Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Angel Dust, Iced Earth, Communic
- Membre : Sanctuary, Warrel Dane , Forbidden, Ashes Of Ares

NEVERMORE - The Politics Of Ectasy (1996)
Par STEF le 1er Décembre 2002          Consultée 6294 fois

Voici donc le deuxième album des américains de Nevermore. Je vais enfin faire connaissance avec cet album, que l'on m'a dit excellent, mes connaissances dans le groupe se limitant à "dreaming neon black" et "dead heart in a dead world", deux albums passionnants. Si la voix tourmentée de Warrel Dane, les guitares lourdes et ultra-graves et les ambiances oppressantes sont déjà là, reconnaissable immédiatement, je dois me rendre à l'évidence d'une chose: après plus de deux semaines d'écoutes, j'ai énormément de mal à accrocher à l'album. En clair, les compos sont trop opaques, pas assez mélodiques. Il manque également une chose que j'apprécie sur les deux albums suivants: les ambiances alternées entre guitares claires et guitares saturées, qui donnaient encore plus de force aux atmosphères distillées par Nevermore. Ici, elles sont très peu présentes (mis à part sur le dernier titre "the learning").

Hormis le titre d'ouverture "the seven tongues of god" ou l'excellent classique du groupe "the next in line" (et un excellent clip), peu de titres m'ont vraiment marqué. Quant au morceau titre "the politics of ectasy", il est interminable, impénétrable, d'une lourdeur incroyable (quasi-doom). Franchement, je tire mon chapeau à la personne qui a réussi à accrocher à ce titre. Niveau textes, par contre c'est un vrai régal, ils sont engagés, abordent des thèmes de société de manière intelligente. Bref, le style de paroles qui j'aime.

Reste enfin à parler du morceau qui m'a le plus marqué: çà pourra paraitre bizarre pour certains, mais il s'agit du très court instrumental "precognition". Ou comment avec une guitare électro-acoustique et un solo de guitare, le groupe réussit à imprimer son univers sombre et oppressant pour rendre cet instrumental inquiétant, c'est tout simplement génial. Dommage qu'ils n'aient pas plus utilisé ce style d'idée en y ajoutant des vocaux, çà aurait pu donner d'excellents morceaux.

The politics of Ectasy est un album très difficile d'accroche par son manque cruel de mélodie. Pour moi, c'est clairement une déception, mais étant donné qu'il jouit d'une excellente réputation auprès des fans, il devrait plaire aux trasheurs purs et durs et je vous encourage donc à y jeter une oreille. Cette réputation et les quelques excellents moments ("the last in line", "the seven tongues of god" ou "precognition") font que je lui donne quand même une note honorable.

A lire aussi en THRASH METAL par STEF :


NEVERMORE
Dreaming Neon Black (1999)
Groove metal

(+ 1 kro-express)



NEVERMORE
Nevermore (1995)
Groove metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par STEF




 
   STEF

 
   AAARGH

 
   (2 chroniques)



- Warrel Dane (chant)
- Jeff Loomis (guitare)
- Pat O'brien (guitare)
- Jim Sheppard (basse)
- Van Williams (batterie)


1. The Seven Tongues Of God
2. This Sacrament
3. Next In Line
4. Passenger
5. The Politics Of Ecstasy
6. Lost
7. Tiananmen Man
8. Precognition
9. 42147
10. The Learning



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod