Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1973 Queen
  At The Bbc
1974 Queen Ii
  Sheer Heart Attack
1975 A Night At The Opera
1976 A Day At The Races
1977 News Of The World
1978 Jazz
1979 Live Killers
1980 The Game
  Flash Gordon
1982 Queen On Fire - Live At ...
  Hot Space
1984 The Works
1986 A Kind Of Magic
  Live At Wembley Stadium
1989 The Miracle
1991 Innuendo
1995 Made In Heaven
2002 The Queen Symphony - Tol...
2005 Return Of The Champions
  Killer Queen : A Tribute...
2008 The Cosmos Rocks
2009 Live In Ukraine
2014 Live At The Rainbow '74
2015 A Night At The Odeon
 

- Style : The Darkness , Sweet, Magnum, Rush, Meat Loaf
- Style + Membre : Queen + Paul Rodgers
 

 Site Officiel (538)
 Youtube Channel (588)
 Myspace (544)

QUEEN - Rock Montreal [2007] (1981)
Par JEFF KANJI le 19 Novembre 2012          Consultée 3708 fois

On pensait tout connaître de QUEEN, des albums exubérants du début de carrière, aux hits en pagaille remplissant à ce jour de multiples "Greatest Hits", la fin tragique de sa figure emblématique Freddie Mercury, emporté par le VIH au témoignage fabuleux du "Live At Wembley ‘86" nous replongeant au cœur de la domination mondiale des quatre Anglais sur ce qui fut leur dernière tournée et l’un de leurs tous derniers shows, confirmant par-delà le mythique "Live Aid" où QUEEN avait volé la vedette aux plus grands de la Pop Rock présents ce jour-là. Mais ce que le grand public ne sait pas forcément, c’est que Wembley est l’aboutissement, dans un gigantisme étourdissant, du travail acharné de redoutables bêtes de scène, qui depuis plus de douze ans faisaient chavirer les foules aux quatre coins de la planète et écoulaient leurs disques par palettes entières.

La première fois que QUEEN a cherché à documenter son travail live, il l’a fait par l’intermédiaire de "Live Killers" dont le résultat ne convainquit pas outre mesure ses quatre protagonistes. Outre la musique sauvagement Rock des concerts, il était essentiel d’avoir une trace visuelle du boulot de performer de Freddie Mercury et de mettre en valeur les énormes jeux de lumière en partie conçus par le groupe, John et Brian en tête. Ce projet, intitulé au départ "We Will Rock You", n’est pas initié que par le groupe mais avec le concours de Saul Swimmer, directeur et producteur. Ils cherchent à créer une forme novatrice de documentaire Live. Le Game Tour est déjà terminé depuis plusieurs mois, et le groupe travaille au futur "Hot Space", dont le premier extrait, un duo avec David Bowie, semble des plus prometteurs. Gênés par d’encombrantes caméras et des exigences du réalisateur qui leur donnent l’impression de ne pas maîtriser leur show, les membres de QUEEN sont plus irrités que relax quand le tournage commence le 24 novembre 1981, dix ans jour pour jour avant le décès de l’emblématique chanteur.

Les éléments que je viens de développer ont une importance capitale et contribuent à faire de "Rock Montreal" un témoignage fort du QUEEN du début des années 80, aux antipodes de l’énorme machine de Wembley. Et si l’on tenait là le meilleur Live de QUEEN ? Non pas le plus mémorable (Wembley est difficilement détrônable de ce point de vue), mais le mieux joué, le mieux chanté ?
QUEEN n’est pas en tournée. Première conséquence : Freddie Mercury n’a pas à gérer une quelconque fatigue vocale et s’en donne à cœur joie, ne refusant aucune note aiguë. Il est épatant de puissance et de verve, citons "Somebody To Love" comme exemple marquant. La crispation et la frustration évoquées plus haut ont aussi des répercussions, à l’image de "Play The Game" où, s’il est détonnant de puissance, ne se montre pas très subtil, passant en force là où de délicats falsettos caressaient nos oreilles. Il en est de même lorsqu’en prélude de "Killer Queen" il invective un public Québécois un peu timide. Freddie donne de sa personne pour emmener Montréal avec lui. Je le détaillerai dans la chronique du DVD, l’aspect visuel méritant qu’on s’y attarde bien plus qu’un instant. « Everything’s gonna be allright » chante-t-il avec eux, sans doute pour se convaincre lui-même et emmener les 18 000 personnes du forum de Montréal.

QUEEN délivre là les meilleures versions de plusieurs de ses titres. Portés par l’énergie folle d’un QUEEN affûté comme jamais (le groupe a passé le plus gros des années 1979 et 1980 sur la route), "Let Me Entertain You", "Somebody To Love", "Get Down, Make Love" ou "Crazy Little Thing Called Love" cartonnent et montrent QUEEN sous son meilleur jour. Fin 1981, après la sortie de "Flash Gordon" et avant la pré-production de "Hot Space", les Anglais présentent une setlist assez proche de celle de la tournée "The Game", mettant à l’honneur "Play The Game", "Save Me" (où Freddie est accompagné par Brian au piano), "Dragon Attack" "Crazy Little Thing Called Love" et "Another One Bites The Dust". Pour l’occasion, "Need Your Loving Tonight" est restée au placard, mais en compensation, QUEEN nous gratifie des deux chansons extraites de la BO de "Flash Gordon", avec "Flash" et "The Hero", présents pour la première fois sur le support audio (les images n’ayant jamais été utilisées pour le film). Ils passent bien l’épreuve du Live, les originaux étant déjà assez épurés, et surtout ils s’enchaînent parfaitement bien. D'où une impression d'avoir le chaînon manquant entre le QUEEN Hard de Live Killers" (1979) et celui plus Eighties du "Live At Bowl" (1982, sorti en 2004).
QUEEN vient de sortir, un mois auparavant, un nouveau single intitulé "Under Pressure". On assiste sur "Rock Montreal" à la création de ce nouveau hit, originellement chanté en duo avec le grand Bowie, qui tient toutes ses promesses et renoue avec l'emphase et les structures éclatées. Le public, pas vraiment réactif, (mais c’est le cas tout au long du concert) ne nous permet pas tellement de jauger si ce titre marche aussi bien que ses congénères. Toutefois, d’un point de vue musical, QUEEN se montre aussi maître de son sujet dans l’exécution qu’il l’est sur un classique comme "Bohemian Rhapsody". Cela demande du travail mais surtout du talent.

"Rock Montreal" reste particulier jusqu’aux extrémités, car outre tous les éléments déjà développés, il s’agit des deux derniers shows du QUEEN « raw ». Soit quatre musiciens sur scène (avec un Freddie Mercury qui alterne très bien son jeu de scène larger than life aux passages qui le voient assis au piano pour mon plus grand plaisir (et celui de Brian May, qui râlera plus tard sur le désintérêt progressif de Freddie pour l’instrument en concert). Par ce biais, QUEEN peut alterner entre la puissance de feu dévastatrice de "Tie Your Mother Down" et le romantisme de "Somebody To Love", ce dernier étant l’un des sommets de ce Live. Organique, "Rock Montreal" l’est assurément, et si quelques touches de synthétiseur sont perceptibles, le temps de l’introduction et de "Flash", QUEEN n’embarquera son musicien de session qu’à partir de la tournée "Hot Space", ce qui lui ouvrira de nouvelles perspectives. "Rock Montreal" est un témoignage unique d’un évènement unique dans la carrière du groupe. La qualité de la prestation, associée à l’excellent travail de remixage effectué par Justin Shirley-Smith (qui a bien rééquilibré le son global, les chœurs, et mis en valeur le son massif de la Ludwig de Roger Taylor) rendent "Rock Montreal" aussi indispensable que complémentaire que le "Live At Wembley".

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


GUN
Break The Silence (2012)
Summer on the road




QUEEN
A Night At The Odeon [2015] (1975)
Joyeux Noël


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- John Deacon (basse, chant)
- Brian May (guitare, chant, piano, synthétiseur)
- Freddie Mercury (chant, piano, guitare acoustique sur 7 – cd2, tambourin sur)
- Roger Taylor (batterie, chant, synthétiseur sur 1 – cd1)


1. Intro
2. We Will Rock You (fast)
3. Let Me Entertain You
4. Play The Game
5. Somebody To Love
6. Killer Queen
7. I’m In Love With My Car
8. Get Down, Make Love
9. Save Me
10. Now I’m Here
11. Dragon Attack
12. Now I’m Here (reprise)
13. Love Of My Life

1. Under Pressure
2. Keep Yourself Alive
3. Drum And Tympani Solo
4. Guitar Solo
5. Flash
6. The Hero
7. Crazy Little Thing Called Love
8. Jailhouse Rock
9. Bohemian Rhapsody
10. Tie Your Mother Down
11. Another One Bites The Dust
12. Sheer Heart Attack
13. We Will Rock You
14. We Are The Champions
15. God Save The Queen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod