Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2017
Pumpkins United @ Zénith de Paris
Par JEFF KANJI
Le 16 Novembre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 3
Par JEFF KANJI
Le 27 Octobre 2017

ANATHEMA + ALCEST @ Radiant (69)
Par DARK BEAGLE
Le 24 Octobre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 2
Par JEFF KANJI
Le 19 Octobre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 1
Par JEFF KANJI
Le 16 Octobre 2017

AYREON UNIVERSE @ Poppodium 013, Tillburg
Par VOLTHORD
Le 20 Septembre 2017

METALLICA à Bercy
Par DARK SCHNEIDER
Le 12 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day III par Steve
Par WËN
Le 7 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day II par Steve
Par WËN
Le 6 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day I par Steve
Par WËN
Le 5 Septembre 2017

BLAST KNIGHT 2 @ Le Trait D'Union, Neufchâteau
Par T-RAY
Le 30 Juillet 2017

GUNS N' ROSES (+ BIFFY CLYRO) - Stade de France
Par JEFF KANJI
Le 27 Juillet 2017

Chapouk au HELLFEST !
Par CHAPOUK
Le 26 Juillet 2017

HELLFEST 2017 - Jeff on the road
Par JEFF KANJI
Le 9 Juillet 2017

CRYPTOPSY + AD PATRES + CREEPING FEAR @ Le Klub
Par POSITRON
Le 5 Juillet 2017

HELLFEST 2017 - Le carnet de bord de Fenryl
Par FENRYL
Le 28 Juin 2017

The BLACK DAHLIA MURDER @ O’Sullivans Backstage
Par T-RAY
Le 27 Juin 2017

RHAPSODY REUNION @Brise Glace, Annecy
Par VOLTHORD
Le 28 Avril 2017

SUICIDAL TENDENCIES à la Coopérative de Mai
Par CHAPOUK
Le 11 Avril 2017

ARCHITECTS/STRAY FROM THE PATH/MAKE THEM SUFFER
Par ISAACRUDER
Le 8 Avril 2017

KORN au Zénith de Paris
Par CHAPOUK
Le 5 Avril 2017

TRUST à Clermont-Ferrand
Par CHAPOUK
Le 25 Mars 2017

Carpenter Brut @Théâtre Berri, Montréal
Par ISAACRUDER
Le 14 Mars 2017
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
METALLICA à Bercy
Par DARK SCHNEIDER le 10 Septembre 2017
Publié le 12 Septembre 2017 Consulté 1698 fois

Vous savez quoi ? On peut avoir largement dépassé les trente ans, se dire fan de Metal et en écouter depuis plus de deux décennies, et n'avoir encore jamais vu METALLICA en concert. Oui, ça arrive. Il faut dire que le groupe ne se produit pas tous les quatre matins en France, et, me concernant, je fais partie de ceux qui n'ont pas toujours adhéré à leur carrière (l'époque "St Anger", j'ai eu du mal). Mais après un "Hardwired..." très satisfaisant et l'opportunité d'une date qui colle avec mon emploi du temps, il était désormais hors de question que je rate à nouveau la venue de ce groupe mythique dans notre pays. En route donc pour Paris Bercy*, pour cette seconde date en France !



Comme d'habitude, un concert de Metal à Bercy prend des allures de grande messe métallique. L'occasion en ce qui me concerne de redécouvrir cette salle après sa récente rénovation. Hum... Sentiment mitigé. Quelques travaux aux abords de la salle et les conditions drastiques de sécurité (merci le terrorisme) font perdre un peu de son "charme" au quartier. Heureusement que les bistrots sont toujours là eux. Quant à l'intérieur de la salle en elle-même (cette année, direction les gradins), son aspect et son personnel très proprets ne sont pas vraiment dans le ton d'un grand show de Metal. Mais en contrepartie, cela permet d'obtenir d'excellentes conditions pour voir un concert. Et depuis les gradins, la vue est imprenable vers la grande scène centrale typique de METALLICA, même si l'on est situé assez haut. Cette configuration scénique est quand même assez géniale.

Allons-y donc pour la première partie, KVELERTAK. Groupe manifestement assez peu connu du public de METALLICA. Il est vrai que malgré un succès honorable, le groupe est bien loin de l'envergure (commerciale ou artistique) d'un GOJIRA par exemple. Mais leur présence n'est pas si surprenante vu que James Hetfield lui-même a flashé sur eux après la sortie de leur second album. Reste que le Black'n'Roll Punkoïde des Norvégiens n'a que très peu de points en communs avec les cadors de la Bay Area. Le groupe m'est plutôt sympathique, mais à moins d'être un fin connaisseur difficile de différencier leurs titres en live. Seul le single "1985" se distingue du lot (ce qui était déjà le cas sur album). Les Norvégiens sont en tout cas remplis de fougue, et cette débauche d'énergie impose le respect (aucun rejet de la part du public). Reste cependant un mystère insondable : pourquoi la présence de trois guitaristes ?? À quoi cela sert donc chez un groupe de ce genre à par obtenir une bouille sonore en live ? On sait que Bercy ce n'est pas le top niveau sonorisation, mais avec une telle configuration ça n'aide forcément pas. Et vu qu'il faudra ensuite attendre au moins 45 minutes avant l'entrée en scène des dieux du Metal américain, le show de KVELERTAK sera très vite relégué au rang d'un simple apéritif anecdotique.

Bon allez, passons au gros morceau : METALLICA. Entrée en scène logique sur un "Hardwired" destructeur. Pas de doute, le groupe est en forme, les reviews de la soirée du vendredi étaient très positives, y avait pas de raison que ce soit moins bon. On enchaîne d'emblée avec "Atlas, Rise!" qui passe très bien l'épreuve de la scène, et puis le premier oldies de la soirée, le fabuleux "Seek And Destroy", sans doute mon morceau préféré des Américains. Si on a droit à notre lot de classiques, le dernier album sera à l'honneur, avec notamment une surprise pour ce show : la première de "ManUnkind" en live ! C'est vraiment tout à l'honneur du groupe de varier leur set-list, d'autres devraient en prendre de la graine. Bon, ceci dit, il faut aussi admettre que "ManUnkind" fut parmi les morceaux du dernier album interprétés ce soir là le moins bien réussi, avec une intro quelque peu approximative de James Hetfield. D'ailleurs on peut tout de suite évacuer cette question : oui, il y a eu des pains, des gratteux notamment, mais bon c'est du live hein, cela n'a en rien gâché le show. On aurait par contre souhaité un son un peu meilleur, mais c'est Bercy quoi... Rien de rédhibitoire de toute façon.

Revenons donc aux titres du dernier opus. Le très efficace "Now That We're Dead" est entrecoupé d'un break tribal façon Tambours du bronx qui s'imbrique très bien. Le très beau "Halo Of Fire" nous offre une intro inédite. Mais la claque sera indiscutablement "Moth Into Flame", qui fera taire tous les pisses-froids qui affirment que "Hardwired..." est un album de merde : ce titre est une tuerie en live, renforcé par une mise en scène magnifique avec l'envol de dizaines de drones lucioles, on tient indiscutablement là un classique en puissance. Pour le reste, je vous laisse jeter un œil sur la set-list : évidemment, vous vous doutez bien qu'entendre "Fade To Black" en live c'est le bonheur absolu, et que l’enchaînement "One" et "Master Of Puppets" (largement repris par le public) nous achève avant le rappel. Petit bémol pour la partie impro/solo de Kirk Hammet et Robert Trujillo introduite par le riff de "Eye Of The Beholder" : les deux compères ont eu l'idée farfelue d’interpréter un bout d'"Au Champs Elysées", pour un résultat guère reconnaissable, l'effet tombant un peu à plat. Ceux qui ont vu le show du vendredi ont eu le droit au riff d'"Antisocial", ce qui était quand même franchement mieux. Mais ce n'est pas bien grave, surtout que suivra ensuite le moment "émotion" avec "Anesthesia (Pulling Theeth)", puis la reprise du très speed "Helpless" de DIAMOND HEAD (et là pour le coup, je préfère largement ça que le "Last Caress" joué le vendredi).

Allez, le rappel – qui n'en est d'ailleurs pas vraiment un tellement le groupe revient vite sur scène – avec le tonitruant "Fight With Fire", rhaaaa cette envie de destruction !! On se calme avec "Nothing Else Matters" (bonne interprétation vocale de James Hetfield), avant le bouquet final "Enter Sandman". Les musiciens mettront ensuite beaucoup de temps à faire leurs adieux au public, sympa.

Bref. Y a pas à pinailler, METALLICA en live en 2017 c'est de la balle. Du grand spectacle avec une mise en scène soignée et originale (les multiples écrans suspendus au dessus de la scène), un public évidemment au rendez-vous même si pas le plus excité qui soit (quelques circle pits quand même dans la fosse). Oh certes, il y'avait bien quelques "touristes", mais quand même très peu : on reste en famille metallique. Et puis si vous aimez les guitares, vous serez servis, ah la ESP violette de Kirk Hammet, diable qu'elle est belle !
On ne va donc pas voir METALLICA pour la première fois en 2017 juste pour dire "je les ai vus". Bien sûr que non. On y va parce que ça reste un groupe énorme sur scène, avec des classiques inoubliables et qui promeut de surcroît un album fort recommandable. Le public, et les zicos eux-mêmes, savent très bien que l'on est plus en 1986, et le revendiquent en jouant sur cette fibre nostalgique (diffusion d'images d'époque, l'hommage à Cliff Burton, Hetfield qui indique son âge). Mais l'énergie, la puissance et le charisme sont loin d'avoir disparus. Ces moments sont trop rares pour pouvoir s'en passer si on a un peu de temps et de l'argent**. Profitons-en, rien n'est éternel.

* Je conchie le naming, donc Bercy ça reste Bercy.

** Oui, le concert coûtait cher. Mais là aussi on est plus en 1986 et son public de moins de 20 ans et sans un sou. L'inflation et la loi de l'offre et la demande font le reste... Mais bon, pourrait faire un effort quand même.
Set-list :

Hardwired
Atlas, Rise!
Seek & Destroy
Through The Never
Fade To Black
Now That We're Dead
ManUNkind
For Whom The Bell Tolls
Halo On Fire
Kirk & Rob solos
Anesthesia (Pulling Teeth)
Helpless
Fuel
Moth Into Flame
Sad But True
One
Master Of Puppets

Rappel :

Fight Fire With Fire
Nothing Else Matters
Enter Sandman


Le 19/09/2017 par NARCHOST

Je vais essayer de faire un mix des 2 dates pour ne pas avoir à faire 2 reports différents.

Pour commencer, c'était la première fois que je voyais le groupe en salle et quoi de mieux que Bercy (oui ça restera Bercy) pour une première fois entre 4 murs ? Ensuite, on peut dire ce que l'on veut, cracher tant que l'on veut, METALLICA en live, ça tue. Et carrément même ! Quel groupe ose faire une superbe scène centrale ? Quel groupe ose changer près d'1/3 de sa setlist entre 2 concerts ? Quel groupe nous gratifie de plus de 2h de show avec un light show à couper le souffle (ces mini drones lumineux, cette chorégraphie de ces cubes géants...) ? Oui, on peut faire son rageux bas de gamme, METALLICA en live c'est tout simplement jouissif.

Question ambiance (fosse les 2 soirs), ça bouge, ça hurle, on transpire mais on finit heureux comme un enfant. Question setlist ? Elle était au petit oignons ! En 2 soirs, avoir le premier CD du dernier album + ManUnkind en première mondiale (en live elle claque !) + des classiques à la pelle (mention spéciale à "Leper Messiah" icon_eek et "Fight Fire..." !). Enorme surprise avec "Through The Never" et "Fuel" ! Et des classiques à la pelle ("Creeping...", "Master...", "One", "Nothing...", "Sad But True", "Seek...", "For Whom...", "Fade To Black" et j'en passe). Franchement, sur les 2 soirs avec les changements, c'était juste parfait. Oui, parfait !

Pour le reste, un groupe en pleine forme qui prend énormément de plaisir à jouer. Un son plus que correct et une ambiance de dingue. 100 euros c'est cher mais c'est largement mérité pour un tel show (n'en déplaise aux rageux). Maintenant, je n'ai qu'une seule envie : les revoir au plus vite ! J'ai d'ailleurs énormément regretté de ne pas avoir pris de place pour Lyon car je pensais que 2 Bercy étaient suffisant (pauvre de moi...).

Les reports de la presse étaient dithyrambiques et ce n'est pas volé, bien au contraire ! Assurément mon meilleur concert de l'année 2017 !

P.S : Pour tous les autres aigris qui liront peut être mon message : ça fait "bien" depuis pas mal de temps de dire que METALLICA c'est nul et tout le blabla qui va avec mais pendant ce temps, eux, ils assurent et foutent une claque à des Bercy, des stades et des Arenas sold out tous les soirs !

Le chien aboie, la caravane passe... METALLICA est grand, METALLICA est géant, METALLICA est intouchable !


Le 13/09/2017 par BAPTISTE89

Je suis allé les voir vendredi, pour la première fois également. J'ai également opté pour une place dans les gradins, pour la vue et également parce qu'en fin de semaine, je suis épuisé en général. De plus, arrivant assez tard sur les lieux, je n'aurais probablement pas eu une place près de la scène.

La scène centrale est un gros plus des concerts de METALLICA, elle permet de contenter le maximum de spectateurs possible et c'est plus sympa pour les musiciens, qui peuvent gambader un peu partout autour de la batterie de Lars, située au centre. Les nombreux écrans suspendus étaient assez impressionnants visuellement, et ce qu'ils affichaient au fil du concert évoluait (zoom sur les musiciens, images représentant la pochette de l'album dont le titre joué était issu, etc).

Les lumières disparaissent et l'éternelle "The Ecstasy Of Gold" annonce l'arrivée imminente du groupe. Ils arrivent, et c'est quelque chose de les voir en vrai ! L'ouverture sur "Hardwired" est une évidence : il s'agit d'un titre du dernier album, et le fait qu'il soit court et nerveux en fait une parfaite introduction et un bon moyen de chauffer le public. J'ai passé un excellent moment, la setlist était très bonne (à part "Dream No More", que du bon). Je suis particulièrement heureux d'avoir pu entendre des versions Live de "One", "Creeping Death", "The Day That Never Comes", "Moth Into Flame", "Master Of Puppets", "Blackened" et "Seek & Destroy". A noter un hommage émouvant à Cliff, avec l'interprétation d'"Anesthesia (Pulling Teeth)" par Rob, avec les écrans qui diffusaient des images Live de Cliff et également une interprétation d'"Antisocial" de TRUST. Le coup des tambours joués par tous les musiciens sur "Now That We're Dead" était assez particulier, et a permis une bonne interaction avec le public.

Petit bémol sur le son, qui n'était pas génial (je suis allé voir AVENGED SEVENFOLD en mars dernier dans la même salle, c'était mieux sur ce point). Pas mal d'approximations dans le jeu de Lars et de Kirk et des errements dans le chant de James. Ce dernier insistait un peu trop sur la "METALLICA family" et discutait avec des personnes venues avec leurs enfants ; ça sonnait un peu forcé. Un public sage pour un groupe sage ; ils sont loin, les shows alcoolisés et remplis d'insultes des années 80/90. Il s'agit néanmoins d'une évolution logique, au vu de l'histoire du groupe et de l'âge grandissant des musiciens.

Un très bon concert. On peut ne pas aimer les derniers albums des Américains, mais METALLICA est un groupe à voir en concert au moins une fois dans sa vie. Ils envoient du lourd.

La setlist du vendredi :

- Hardwired
- Atlas, Rise !
- Seek & Destroy
- Leper Messiah
- The Day That Never Comes
- Now That We're Dead
- Dream No More
- For Whom The Bell Tolls
- Halo On Fire
- Last Caress
- Creeping Death
- Moth Into Flame
- Sad But True
- One
- Master Of Puppets

Rappel :

- Blackened
- Nothing Else Matters
- Enter Sandman



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod