasciné, ému, ambiancé... Tous les ingrédients d'un spectacle musical de grande envergure sont réunis pour le plaisir des fans et des admirateurs de la bande à Tuomas.

Le final de "Shoemaker" ne nous laisse que nos yeux pour pleurer tellement les vocalises de Floor balayent tout sur leur passage. On lui souhaite de récupérer très vite de son cancer du sein, et heureusement, cela semble en bonne voie d'après ses messages sur les réseaux sociaux.

L'absence de Marko est effectivement triste, tant sa voix et sa prestance sont une plus-value incroyable pour le groupe, mais on constate que le groupe arrive à pallier ce problème. D'autant que sur la setlist de Nîmes, il y avait "Planet Hell" et Floor a assuré toutes les parties vocales. Hallucinant.

Bref, Tuomas a déclaré que si Floor quittait NIGHTWISH, ce serait la fin du groupe. On le comprend. Et on ne le souhaite pas.

Et je me rends compte que je parle plus de Floor que de NIGHTWISH qui est un de mes groupes favoris. Je pense qu'il faut mettre le paquet sur les capacités de la chanteuse pour le prochain opus, et on pourrait avoir un album magistral.

Donc oui, peut-être que Nightwish est trop petit pour Floor. Mais ce qui est sûr, c'est que NIGHTWISH n'a jamais été aussi grand qu'avec Floor.



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod