Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2017
Pumpkins United @ Zénith de Paris
Par JEFF KANJI
Le 16 Novembre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 3
Par JEFF KANJI
Le 27 Octobre 2017

ANATHEMA + ALCEST @ Radiant (69)
Par DARK BEAGLE
Le 24 Octobre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 2
Par JEFF KANJI
Le 19 Octobre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 1
Par JEFF KANJI
Le 16 Octobre 2017

AYREON UNIVERSE @ Poppodium 013, Tillburg
Par VOLTHORD
Le 20 Septembre 2017

METALLICA à Bercy
Par DARK SCHNEIDER
Le 12 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day III par Steve
Par WËN
Le 7 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day II par Steve
Par WËN
Le 6 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day I par Steve
Par WËN
Le 5 Septembre 2017

BLAST KNIGHT 2 @ Le Trait D'Union, Neufchâteau
Par T-RAY
Le 30 Juillet 2017

GUNS N' ROSES (+ BIFFY CLYRO) - Stade de France
Par JEFF KANJI
Le 27 Juillet 2017

Chapouk au HELLFEST !
Par CHAPOUK
Le 26 Juillet 2017

HELLFEST 2017 - Jeff on the road
Par JEFF KANJI
Le 9 Juillet 2017

CRYPTOPSY + AD PATRES + CREEPING FEAR @ Le Klub
Par POSITRON
Le 5 Juillet 2017

HELLFEST 2017 - Le carnet de bord de Fenryl
Par FENRYL
Le 28 Juin 2017

The BLACK DAHLIA MURDER @ O’Sullivans Backstage
Par T-RAY
Le 27 Juin 2017

RHAPSODY REUNION @Brise Glace, Annecy
Par VOLTHORD
Le 28 Avril 2017

SUICIDAL TENDENCIES à la Coopérative de Mai
Par CHAPOUK
Le 11 Avril 2017

ARCHITECTS/STRAY FROM THE PATH/MAKE THEM SUFFER
Par ISAACRUDER
Le 8 Avril 2017

KORN au Zénith de Paris
Par CHAPOUK
Le 5 Avril 2017

TRUST à Clermont-Ferrand
Par CHAPOUK
Le 25 Mars 2017

Carpenter Brut @Théâtre Berri, Montréal
Par ISAACRUDER
Le 14 Mars 2017
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
SUICIDAL TENDENCIES à la Coopérative de Mai
Par CHAPOUK le 7 Avril 2017
Publié le 11 Avril 2017 Consulté 1841 fois

Quoi de mieux pour se changer les idées après une semaine de taf intense qu'un concert de SUICIDAL TENDENCIES ? Perso c'était mon programme ce vendredi 7 Avril 2017 et encore une fois : direction la Coopérative de Mai.

Nous arrivons sur le parking à 19h30, ce qui nous laisse amplement le temps de manger un morceau avant l'ouverture des portes. On traînasse, on discute et je remarque que ceux qui semblent aller au même endroit que nous ce soir ne sont pas bien nombreux. Impression confirmée lorsque l'on passe les portes de la Coopé : il ne doit pas y avoir plus d'une cinquantaine de personnes présentes dans la le bâtiment ce soir-là aux alentours de 20h -20h15. C'est donc dans une fosse quasi vide que je me plante pour assister à la première partie et c'est là que commence la soirée à l'arrache !

22 BELOW monte sur scène et on voit débarquer 5 mecs lookés coreux (le batteur, les deux gratteux, le bassiste et le claviériste) et une chanteuse qui se perche sur une sorte de piédestal, surplombant le Marshall d'un des guitaristes. À ce moment-là je prie intérieurement pour que le chant ressemble plus à celui d'Angela Gossow qu'à celui d'EVANESCENCE.
Les premières notes résonnent et les mecs se jettent partout sur la scène sur fond de… on ne sait pas bien en fait… C'était relativement inclassable comme musique, le groupe semblait avoir beaucoup d'influences diverses (par exemple on a eu le droit à un morceau au chant bluesy mais avec des nappes de clavier bien FLOYDiennes et de temps en temps quelques gros riffs plutôt Neo) et était difficile à catégoriser. En plus mes prières n'ont pas été exaucées : dès que la chanteuse a ouvert la bouche je me suis "oh non" parce que son timbre de voix et sa technique se rapprochait plus d'EVANESCENCE, comme je le craignais. Si on rajoute à tout ça le fait que les gars avait beau se démener comme des tarés (pour compenser, je pense, l'immobilisme de la demoiselle sur son perchoir) l'ensemble sonnait très mou, ben j'ai pas accroché… Comme une bonne partie des personnes présentes dans la fosse, où l'on pouvait entendre entre deux morceaux des "mais qu'est-ce qu'ils foutent là ?" ou des "c'est chiant, on va au bar / fumer ?". Bref un choix de première partie discutable pour introduire ST.

Quand les lumières se rallument (on ne le sait pas encore mais on va patienter une bonne heure avant de voir débarquer la bande à Mike) la musique d'ambiance nous parvient aux oreilles et nous en déduisons que : c'est la fête du slip ce soir ! On a passé un bon moment à rigoler en imaginant que des mecs, avec des goûts musicaux très différents les uns des autres, se battaient pour contrôler le pc et passer leurs chansons, car on a eu le droit à un peu de tout et n'importe quoi.

Mais bon au moins on n'a pas vu le temps passer et quand les lumières se sont éteintes on a pu constater que la foule s'était un peu plus épaissie et était prête à mosher ce soir !

Donc ça y est SUICIDAL entre en scène, Mike nous salue et… c'est encore n'importe quoi car les zikos font ce qu'ils veulent avec leurs instruments pendant que Mike nous dis qu'il est content d'être là. L'ambiance est détendue et on a tous hâte de faire les cons ! Il ne faut pas longtemps à Mike pour le comprendre c'est pourquoi il démarre les hostilités avec "You Can't Bring Me Down" ! Yahou ! Explosion de joie et de pogos dans la fosse ça sautille partout dans une ambiance bon enfant. Et les morceaux vont s'enchaîner très rapidement : un "Institutionalized" brise nuque, un "Clap Like Ozzy", où tout le monde tape des mains sur le refrain, un "Freedumb" que tout le monde reprend à gorge déployée et le poing levé, un "Trip At The Brain" introduit par un petit délire guitaristique de Dean et ouf !! Voilà "Get Your Fight On!" ! Purée merci, laissez-nous respirer 5 minutes ! Vas y Mike rappe, fais-toi plaisir nous on reprend notre souffle pendant ce temps-là.
Le morceau se conclue sur une sorte de solo de basse composé de slaps qui viennent introduire "War Inside My Head". C'est de nouveau le bordel dans la fosse ! Je me marre en voyant un grand gaillard regarder un mec plus petit que lui (qui gesticulait sous son nez depuis un moment) l'attraper, le retourner façon cathédrale au rugby et le balancer un peu plus loin dans la foule. Retour à quelque chose de plus groovy et calme (enfin tout est relatif…) avec "Subliminal". Puis Mike se penche vers la fosse et semble parler à quelqu'un, puis on le voit hisser un môme sur la scène suivi par une ribambelle de gamins, eux-mêmes suivis de leurs parents et de nombreuses autres personnes qui voulaient monter sur scène pour faire les cons avec ST sur "Send Me Your Money".

Super image ça ! C'était vraiment très festif de voir tout ce monde chanter avec les zikos qui tout en étant pros restaient accessibles. Bon par contre ce soir-là le public avait visiblement oublié comment marchent les circle-pits et wall of death puisque toutes les tentatives de SUICIDAL pour lancer un de ces deux mouvements de foules sur "Possessed To Skate" ont été totalement infructueuses, la fosse se contentant de sauter partout joyeusement. YOLO jusqu'au bout ce soir ! Mais c'est pas grave on s'en fout on fait la fête et on reprend tous en chœur "I Saw Your Mommy" avant de pogoter à nouveau sur "Cyco Vision". Et puis une clameur monte lorsque les premières notes de "How I Will Laugh Tomorrow" se font entendre. Ce morceau il faisait partie de ceux que j'attendais et j'ai pas été déçue ! Le groupe terminera sur "Pledge Your Allegiance" en faisant beugler des "S.T." (et en faisant le signe avec les mains) à toute la salle. Puis, noir total. Dans la Coopé on continue de gueuler des "S.T." et Mike et sa bande reviennent tout sourire pour un dernier morceau en guise de rappel.
Le groupe nous remercie et nous invite à monter sur scène car c'est notre place à tous et en disant cela il aidera un mec en fauteuil roulant à se hisser sur la scène pour savourer le final : "Living For Life". On a environ une cinquantaine de personnes sur la scène qui braille et saute partout et la même chose dans la fosse, tout le monde se sent un petit peu Punk, un petit peu skateur, un petit Californien, mais surtout tout le monde s'amuse bien et une fois le morceau terminé les zikos n'hésitent pas à serrer des mains, échanger deux trois mots et prendre des selfies avec les occupants de la scène.

Au final même si c'était un peu n'importe quoi tout du long de la soirée, ça m'a fait vachement de bien de pouvoir m'éclater sans me poser de question avec des mecs qui ont une attitude scénique plus que géniale et un état d'esprit à saluer d'un gros pouce levé ! Ce soir-là c'était à l'arrache mais ça correspondait tellement bien à SUICIDAL qu'on ne s'en formalisera pas le moins du monde.
Si je peux vous recommander un groupe plein d'énergie et super sincère dans sa communication avec son public c'est bien SUICIDAL TENDENCIES !


Le 22/04/2017 par MITCH

Vu a Rennes aussi, énorme, grosse pêche et grosse ambiance.
Vivement le Hellfest pour remettre ça ;)


Le 14/04/2017 par GEDEON MOLLE

Vu avant hier à Nîmes, je dirais que la grande salle Paloma était au 3/4 remplies. L'ambiance que tu décris dans ton report y était également, un groupe (S.T.) très proche de son public et qui déploie une énergie folle et communicative, on sent que les mecs sont heureux d'être sur scène. Et puis, quel plaisir de voir Dave Lombardo tout sourire derrière les fûts, un régal. Seul bémol, la voix de Mike était parfois noyée par les guitares trop mises en avant, particulièrement celle de Dean. A part ça que du bon.

Quant à 22BELOW qui ouvrait, j'ai manqué le début de leur set, et je dois dire aussi que c'est assez bizarre de trouver ce groupe en ouverture de SUICIDAL TENDENCIES. J'ai trouvé ça quelconque, une espèce de mélange de plusieurs influences, parfois, Doom, Stoner... avec des claviers FLOYDiens comme tu dis. Bizarre, pas vraiment emballant.


Le 12/04/2017 par NOORS

Merci. Ça donne vraiment envie.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod