Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Magnum, Ten
- Membre : Dc Cooper , John West , Evergrey, Avatarium
- Style + Membre : Yngwie Malmsteen , Ring Of Fire
 

 Site Officiel (397)
 Myspace (236)
 Chaîne Youtube (247)

ROYAL HUNT - Moving Target (1995)
Par JEFF KANJI le 25 Mai 2016          Consultée 797 fois

Henrik Brockmann dit au revoir à ROYAL HUNT après seulement deux albums, premier des quatre changements de chanteur qui vont émailler la carrière de la formation danoise. Et voilà qu'entre en scène DC Cooper, le vocaliste américain derrière les futurs succès de SILENT FORCE. Dès les premières mesures de "Last Goodbye", nouveau classique des Danois, on comprend que ROYAL HUNT a trouvé sa voix, celle qui épousera parfaitement les contours d'une musique plus Heavy, progressive et passionnée dont l'évolution commençait déjà à être perceptible sur "Clown In The Mirror".

Médiatiquement et stylistiquement, c'est aussi sur "Moving Target" que cela devient plus intéressant. Si vous avez comme moi découvert la discographie des Danois à rebours, la première fois que vous mettez "Moving Target" dans le lecteur, l'évidence saute aux oreilles, tous les éléments étant déjà là à défaut d'être tous à leur place (j'y reviendrai) dès 1995 ; le côté chasse royale médiévale sur les titres ampoulés comme "Makin' A Mess" ou "Autograf". Mais il y a aussi cet aspect Heavy pur qui transpire des cordes vocales de DC Cooper, et qu'il exploite aussi bien sur les titres les plus enlevés, comme l'hymnique "Last Goodbye" qui ouvre l'album de la plus belle façon que quasi a capella sur le final somptueux de "Far Away". On le retrouvera à l'œuvre sur ces mélanges de Heavy néoclassique assez enlevé bardé de subtilités sur "Time". Il apporte une coloration plus Metal à la musique même de ROYAL HUNT qui poursuit sa mue tout doucement, délaissant l'aspect FM pur et dur pour le mêler à des guitares luxuriantes (Jacob Kjaer se met au service des compositions avec beaucoup de goût occultant souvent l'impression d'avoir des claviers qui dominent outrageusement), pas très éloigné de ce que fera Gary Hughes avec son TEN l'année suivante.

En revanche ce renforcement de l'aspect Metal a tendance à faire ressortir encore plus franchement les influences MALMSTEENiennes de son fondateur André Andersen surtout quand il se lâche en instrumental sur "Double Conversion" (initialement présente sur l'EP "Far Away" uniquement). Après, ROYAL HUNT parvient sans trop de peine à varier ses tempi, ses ambiances et ses thèmes, même si l'abondance des claviers pourra une nouvelle fois rebuter, les couches multiples présentes pour apporter profondeur et subtilité à la musique du combo ayant tendance à alourdir quelque peu ce "Moving Target" qui ne possède pas encore cette aura que l'aspect plus Prog et épique de "Paradox" apportera avec lui.

"Moving Target" est clairement un album de transition, car si le style très direct et frais qui avait révélé le groupe sur "Land Of The Broken Hearts" n'a pas totalement disparu via des titres courts aux chœurs efficaces ("Step By Step" au riff irrésistiblement groovy), le côté Heavy Mélodique est presque plus prometteur à ce moment de sa carrière, comme un "Last Goodbye" ou un "Time" ont tendance à le laisser supposer en s'affirmant comme les titres phare de "Moving Target" et même de la carrière de ROYAL HUNT. Et s'il n'a pas délaissé son exploration du côté du Prog façon "Clown In The Mirror" avec un "1348" ou un "Far Away", il a encore du mal à associer ces éléments au mieux, d'où l'impression d'écouter un album qui, s'il est homogène en qualité (à part "Give It Up" un peu pénible), parvient mal à mêler les différentes facettes du groupe.

A lire aussi en METAL PROG par JEFF KANJI :


VANDEN PLAS
Far Off Grace (1999)
La passe de trois, second chef d'œuvre d'affilée




DISFORIA
The Age Of Ether (2014)
Le chroniqueur a été entendu


Marquez et partagez






Par STEF




 
   JEFF KANJI

 
   STEF

 
   (2 chroniques)



- André Andersen (claviers, guitare)
- Steen Mogensen (basse)
- Kenneth Olsen (batterie)
- D.c. Cooper (chant)
- Jacob Kjaer (guitare)


1. Last Goodbye
2. 1348
3. Makin' A Mess
4. Far Away
5. Step By Step
6. Autograph
7. Stay Down
8. Give It Up
9. Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod