Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2022
SCORPIONS à Bercy
Par MULKONTHEBEACH
Le 16 Juin 2022

MGŁA à La Machine
Par KOL
Le 25 Mai 2022

WARM-UP HELLFEST à la Coopérative de Mai
Par JEFF KANJI
Le 3 Mai 2022
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
MGŁA à La Machine
Par KOL le 24 Mai 2022
Publié le 25 Mai 2022 Consulté 429 fois

Qu’il est bon de retrouver cette obscurité, ce grondement de ruche, de sentir ses pieds trembler sous les basses… La grande confrérie des Metalleux est de retour, pour un concert de Black qui brasse un public plus mixte que le Death ou autres, ce qui est toujours sympathique. C’est vers 20h que j’entre à la Machine du Moulin Rouge (la Loco pour les anciens comme moi) pour rapidement découvrir la première partie : les Polonais de IN TWILIGHTS EMBRACE. Le groupe a connu une évolution particulière puisque passés du Metalcore au Death puis au Black. Le set est sympathique et dure une quarantaine de minutes, mais il est difficile de saisir la cohérence entre les différents titres. Le début du concert est définitivement typé Black, alternant blasts et breaks mid-tempo avec réussite, tandis que la suite sera plus accessible aux communs des (im)mortels. En revanche, comme trop souvent dans cette salle, le son est un poil brouillon, avec peu d’aigus ce qui fait que l’on entend difficilement les harmonies. La voix n’est pas non plus terrible, émergeant difficilement du brouhaha de la section rythmique, voir étant bien fausse à certains moments lorsque le chanteur se tente au chant « clair », si je puis m’exprimer ainsi. Bref, pas désagréable, mais loin d’être mémorable non plus et la qualité de la balance me fait craindre le pire pour MGLA.



Il est donc grand temps d’aller se jeter une petite pinte (ou deux), et d’apprécier la présence de Gallia IPA à la tireuse du bar. En revanche, moins appréciable est le prix de la dite pinte, 9€ + 1€ de consigne, cela fait bien mal au portefeuille. Le public est visiblement aussi ravi que moi d’être là, et les échanges se font nombreux entre spectateurs. Je me retrouve à discuter avec un Italien, qui visiblement a vu le groupe chez lui à Varsovie et m’assure que c’est « stylé » en live, ce qui me va bien, car ce sera une première pour moi. Longtemps réticent au genre, j’ai su trouver des portes d’entrées comme SATYRICON ou MGLA, justement, et ai hâte de découvrir le combo sur scène. Un petit tour au merchandising avant que cela ne commence, afin de constater qu’il me faut créer un compte Paypal, ce qui n’est pas une gageure avec un réseau saturé. Bref, me voilà avec mon hoodie, prêt en découdre avec les forces du mal.

Il est 21h15 quand les Polonais débarquent sur scène dans une ambiance bleuté. Comme à leur habitude, visage masqué par un bas noir, capuche sur la tête et perfecto, ils sont effectivement « stylés ». Le set démarre par "Age of Excuse II". Première surprise : le son est excellent ! Puissant et fin, chaque instrument ressort clairement, contrastant avec la relative bouillie de la première partie. C’est franchement une bonne nouvelle et va me permettre pleinement de profiter du concert. Dommage que les lumières soient trop vives au début, cela limite l’immersion du public dans l’univers mélancolique proposé par la formation. Cela sera corrigé sur la seconde moitié du concert heureusement, mais il m’a fallu du temps pour véritablement entrer dedans.



Les morceaux sont exécutés un poil plus rapidement qu’en studio, ce qui rend plutôt bien au demeurant et ne vient pas briser l’alchimie proposée sur disque. Il est appréciable de voir des groupes proposer une version différente des enregistrements studios, c’est d’ailleurs pour cela que je n’apprécie que très peu de voir MEGADETH en live, pour ne pas les citer. C’est propre, c’est technique, mais au final, quelle est la valeur ajoutée du concert ?

MGLA sait à merveille mêler les ambiances et ne jamais lasser l’auditeur, injectant de temps à autre des éléments Black'N'Roll fort à propos. "Exercises In Futiliy" se taille bien entendu une part de choix dans la setlist, ce qui n’est pas pour me déplaire et le "IV" du même album achève de conquérir le public qui manifeste son approbation avec enthousiasme. Horns Up ! Chose étonnante, quelques slams démarrent dans le pit, ce qui n’est pas courant dans un concert du genre et brise l’une des règles de base découverte il y a quelques années : on ne slamme pas dans un concert de Black, le voyage doit être intérieur.



La setlist s’enchaîne sans temps mort, multipliant les atmosphères malgré un jeu de lumières minimaliste. Il y avait sans doute moyen de venir magnifier la musique un peu plus. Autre bémol, la communication avec le public est inexistante, mais j’imagine que cela fait partie de leur scénographie. Petite déception également quand se rallument les lumières, sans rappel, après à peine 1h de show. Un poing levé au ciel par M. en guise d’au revoir et rideau. C’est un peu court quand même les garçons.

Bon concert en définitive, mais bien trop court et dans une salle que je n’affectionne définitivement que peu, la configuration se prêtant difficilement selon moi aux prestations Metal. Niveau musique en revanche, rien à dire, le groupe fait (très) bien le boulot.

Vivement le prochain concert, ce sera le Hellfest pour moi !

Setlist MGLA :
Age of Excuse II
Exercises in Futility I
Exercises in Futility IV
Mdłości II
Age of Excuse V
With Hearts Toward None I
Age of Excuse IV
Exercises in Futility II
Exercises in Futility V
Age of Excuse VI



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod