Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2017
SUICIDAL TENDENCIES à la Coopérative de Mai
Par CHAPOUK
Le 11 Avril 2017

ARCHITECTS/STRAY FROM THE PATH/MAKE THEM SUFFER
Par ISAACRUDER
Le 8 Avril 2017

KORN au Zénith de Paris
Par CHAPOUK
Le 5 Avril 2017

TRUST à Clermont-Ferrand
Par CHAPOUK
Le 25 Mars 2017

Carpenter Brut @Théâtre Berri, Montréal
Par ISAACRUDER
Le 14 Mars 2017
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
ARCHITECTS/STRAY FROM THE PATH/MAKE THEM SUFFER
Par ISAACRUDER le 4 Avril 2017
Publié le 8 Avril 2017 Consulté 326 fois

ARCHITECTS / STRAY FROM THE PATH / MAKE THEM SUFFER

Montréal, Le National, 4 Avril 2017

STRAY FROM THE PATH

Arrivé trop tard pour voir MAKE THEM SUFFER je débarque au National bondé de fans à casquette pour voir STRAY FROM THE PATH, qui accompagne ARCHITECTS durant cette tournée.

Je m'attendais à du Metalcore bien nul avec du mosh pit facile et des breakdowns de feignasse mais que nenni, le groupe a envoyé du lourd pendant tout le set, chauffant la salle comme pas permis avant les Anglais.

Il faut dire que la formule est efficace. STRAY FROM THE PATH c'est un peu du RAGE AGAINST THE MACHINE couplé à du New York Hardcore bien débile. Ça groove, c'est puissant et ça fait sauter le public, transformant le National en piscine à vagues. Le chanteur, blondinet surfeur, possède un flow correct mais sa palette est limitée, preuve que n'est pas De la Rocha qui veut. Sur les côtés, le guitariste et le bassiste ressemblent à un mélange entre Stephen Carpenter et Dino Cazares, mais avec la patate d'un joueur de NHL. Autant dire que sur scène la joie était là, et le chanteur lançait régulièrement des circle pits et autres bravehearts bien sales, pour un public montréalais de toute façon toujours au top.



Entre deux-trois paroles anti-Daech et anti-Trump le groupe a annoncé faire une vidéo live, ce qui a déclenché un Double Cheese supplément bacon de crowdsurf, pour le plus grand plaisir du groupe. Enfin, tout ça avant que ce dernier ne s'interrompe pour engueuler les mecs de la sécurité, visiblement occupés à ne rien faire au lieu de rattraper les jeunes possédés qui tombaient tous comme Gollum dans la Montagne du Destin. Un geste appréciable, salué par le public, qui donnera de la voix pour STRAY FROM THE PATH, groupe définitivement taillé pour le live.



ARCHITECTS

Dire que cette tournée est spéciale pour ARCHITECTS relève pas mal de l'euphémisme. La mort de Tom, leader et figure créative du groupe, avait fait couler beaucoup d'encre dans la scène Metal. Le souhait du groupe de continuer avait montré une force et un courage exemplaire. Il était déjà évident qu'ARCHITECTS était exceptionnel sur disque, restait pour moi l'expérience du concert, qui figure déjà dans mon top de l'année.

L'entrée "Nihilist" a déjà le mérite d'entériner la folie d'une salle déjà acquise à sa cause. Précision, maîtrise, puissance : d'entrée de jeu ARCHITECTS est au dessus du lot, malgré un son sourd qui s'affinera heureusement par la suite.
Impeccable frontman et chanteur toujours aussi doué en live, Sam impose un rythme soutenu à la performance scénique, grimpant pour s'élever à la façon d'un Chino Moreno. Parfaite, magnifiée par une reverb façon HACRIDE, sa voix est démente sur scène, et ce même lors des meilleurs refrains complexes de "All Our Gods Have Abandoned Us" comme "Downfall", absolument jouissive.



Bien sûr, la foule est une masse de fans, et l'attitude du public est superbe. Les gens chantent non stop quand ils ne sont pas occupés à mosher, et le National se transforme l'espace d'un instant en hymne à ARCHITECTS, qui mérite clairement ce retour. Sam le répétera plusieurs fois : c'est déjà une de ses dates préférées de la tournée. Comme d'habitude, difficile de savoir si c'est vrai mais vu les sourires constants du groupe et la gueule du public, j'ai bien envie d'y croire.

Les deux derniers albums auront la part belle, avec des titres de choix. "Gravedigger", "All Love Is Lost", "Gravity", "Phantom Fear" : ARCHITECTS a bâti une setlist solide, avec suffisamment de titres bourrins et aérés pour faire respirer l'auditoire. Il faut dire que ça bûcheronne sévère et que la technicité comble le manque de présence des instrumentistes. Un mot important sur les lights, d'une qualité folle. Entre les projecteurs blancs, les nuances de rouge infernales et le bleu spatial, le show d'ARCHITECTS m'a rappelé CULT OF LUNA dans sa capacité à transformer l'espace scénique en fiction sci-fi. Les transitions entre certains titres se révélaient particulièrement réussies, entre lumières dociles et samples futuristes.



Sam fera un discours poignant sur la mort de Tom, et on verra bien qu'il aura du mal à parler, les larmes lui montant aux yeux. Encore une fois belle réaction du public montréalais, occupé à crier, scander "ARCHITECTS" et applaudir ce discours et les remerciements intenses du chanteur.

Un faux départ plus tard et le public devient fou, hurlant d'autres titres, ce qui bien sûr arrivera avec l'excellent "A Match Made In Heaven" avant de dédicacer le dernier titre à Tom, "Gone With The Wind", superbe et puissant.



Le groupe assurera de revenir, ce que l'on ne peut que souhaiter, au vu de la qualité du show de ce soir.

Photos de Steve Gerrard Photography, merci à lui !
Site: https://www.stevegerrard.com

Setlist:

1. Nihilist
2. Deathwish
3. These Colours Don't Run
4. Dead Man Talking
5. C.A.N.C.E.R
6. Phantom Fear
7. The Devil Is Near
8. Broken Cross
9. Downfall
10. Gravedigger
11. Colony Collapse
12. Gravity
13. Naysayer
14. A Match Made In Heaven
15. Gone With The Wind



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod